Fate/Prisma War
YO-RO-KO-BE PROTAGONIST

Bienvenu(e) sur le charmant forum de Gudako Fate/Prisma War.

Si tu n'es pas inscrit, je t'invite à venir lécher les pieds de Gudako parmi nous. On est gentil, c'est promis !

Est-ce que ton servant d'amour est disponible ? Gudako sait. Répète Gudako trois fois devant ton écran et ta réponse sera .
Est-ce que ton avatar préféré n'a pas été volé par un vilain d'Ouroboros ? Cette fois-ci, c'est à Arya qu'il faut demander. Mais il est fort possible qu'elle finisse par t'envoyer ce livre-ci à la figure.

Tu es déjà membre ? Mais qu'est-ce que tu fais encore là, alors ? On t'attend !

>> [Angleterre-Mission] Sous les projecteurs

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Message posté par : Raven
Ouvrir le détail
Raven
Appuyer pour fermer
avatar
Raven
Expérience : 445

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
7/30  (7/30)
Couronne(s): 0 ¤
le Lun 13 Nov - 12:53


Sweet Land

Aujourd'hui était son jour de repos, pourtant Evans était déjà debout dans la cuisine de sa pâtisserie. Non, en fait, il aurait été plus juste de dire qu'il n'avait pas dormit et qu'il y était depuis hier soir.
Bien que fatigué au possible, il ne pouvait pas abandonner ce qu'il était en train de faire, car son enseigne avait prit un nouveau tournant dans sa notoriété puisque le journal local avait demandé à faire une interview du jeune homme. Et pas une simple interview banale où ils seraient venus lui poser des questions ou autres. Loin de là, la moitié de la ville avait au moins du être conviée à venir découvrir l'enseigne, et quand bien même Evans ne s'attendait à voir cette moitié débarquer, il savait que le nombre de visiteurs potentiels allaient faire exploser son compteur de visite une dizaine de fois. Il n'était qu'un petit pâtissier qui ne cherchait pas la gloire après tout...
Il cuisinait donc encore et toujours depuis des heures, quand on sonna à sa porte vers les quatre heures du matin. Étonné car n'attendant pas de visite, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il vit ses parents adoptifs sur le bas de la porte. Se retenant de se jeter dans leurs bras avec la farine qu'il avait sur lui, il ne lui fallut qu'un échange de regard avec son paternel pour comprendre que les renforts étaient arrivés. Il donna donc des consignes à son père, pendant que sa mère s'occupait de la décoration de la pièce qu'il n'avait pas encore pu entamer. Et les heures filèrent à toute allure, la rue devant Sweet Land commençant à se remplir petit à petit de monde, jusqu'au moment où le camion des journalistes arriva.
Grâce à l'aide qu'on lui avait apportée, il pu alors accueillit tout ce beau monde dans sa tenue habituelle. N'ayant toutefois pas assez de place, il sortit des tables dehors et y disposa tout ce qu'il y avait préparé depuis la veille, invitant bien entendu le public à se servir et à partager entre eux, pendant qu'il répondait aux nombreuses questions des journalistes.
Le tout dura plusieurs heures, pendant lesquelles il passa également du temps avec les civils qui découvraient ses œuvres, mais aussi les clients réguliers venus pour l'occasion et qui s'amusaient à le taquiner de temps à autre.

Si Evans était plutôt à l'aise avec la majorité des clients qu'il connaissait, il avait toutefois plus de mal avec les enfants et les personnes âges. Pour les premiers, car ils était des plus énergétiques sur les lieux, principalement intrigués par sa tenue sortant de l'ordinaire pour une pâtissier, avec entre autres :


-"Pourquoi t'est habillé tout en noir ?"
-"Tes yeux ils sont vraiment rouges ?"
-"Pourquoi t'à pas de farine si t'à vraiment fait les gâteaux ?"
-"On peut en ramener à la maison ?"


Heureusement pour lui, il avait eu de bonnes notions relationnelles avec l'orphelinat. Mais il y avait toujours des enfants qui sortaient de son domaine connus, principalement lorsqu'il ne les connaissait pas, et qu'il ne s'agissait pas vraiment de sa "famille" d'autrefois. Il les invita donc à ramener de ses créations à leur parents, alors que venait un autre type de menace gentille. Il aurait voulu y échapper, qu'il n'y serait pas arrivé face à ces personnes pleine de gentillesse.
L'une d'entre elle était déjà arrivée devant lui, une assiette à la main, l'autre venant lui pincer doucement la joue, accompagné d'un "Toujours pas de chérie mon bonhomme ?".
D'un sourire gêné, il répondit que non, avant de recevoir une seconde question puis une troisième. A croire qu'elles venaient toutes en même temps, pour essayer de lui trouver une moitié parmi leur petites-filles entres autres. Après une énième proposition, il parvint à s'échapper d'une pirouette en annonçant que son amour du moment était le sucre, avant de retourner vers d'autres nouveaux clients potentiels


Lorsque tout prit enfin fin, Evans rangeant tout à l'intérieur, et aprés avoir dit au revoir à ses parents, monta dans sa chambre. S'effondrant sur le lit, il s'endormit aussitôt sans même prendre le temps de se changer, avec toutefois un sourire sur les lèvres...

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

- Sujets similaires
» Seul sous les projecteurs, ou presque... [Libre]
» [Mission] Sous le feu des projecteurs.
» Sous les projecteurs
» Zone ou quête loupée??
» [Mission] Maman, ya un monstre sous mon lit !

 

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit