Fate/Prisma War
YO-RO-KO-BE PROTAGONIST

Bienvenu(e) sur le charmant forum de Gudako Fate/Prisma War.

Si tu n'es pas inscrit, je t'invite à venir lécher les pieds de Gudako parmi nous. On est gentil, c'est promis !

Est-ce que ton servant d'amour est disponible ? Gudako sait. Répète Gudako trois fois devant ton écran et ta réponse sera .
Est-ce que ton avatar préféré n'a pas été volé par un vilain d'Ouroboros ? Cette fois-ci, c'est à Arya qu'il faut demander. Mais il est fort possible qu'elle finisse par t'envoyer ce livre-ci à la figure.

Tu es déjà membre ? Mais qu'est-ce que tu fais encore là, alors ? On t'attend !

>> [Flashback] Cadeaux e....nchantés (Ft. Amenadiel)

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Message posté par : Lilith, O. Ondeflot
Ouvrir le détail
Lilith, O. Ondeflot
Appuyer pour fermer
avatar
Lilith
Féminin
Aime : Le plaisir charnel, la liberté
Déteste : L'église (la bâtiment), ses origines
Talent : Chauffer ou refroidir (les personnes)
Ennemi Naturel : Les chastes
Couleur préférée : Violet
Expérience : 794

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
10/30  (10/30)
Couronne(s): 55 ¤
le Sam 6 Jan - 18:55
[Flashback] Cadeaux e....nchantés (Ft. Amenadiel)

ft.

C'était un jour comme un autre au sein du QG d'Ouroboros. Cela faisait bientôt un an que j'étais venue ici, et que j'avais été donc transférer dans la section de la fabrication des cartes noires, sous les ordres du mon Général, avec lequel j'étais devenue d’ailleurs assez proche… Intimement proche. Bien qu'initialement c'était juste pour le côtoyer, je dois avouer que les avantages que cela m'apporte ne sont pas spécialement déplaisants… Et vu qu'il me les donne, je compte bien en profiter. Un de ces avantages étaient un peu plus de temps libre moi, que j'utilisais de différentes manières.

Étant donc dans ma période de pause étendue, je m'assis dans un coin pour me reposer après cette session éprouvante dans l'atelier de la division. On essayait de créer une nouvelle sorte de carte, et pour le moment, les succès étaient inexistants, chose qui n'allait pas faire plaisir à la grande cheffe d'après mon Général, vu qu'il cramait pas mal d'ingrédient dans ces recherches. Peut-être que la façon dont on fait la chose n'est pas bonne pour cette carte, et qu'il faut reprendre à zéro… Mais comment faire ?

J'étirais mes jambes alors que je réfléchissais à une solution, quand un petit mouvement sur ma peau se fit sentir sur ma cheville. Je baissais les yeux puis relevais le bas de mon pantalon. Un bracelet de cheville était ici… Bracelet que m'avait offert un des membres de l'Organisation. Je dois dire que c'est une acte assez rare par ici, d'habitude, ils se contentent juste de… Enfin, en tout cas, comme je l'ai déjà appris, tous les cadeaux ne sont pas forcément bénéfiques… Et mes parents étaient les premiers à m'avoir donné ce soit disant cadeau… Il suffit de voir mon apparence aujourd'hui. Concernant ce bracelet, un membre que je n'avais jamais vu me la donnée, ce qui augmenta encore ma suspicion. Il faut dire, à la limite, un membre avec qui j'ai déjà fais connaissance, pourquoi pas, mais un que je n'ai jamais connue ? J'avais donc laissé ce dernier pendant plusieurs jours sur la table de ma chambre, attendant de voir si je voyais une réaction, mais rien. Pourtant, il y avait bel et bien quelques choses de magique dans ce bracelet, mais les personnes à qui j'ai demandé non pas réussit à trouver quoi. Poser la question en plus à cette personne va être difficile, vu que tout ce que j'ai de ça part, c'est enveloppe qui contenait le bracelet. Une véritable ombre…

Malgré tout, après tant de temps et aucun effet du bracelet sur ceux qui l'ont testé, j'ai décidé de le mettre et de voir par moi-même. Et, vu que ça ne répond pas à mon mana ou celui d'un autre, ce n'est pas un objet spécialement fabriquer pour moi. Je n'avais donc pas vraiment de risque, normalement. Au pire dès cas, qu'est ce qui pourrait m'arriver ?

Je redescendais mon pantalon, et restais encore quelques minutes à l'endroit, reportant ma réflexion sur les cartes noires qu'on créait, et plaçant le bijou dans mon arrière-pensée. J'avais des choses plus importantes à faire qu'à me demander à quoi servait ce bracelet… Dans un monde comme le nôtre, que ce soit la technologie des non-mages ou notre magie, un objet peut avoir tellement de fonction différente que c'est presque impossible à en déduire l'usage. Finalement, je soupirais pour évacuer ma frustration de ne pas trouver ce qui n'allait pas dans le sortilège de création de ce type de carte, avant de me lever, et de commencer à me rediriger vers l'atelier de la division, pour reprendre mon travail.

Je faisais attention dans le couloir, esquivant les autres personnes qui se promenaient également par là, sans leur prêté cependant plus d'attention, pas lors de mes heures de services en tout cas. Mais, cependant, alors que j'avançais et que je m'apprêtais à esquiver un autre homme qui avançait dans la direction contraire à la mienne, je sentis une énergie magique qui émanait de mon bracelet. Avant même de pouvoir réagir, comme attiré par une force mystérieuse, mon pied se lève en flèche, entraînant ma jambe dans son mouvement, et, en plus d'avoir faillit me faire perdre l'équilibre… Elle se dirigeait vers l'entre-jambe de cette personne. Je n'avais le temps que de dire un mot pour qu'il est le temps de réagir, alors que malgré ma position, j'essayais de retenir mon pied, sans grand succès.

- Attention !


Message posté par : Amenadiel Wells
Ouvrir le détail
Amenadiel Wells
Appuyer pour fermer
avatar
Aime : la tranquilité
Déteste : les rageux
Talent : neutre
Ennemi Naturel : la fin du monde
Couleur préférée : Rouge
Expérience : 255

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
5/30  (5/30)
Couronne(s): 0 ¤
le Sam 6 Jan - 20:28
Cadeaux enchantés ( Ft Lilith)


Quelle tare, me dis-je en me levant. Encore une journée de routine où je croiserais quelques têtes. Après une parfaite toilette, j'étais prêt à prendre mon service auprès de ma section. En effet depuis quelques mois, j'avais prêté allégeance à une femme toute-puissante et à son organisation. Une sorte de rébellion qui souhaitait gagner un bras de fer avec l'Association dans une certaine course à l'armement. Une organisation nommée Ouroboros…

D'emblée, je fus affecté à la recherche des catalyseurs. Certains « artefacts » permettant d'enfermer l'âme de légendes dans des cartes d'après ce que j'en avais compris. J'avais été choisi pour mes habilités de traqueurs et de magie. Après tout, c'était une organisation de mages. De simples humains étaient donc inutiles. Je pouvais conserver mon alias, Damoclès. Je n'oublierais pas ma vengeance et ma promesse envers mes fantômes.

En somme, une nouvelle journée de travail m'attendait. Décidément, cette ceinture m'allait réellement comme un gant. Un certain présent d'un membre de l'organisation. Apparemment, les nouveaux recevaient des présents. Un système comme un autre pour s'accaparer de plus en plus de loyauté des hommes sous ses ordres. Cette fondatrice était décidément une maîtresse dans l'art. Un système proche de mes années dans la mafia. Cependant, la méfiance était de mise. Un cadeau pouvait se révéler empoisonné…


Je pris donc mon petit-déjeuner à la cafétéria avec quelques membres de ma section. Ceux qui comme moi devaient se taper le service du matin. Ils discutaient joyeusement, croyant encore et encore qu'ils trouveraient une piste crédible. Comme à mon habitude, je m'étais légèrement éloigné et je pensais librement à mes actions. J'avais encore du mal à dépasser les événements les plus sombres de mon existence, de l'existence d'Amenadiel Wells. Leur sang, leur visages déformés par l'horreur. Cette vision m'était insupportable. Ces traqueurs payeraient de ma main pour leur péchés.
Sans m'en rendre compte, la table commençait à devenir chaude. Merde, ma magie s'était activé spontanément. Me calmant et sans jeter un regard en arrière envers mes collègues qui se posaient des questions sur le soudain réchauffement de l'atmosphère, je quittais la cafétéria en quête de mon lieu de travail : la petite bibliothèque d'Ouroboros.

Dans ce lieu si désespérant que la magie de localisation opérait. Les légendes, les cartes de pays, les expressions, etc. Tous y étaient entreposés afin que nous puissions mettre la main sur encore plus de composant pour la section de fabrication, une section dirigée par le général Luxure. Je ne l'avais pas encore vu personnellement, mais sa réputation filtrait même les murs.

Passant dans les couloirs, avec ma musique, j'évitais de heurter les autres membres qui vaquaient à leurs occupations. Il me restait peu de temps pour me présenter devant mon boss et prendre part aux réjouissances.

« Attention !!! »

Malgré que le son jouait à fond dans mes oreilles, j'entendis distinctement ce cri. Un cri qui s'accompagnait d'un membre inférieur du corps de ce qui me semblait être une femme. Une femme entourée de reflets blancs. Un membre qui semblait se diriger droit vers mes parties génitales. Je fus saisi d'effroi. La tension que je ressentais venait de cette ceinture. Trop dans la lune, je ne l'avais point remarqué. Un piège magique…

Une certaine attraction me tirait vers cette femme. Mais elle allait briser mes attributs sexuels masculins, m'empêcher d'avoir une descendance. Quel sacrilège !!!!

Mon corps, lui, s'en foutait. Il réagit instinctivement : mon bras se plaça en défense de mon entrejambe et il reçut le coup de plein fouet. Quelle conne cette fille !!!!

Cela faisait un mal de chien. Sans même la regarder, je m'exprimais :

« Mais ma parole, tu es folle. T'aurais pu me castrer !!! Mais bon, je vais éviter de faire des vagues à peine quelque temps après mon entrée dans Ouroboros. Sinon, tu aurais goûté à la grillade. Écarte-toi maintenant de mon chemin, je suis pressé. Je dois prendre mon service... »

Plus j'essayais de m'en aller plus, je n'y arrivais pas. La ceinture me collait à la jeune femme. Jeune femme que je pouvais désormais dévisager. Des cheveux immaculés comme la neige, un visage des plus séduisant, de magnifiques yeux rubis. Une jeune femme qui aurait pu m'attirer sexuellement parlant. Ce n'est pas parce qu'on a pas d'expérience sexuelle, qu'on ne ressent pas l'attraction de la nature, eh eh eh.

Toutefois, les ennuis ne faisaient que commencer. On était coincés tous les deux. Je ne pouvais donc que dire :

« Eh merde... Je suis désolé de m'être emporté. Je me nomme Damoclès et toi ? Tss, je vais être en retard au boulot et le boss ne sera pas content. »

Quelle merde.


Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Amenadiel Wells le Ven 19 Jan - 20:47, édité 2 fois
Message posté par : Lilith, O. Ondeflot
Ouvrir le détail
Lilith, O. Ondeflot
Appuyer pour fermer
avatar
Lilith
Féminin
Aime : Le plaisir charnel, la liberté
Déteste : L'église (la bâtiment), ses origines
Talent : Chauffer ou refroidir (les personnes)
Ennemi Naturel : Les chastes
Couleur préférée : Violet
Expérience : 794

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
10/30  (10/30)
Couronne(s): 55 ¤
le Sam 6 Jan - 21:37
[Flashback] Cadeaux e....nchantés (Ft. Amenadiel)

ft.

Un instant flottait dans mon esprit, comme si le temps s'arrêtait, alors que mon coup involontaire approchait de plus en plus de ce qui semblait viser, et je ne sais pas pourquoi. Mon regard observait celui qui allait avoir la malheur de se faire castrer… Enfin malheur… Pour ma part, je ne veux pas d'enfant, donc la castration lui enlèvera juste le fait de pouvoir faire des gosses, pas le plaisir que… Enfin, ce n'est pas la question.

C'était un jeune homme qui devait avoir dans les environs de mon âge. Avec une chevelure dorée et des yeux qui rappelait un ciel assombri, bien loin des magnifiques yeux que j'avais perdues, et son visage qui à dû faire tomber bien des filles, parsemé d'une cicatrice… Ridicule, comparé à celles qui arpentent mon corps. Il était légèrement plus grand que moi, d'une dizaine de centimètre à tout casser. En tout cas, comme je le disais, il était peut-être sympathique à regarder, il n'empêche que je ne saurais pas celle qui voudra passer sa vie avec lui… Peut-être une nuit peut-être… S'il m'en veut pas trop sur le faire qu'il risque de perdre ses attributs. Mais, il semblerait que malgré le fait qu'il écoutait de la musique, son instinct c'est réveiller juste à temps pour permettre à ses mains de prendre le coup à la place de cet endroit. Vu la vitesse, cela avait dû faire mal, surtout que je ne suis certes pas la plus forte physiquement, mais je sais quand même me défendre dans un duel de force.

Alors qu'il était en train de crier presque au meurtre, ce que je pouvais quand même comprendre, sans prendre la peine de me regarder, ces mains avaient certes empêché l'inconnu de finir sans descendance, mais cela avait également servit à offrir un chemin pour mon pied, qui finissais finalement sa trajectoire autour de sa ceinture, ma jambe entourant mon partenaire impromptu autour de sa taille, nous mettant dans une position très compromettante… Enfin, bien que moi ça me gênait pas spécialement, mais lui… Enfin, je verrais bien. Nos visages désormais très proches, je pouvais enfin lui répondre maintenant que l'action était terminée, et qui semblait contempler mon visage. J'avais d'ailleurs placé mes bras autour de son cou pour garder l'équilibre, renforçant sans doute encore davantage le malentendu mais bon, ce n'était pas spécialement une position très stable ainsi. Ce plaisantin qui nous à probablement offert à tout deux ces objets auraient pas pu faire autre chose qu'un bracelet de cheville et une ceinture ? Car oui, c'était bien là que deux corps nous empêchaient de se séparer l'un de l'autre.

- Hé bien, en fait pas tout un plat. Vaut mieux être castré que ne plus ressentir le plaisir sexuel. Et puis, me griller… Vraiment… Tu serais mort avant même d'avoir pu le faire, le petit nouveau.

Il semblait enfin comprendre qu'on arriverait pas à en sortir ainsi sans trouver la personne qui nous a offert ce cadeau enchanté… Ou à trouver un moyen de s'en débarrasser, alors il reprit la conversation, d'un ton légèrement plus amical, alors que certains des autres membres c'étaient arrêté pour nous regarder avec une variété d'expression, alors que d'autres passaient mais nous observaient malgré tout. Pas plus gênée que ça, je continuais la conversation dans notre position.

- C'est mieux comme ça. Enfin, je suis Lilith, et il semblerait qu'on est un problème commun… Enfin, par-delà le fait qu'on semble pas pouvoir se dégager l'un de l'autre. Je dois aussi retourner à l'atelier… Enfin, vu la situation dans laquelle on est, on peut faire connaissance, n'est-ce pas ? Le temps qu'on trouve un moyen d'enlever le sort de magnétisme très probablement entre les deux objets… Où qu'on se déplace ainsi dans tout le QG pour trouver celui qui à fait cette blague.

Je finissais par regarder les environs, pour voir si quelqu'un paraissait suspect parmi tous les regards tournés vers nous, ou au pire, un endroit où on pourrait aller pour pas que la foule admire trop ce spectacle… Je ne suis pas exhibitionniste comme certains aiment le penser. D'ailleurs, au passage, j'avais descendu une de mes mains dans son dos pour enfin arriver à ma cheville pour essayer d'enlever cela mais… Rien à faire, c'était coincé comme si elle était attachée à la ceinture. Je remontais d'ailleurs ma main et sans aucune gêne essayais également de défaire la ceinture de mon partenaire, mais celle-ci aussi était impossible à enlever, la boucle refusant de bouger… Il avait vraiment pensé à tout… Je remontais donc ma main au niveau de son cou et le regardait dans ses yeux qui contrastaient avec les miens.

-Bon… On dirait que bien que quelqu'un ce soit bien amuser, il n'a pas oublié des choses de base, on peut simplement pas enlever nos accessoires actuellement. Du coup, il va falloir trouver quelque chose pour se défaire de ce sortilège. Dis-moi, dans quelle division tu es ? La tienne possède peut-être les outils pour ?

Je ne le quittais pas du regard, ne prêtant actuellement plus aucune attention sur les autres, me concentrant uniquement sur celui qui avait eu la chance de se retrouver dans une telle position avec moi.


Message posté par : Amenadiel Wells
Ouvrir le détail
Amenadiel Wells
Appuyer pour fermer
avatar
Aime : la tranquilité
Déteste : les rageux
Talent : neutre
Ennemi Naturel : la fin du monde
Couleur préférée : Rouge
Expérience : 255

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
5/30  (5/30)
Couronne(s): 0 ¤
le Sam 6 Jan - 22:31
Cadeaux enchantés ( Ft Lilith)



Cette femme ne semblait nullement pas gêné par notre position si compromettante.Au contraire, elle conservait un parfait équilibre, sa jambe entourant ma taille. Son visage n'était qu'a quelques centimètres du miens, mes yeux bleus-gris jouant un duel avec ses yeux rubis. Je détournais mon regard pour admirer l'objet, un bracelet uni à ma ceinture. Comme deux aimants.

Hum, au vu de ces propos, je comprenais mieux son manque de réaction. Elle n'était plus vierge, C'était une certitude. Heureusement, elle ne semblait pas sensible à mon charme. Mon but n'étant pas de séduire mais de faire mon job comme il se doit, quel soulagement.

Elle disait s'appeler Lilith. Un nom très ancien. Un nom que la religion n'aimait guère. Un nom allié au sang et à la mort. Bizarrement, je trouvais que ce nom lui allait comme un gant. Après tout, son audace l'honorait.Elle ne croyait pas que je pouvais lui causer un certain tort. Débile, ne jamais sous estimer une personne. Une erreur que nous venions de commettre tous les deux…

Elle semblait confirmer ma théorie d'un effet magnétique, une magie magnétique. Deux foutus objets magiques offerts par un plaisantin dont je ne me rappelle même pas le visage et le nom. En tout cas, il allait passer un sale quart d'heure ce saligaud. Un affront restait un affront. Je me demandais comment je pourrais le tuer quand ma collègue de galère me chuchota quelque chose. Nous étions obligé de le faire car beaucoup d'autres membres s'étaient arrêtés pour regarder nos déboires. De plus, j'étais en retard depuis longtemps.

Entre-temps, la femme avait remonté sa main dans mon cou. Je pouvais paraître insensible au monde qui m'entourait, mais les contacts de Lilith me gênaient réellement. Il fallait se sortir de cette situation un peu désagréable.

« ….Du coup, il va falloir trouver quelque chose pour se défaire du sortilège. Dis-moi, dans quelle division tu es ? La tienne possède peut-être les outils pour ? »

Soupirant contre le mauvais sort, je répondis docilement à la question posée :

« Je suis dans la section de la recherche des catalyseurs et toi même, Lilith. Je doute que ma section possède les outils pour contrer ce sort. Peut être des infos la dessus. L’œuvre d'un malin hein...Si je le trouve, il aura du soucis à se faire. Nous ne sommes pas la pour jouer, nous suivons l'objectif du Boss. Nous devrions peut être bougé du couloir. Nous attirons trop les regards. »

Je détournai la tête afin de reprendre contenance. Son regard rouge me déplaisait légèrement. Il me donnait l'impression d'être entre les griffes d'une prédatrice. J'étais un mustang, un être prônant la liberté. Et je venais de me mettre dans une sacrée cage.

Sans crier gare cependant, je me saisis de sa deuxième jambe afin de la porter dans mes bras. J'attendais sa réponse, mais il fallait dégager. Je ne tenais pas à ce que l'incident remonte aux oreilles des haut-placés en plus de ternir ma réputation. On penserait que je m'adonne à des actes à caractère sexuel ou pire, amoureux, dans les couloirs du quartier général.

« Ne m'en veut pas mais je vais nous déplacer, tu me donneras la réponse sur ta section et si tu connais le moyen de se libérer du sort, sur le chemin. »

La malchance semblait réellement me suivre dès l'enfance. Quand s'en irait-elle ?


Codage par Libella sur Graphiorum




Dernière édition par Amenadiel Wells le Ven 19 Jan - 20:50, édité 1 fois
Message posté par : Lilith, O. Ondeflot
Ouvrir le détail
Lilith, O. Ondeflot
Appuyer pour fermer
avatar
Lilith
Féminin
Aime : Le plaisir charnel, la liberté
Déteste : L'église (la bâtiment), ses origines
Talent : Chauffer ou refroidir (les personnes)
Ennemi Naturel : Les chastes
Couleur préférée : Violet
Expérience : 794

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
10/30  (10/30)
Couronne(s): 55 ¤
le Dim 7 Jan - 19:54
[Flashback] Cadeaux e....nchantés (Ft. Amenadiel)

ft.

La section de recherches des Catalyseurs et des Codes Mystiques hein. Une des divisions que je connais le moins en soi. Qu'ils soient enfermés dans leur bibliothèque ou bien dans le monde, ils ne sont pas souvent là, si ce n'est entre les pauses… Je me demande comment son Général est à lui. En tout cas, il avait raison sur un point, nous étions pas là que pour jouer… On devait remplir les ambitions de Mélancolie, peu importe ces dernières… Bien que j'aimerais la rencontrer au moins une fois, mais je présume qu'une membre à aucune chance de la voir… Et encore moins une dans ma condition…

Alors que j'allais répondre, il me surprit en prenant ma deuxième jambe pour me soulever et me guider hors du couloir, où il ne semblait pas apprécier l'attention que nous donnaient les autres membres. Était-il gêné par la situation ? Ou bien avait-il peur que son supérieur apprend cela ? Je le laissais faire, ça serait cruel de le mettre dans une situation dès plus problématique pour lui. Alors que Damoclès, qui est définitivement un nom de code d'ailleurs, me transportait là où il le souhaitait, je répondais comme il le souhaitait à ces questions.

- Ma section est celle de la création des cartes noires, donc ça m'étonnerait qu'on est ce qui faut… Quoi que… Avec tout nos rituels magiques, il doit bien avoir un moyen de… Suis mes instructions, on va aller dans l'atelier de notre division, il doit bien avoir une personne qui devrait savoir comment enlever le sortilège.

Tournant donc mon regard du visage du blond, je regardais derrière moi pour nous guider au travers les couloirs du QG, qui, malgré peut-être le désir de Damoclès, était tout de même visité par quelques personnes, qui devaient se poser bien des questions. Cependant, ce ne prit que quelques minutes pour enfin arriver devant la double porte qui donnait ensuite sur le domaine de notre division.

- Arrête-toi là. Et ne touche à rien. Je voudrais pas subir la sécurité de l'atelier, car tu n'es pas autorisé à entrer dans celle-ci. Ah et retourne-toi, le protocole tout ça.

Je me dégageais de lui comme je pouvais, remettant ma jambe à terre et m'écartant de ce dernier du mieux que je pouvais, et attendais qu'il soit retourné, modifiant ma position si besoin, pour faire le petit rituel qui est qu'une des nombreuses étapes qui sécurise ce lieu. La porte s'ouvrit donc sur l'atelier, qui était remplis de Mages en train d'étudier le fonctionnement des cartes, et je restais à la porte, ne pouvant pas entrer avec mon partenaire.

- Hé, dites-moi… Y'en à un de vous qui s'y connaît en objet enchanté ? Car j'ai un petit problème… Enfin, nous avons un petit problème…

Je leur montrais le blond de la tête, et la position dans laquelle nous étions, avant qu'un d'eux, le bras droit du boss, arrive vers nous, soupirant.

- Hé bien, qu'est-ce que tu as encore fait Lilith ? D'habitude, tu as pas besoin de ce genre de chose pour ferrer les autres… Si tu vois ce que je veux dire. Si le Général te voyait ainsi, je me demande ce qu'il dirait… Enfin, laisse-moi voir et dit moi comment tu es arrivé dans cette situation.

Ce dernier approchait en passant la porte, salua de la tête mon compagnon d'infortune, et commençait à étudier la magie qui était à l’œuvre ici.

- Hé bien, je sais pas vraiment. J'ai reçu par une lettre le bracelet que tu vois à mes pieds. Au début, j'étais suspicieuse, donc je l'ai pas mis et j'ai même demandé des analyses dessus, mais rien de bien concluant. Depuis quelques jours, je le mettais au pied et aujourd'hui, alors que je passais à côté de Damoclès, hé bien mon pied fût attiré par sa ceinture et depuis on est comme ça… Par contre je ne sais pas comment Damoclès à sa ceinture.

Je laissais le temps à ce dernier d'expliquer son obtention de la ceinture alors que l'homme continuait d'étudier tout cela. Après quelque temps, une fois les explications de Damoclès terminées, il se leva.

- Un sort étonnament bien fait pour une simple farce. On dirait presque… Je dois me faire des idées. La bonne nouvelle est que je sais comment enlever le sortilège, la mauvaise… Est que ça va prendre un peu de temps. Je vous conseil donc de vous s'installer quelques parts ou de vous occuper pendant quelques temps. Je dirais… Entre vingt et quarante minutes.

Sur ces mots, il entrait de nouveau dans l'atelier et semblait commencer à fabriquer le contre-sort, nous laissant donc Damoclès moi ici à devoir attendre. Je me retournais donc vers lui, m'approchant de nouveau de lui.

- Alors… On fait quoi en attendant ?


Message posté par : Amenadiel Wells
Ouvrir le détail
Amenadiel Wells
Appuyer pour fermer
avatar
Aime : la tranquilité
Déteste : les rageux
Talent : neutre
Ennemi Naturel : la fin du monde
Couleur préférée : Rouge
Expérience : 255

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
5/30  (5/30)
Couronne(s): 0 ¤
le Dim 7 Jan - 20:53
Cadeaux enchantés ( Ft Lilith)


La section des cartes noires. Lilith travaillait pour ceux que nous fournissions. Nos catalyseurs étaient transformés en ces cartes, ces cartes de héros. Ses supérieurs contenaient sûrement ce qui était nécessaire pour défaire la malédiction. La jeune femme aux cheveux blancs semblait de mon avis puisqu'elle me fournissait les indications pour rejoindre son « atelier » selon ses dires.

Les collègues, si on pouvait appeler ces inconnues ainsi, se retournaient toujours sur notre passage. Mon plan avait échoué. Autant assumer d'être dans une posture de flirt avec une belle jeune femme. Au pire, j'obtiendrais juste une réputation de Don Juan dans Ouroboros. Quelques filles de ma section cherchaient un moyen de m'aborder, sûrement dans le but de me séduire. Une entreprise inutile. L'amour était surfait, le seul amour qui comptait, l'amour familial. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour aider la « Mama ».

Le trajet ne prit que quelques minutes. La jeune fille me fit part des protocoles de sécurité de leur bunker. Je m'y pliai de bonne grâce. Une obligation formelle, mise en place par la Mama, afin de conserver certaines découvertes secrètes pour les simples membres. Nos rangs pouvaient habiter un traître qui se chargerait de dévoiler tous nos secrets. Lilith avait posé un pied au sol et s'entretenait, d'après les sons que je percevais, avec des membres de ta section.

Suite à leur discussion, l'homme en question vient se poster devant moi. Il semblait assez important dans l'organisation, sûrement un membre du cercle intérieur du chef de la section de fabrication. Sans ménagement, l'homme me demanda les circonstances de l'obtention de cette maudite ceinture. Pour la deuxième fois, je contai mes péripéties. L'homme semblait amusé par la situation et ne se gênait pas pour faire des regards entendus avec ma colloque de galère.

Je ne m'y attardai point, priant pour que l'homme connaisse un contre-sort. Bingo !!! Il possédait la réponse à notre problème. Cependant, celui-ci prendrait entre 20 et 40 minutes. Ma patience commençait à s'effriter. Je ratais mes heures de travail, j'étais coincé avec une femme que je n'avais jamais vue avant cet événement. Reprenant Lilith dans mes bras, je me dirigeai vers un endroit libre, sans la présence d'outils ou de personnes. Une fois bien installé, je vis de nouveau cet intense regard de braise.

« Alors on fait quoi en attendant ? »

Soupirant, je pris mon Mp4 et mes écouteurs. Je recherchais, dans le menu, ma dernière playlist. Une playlist de musique rap d'un jeune chanteur étasunien, Trill Sammy. Me plongeant dans les paroles de « Run it Up », je répondis à ma compagne :

« Comme il n'y a rien à faire, et que tu sembles t'ennuyer, raconte moi donc ton entrée dans l'organisation. Quelles ont étés tes motivations ? Ne t'inquiète pas pour la musique, j'entends très bien ce que tu dis. D'ailleurs, tu veux écouter ? Je te préviens, c'est du rap, tu risques de ne point apprécier. »

Attendant sa réponse, je me replongeais dans le flow d'une des pépites du moment. Heureusement que le réseau passe ici légèrement, car pour se procurer des nouveaux sons, la difficulté s’avérait redoutable.




Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Amenadiel Wells le Ven 19 Jan - 20:52, édité 1 fois
Message posté par : Lilith, O. Ondeflot
Ouvrir le détail
Lilith, O. Ondeflot
Appuyer pour fermer
avatar
Lilith
Féminin
Aime : Le plaisir charnel, la liberté
Déteste : L'église (la bâtiment), ses origines
Talent : Chauffer ou refroidir (les personnes)
Ennemi Naturel : Les chastes
Couleur préférée : Violet
Expérience : 794

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
10/30  (10/30)
Couronne(s): 55 ¤
le Lun 8 Jan - 11:26
[Flashback] Cadeaux e....nchantés (Ft. Amenadiel)

ft.

Alors qu'il mettait de nouveau ces écouteurs dans ses oreilles pour écouter de la musique, il me proposait de décrire comment j'ai rejoins l'Ouroboros. Je levais les yeux au ciel… Enfin au plafond, tout en me demandant ce qui avait bien d'intéressant dans le passé… Mais comme on avait rien d'autres à discuter à proprement parler, autant se lancer dans ce sujet de conversation, ça aura au moins le mérite de nous faire perdre du temps.

- Hé bien… Cela date maintenant de quatre ans, mon premier contact avec Ouroboros… Et non pour la musique.

C'était il y à trois ans désormais. À l'époque, j'étais dans une famille de Mage des plus classiques… Enfin, pas tout à fait, mais ça n'a plus d'intérêt désormais d'élaborer sur eux. Tout ce qui importe, c'est qu'à cette période, j'ai effectué un voyage en Allemagne, pour rechercher un Mystic Code ou mieux, un Catalyseur. Au final, je n'ai trouvé ni l'un ni l'autre… Non, j'ai trouvé quelques choses de bien mieux à mes yeux. La liberté. Ou plus exactement, un moyen de me procurer ce que je n'avais pas eu lors de ma vie. C'est un homme, probablement de la division de recrutement, qui est venue me voir lors d'un séjour dans une ville. Il s'appelait Garrick je crois. Je sais plus, je l'ai oublié depuis… Vu qu'il est probablement mort de toute façon. En tout cas, cet homme m'a fait découvrir des choses que je connaissais pas. Cette organisation dont j'avais entendue brièvement parler, la possibilité de changer ce monde… Le plaisir charnel.

Ainsi, dû à ma position dans l'Association qui était pas mauvaise on va dire, j'ai été admis dans la division d'espionnage initialement. Et pendant un an, je fournissais mes rapports à Ouroboros. Cependant… Une erreur due à mon inexpérience à failli me coûter la vie, et j'ai dû faire une mise en scène pour paraître pour morte. Cette brûlure sur mon bras droit est une conséquence de ça.

Cependant, malgré cet échec, j'avais gagné quelque chose. La liberté. J'étais désormais plus enchaînée par l'Association, et j'ai donc profité de l'année suivante pour voyager de part le monde, et, enfin, l'année dernière, je suis revenue ici. J'avais goûté à la liberté, pourtant, j'avais la possibilité de faire bien plus… De changer ce monde avec ces règles inutiles. Je suis donc retourné à l'organisation qui m'avais de base acceptée en son sein. Cependant, après mes explications et interrogations, j'ai dû être changée de division, vu que je ne pouvais plus servir d'agent double. Et voila comment j'ai fini dans cette section, dû à mes connaissances particulières utiles à la création des cartes noires d'Ouroboros. Et donc depuis je passe mon temps ici, à concocter de nouvelles cartes et autres.


Je fis une courte pause, signalant la fin de mon récit sur comment j'ai rejoins Ouroboros. Un recrutement des plus normaux qui a tourné en une histoire plus particulière.

- Enfin, une histoire comme une autre pour les membres d'Ouroboros. Ni particulière, ni banale. Mais toi, Damoclès, comment as tu rejoins cette Organisation qui cherche à créer un nouveau monde en détruisant cette soi-disant Association ? Dis-moi tout.


Message posté par : Amenadiel Wells
Ouvrir le détail
Amenadiel Wells
Appuyer pour fermer
avatar
Aime : la tranquilité
Déteste : les rageux
Talent : neutre
Ennemi Naturel : la fin du monde
Couleur préférée : Rouge
Expérience : 255

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
5/30  (5/30)
Couronne(s): 0 ¤
le Mar 9 Jan - 0:43
Cadeaux enchantés ( Ft Lilith)


Lilith faisait donc partie de l'organisation depuis plus longtemps que moi. Elle avait élégamment repoussé mon offre musicale. Dommage, elle ne savait point ce qu'elle ratait. Son monologue continuait inlassablement et je me contentais de piocher dans le flot les informations les plus importantes…

Une famille classique. En effet, j'avais entendu ce système de famille plus ou moins ancienne qui s'affiliait à l'Association, même s'il existe certaines familles indépendantes. Je ne pus m'empêcher de penser au système archaïque de l'Ancien Régime avec ses « nobles ». J'espérais pour ces familles que leurs enfants ne choisissaient pas la voie de la traque, car croiser le fer avec moi, signifiait une chance sur deux de mourir.


Un point commun. Elle avait voulu voyager dans toute l'Europe par pur plaisir tandis que je souhaitais l'oubli lors de mes voyages. Mais dans la substance, un désir latent se profilait à l'horizon. Ce désir de liberté. L'un des désirs qui m'avaient poussé à rejoindre Ouroboros. Un monde vierge de toute oppression de cette association gâteuse qui polluait l'air de ces idées et de sa gloire passée. Ouroboros désignait une nouvelle ère pour ce monde d'humains.

Elle était assez fine, mais clairement point passe-partout. Je n'étais donc pas surpris d'apprendre qu'elle avait fauté lors de mission d'espionnage. « 100 ans pour le voleur, un jour pour le maître ».
L'Association n'était pas dupe, elle finirait par découvrir n'importe quel espion dans ces rangs. Une section sacrificielle, une section pour les plus extrémistes. Ceux capable de disparaître pour les bienfaits de la mission. Son sauvetage me remplissait quand même de satisfaction. Si elle avait connu le trépas, nous ne serions pas en train de discuter ensemble. Qui l'aurais cru, une rencontre entre la neige et le soleil à cause d'un maudit tour.

Me retournant vers elle, je m'interrogeais sur le fait qu'elle soit encore sauf. Les rumeurs dans les couloirs tenaient lieu de quelques affirmations d'un fait qui cassait la bonne image de l'association : les membres qui échouaient subissaient la colère de Mélancolie. Des exemples pour démontrer sa toute-puissance sur nous, ces sbires. Spéciale, elle était spéciale pour que Mélancolie souhaite encore la conserver. Pour sa magie inconnue de mon esprit ou pour son savoir-faire technique concernant l'élaboration des cartes noires.

En somme, une histoire fort intéressante. Elle semblait vouloir banaliser ce fait comme une action sans incidence du passé, mais elle avait connue de nombreuses péripéties et elle s'en était sorti avec juste une trace de brûlures sur sa peau. Une chance insolente ou une vraie preuve de courage et de détermination.

Une fille pleine de désirs dont le sexe. Heureux étaient les hommes qui devaient partager sa couche. Bien que cela ne me tentait pas. Un désir secondaire…. Mauvaise idée. Je n'avais point prévu le dur retour du bâton. Je n'aimais pas m'épancher sur ces moments sombres de ma vie. Mais une promesse tacite reste tout de même une promesse. Trill Sammy, donne moi la force !!!!

Je commençai donc à parler lentement :

« Mon adhésion est des plus banales. Je travaillais pour une « famille », point dans le style de la tienne, mais dans un style plus létal. Oui, pour ta gouverne, je n'ai point de famille depuis ma naissance. Cette famille était donc en relation avec la section de recrutement. Nous avons étés entraînés afin de répondre aux futurs besoins de notre famille, moi et mes quelques « frères ». Cependant, les traqueurs ont débusqué nos affaires concernant la magie. Ma famille n'a pas survécu à leurs actions belligérantes. Je crois être le seul survivant, car j'effectuais, par chance, ce jour la, ma journée de repos. Afin d'oublier cet épisode sanglant, je me suis mis à voyager dans tout le continent européen. Ouroboros a retrouvé ma trace et m'a proposé de rejoindre leur idéal. Un idéal que je partage par rapport à mon passé. La magie aurait pu aider bon nombre de mes connaissances passées. Tu te doutes donc que je ne porte pas les chiens de garde de l'association dans mon cœur. Je compte en tuer un ou deux si le destin m'accorde ce fait. J'ai été affecté ensuite à la section de recherche pour des capacités de détective et des contacts que ma famille possédait. De plus, les voyages font partie de mes passions. Je joins donc l'utile à l'agréable. Une histoire marquée par une profonde banalité. »

Ayant répondu, je laissais donc la musique envahir mes sens, tandis que je me plongeais dans le mutisme.


Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Amenadiel Wells le Ven 19 Jan - 20:54, édité 1 fois
Message posté par : Lilith, O. Ondeflot
Ouvrir le détail
Lilith, O. Ondeflot
Appuyer pour fermer
avatar
Lilith
Féminin
Aime : Le plaisir charnel, la liberté
Déteste : L'église (la bâtiment), ses origines
Talent : Chauffer ou refroidir (les personnes)
Ennemi Naturel : Les chastes
Couleur préférée : Violet
Expérience : 794

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
10/30  (10/30)
Couronne(s): 55 ¤
le Mar 9 Jan - 16:31
[Flashback] Cadeaux e....nchantés (Ft. Amenadiel)

ft.

Je l'écoutais à mon tour, moitié intéressé moitié par obligation. En effet, bien que mon partenaire d'infortune semblait intéressant, mise à part quand je draguais, j'évitais d'en apprendre trop sur les personnes que je risquais de ne jamais revoir. Après tout, à quoi ça sert ? On est dans des divisions différentes, qui ont en plus rien à voir l'une et l'autre… Enfin, qui sait, peut-être que je me trompe et que plus tard on se rencontra mais bon, les probabilités sont basses.

Un orphélin depuis ça naissance, qui avait pourtant une famille… Vu son nom de code, peut-être un gang, voir même une mafia, ou tout autre organisation encore plus secrète qui sait. Le truc est qu'il à l'habitude du système d'Ouroboros, et ce, depuis son plus jeune âge.

Être tué par des traqueurs, dommages pour eux, enfin, s'ils se sont fait repérer… C'est un peu de leur faute aussi derrière. Mais je pouvais comprendre son désir de vengeance, après tout, il était pas différent du mien. En soi, l'Association en elle-même n'est qu'un moyen de faire souffrir ma famille. J'ai bien l'intention de la modifier à jamais, en lui faisant prendre une voie totalement différente. Et s'ils refusent… Hé bien…

Je soupirais en laissant retomber dans mes arrières-pensées toutes mes idées concernant mon passé, pour me concentrer sur la fin de son histoire. Comme il l'a si bien dit… En général, ce sont des personnes qui apprécient pas l'Association qui sont ici… Cependant… Je me posais la question. Était-il prêt à changer le monde à jamais ? J'ai remarqué que certains étaient ici plus par haîne que par volonté de changement. Et bien qu'une partie de moi soi aussi ici pour cela… Mon objectif premier reste de changer le monde à jamais. Cet objectif me permettra d'accomplir mon désir de vengeance, et pas l'inverse. Je me demande si beaucoup comprennent réellement ce que veut dire un monde où la magie est connue de tous… Même moi j'ai du mal à l'imaginer, et pourtant, je me prends à rêver d'un tel monde, d'essayer de le conceptualiser dans mon esprit. Et il n'est pas tout rose… Jamais.

Je laissais passé quelques secondes de silence entre nous, le temps de ma réflexion sur le sujet, avant de lui poser la question.

- Alors… Tu es là uniquement par haine de l'Association ? Être un indépendant ne te permettait pas de te venger, don tu as préféré rejoindre notre organisation pour cela ? Ou bien… Tu as une raison plus profonde que le simple désir de rendre ta justice sur cette Association démodée ?

J'avais reposé mes yeux sur lui lors de ma question, pour voir jusqu'où il avait pensé… Et ce qu'il était parmi de ceux qui n'étaient là que par choix, et non sans réel volonté de changer le monde. Si c'était le cas alors…

Il n'était pas intéressant.


Message posté par : Amenadiel Wells
Ouvrir le détail
Amenadiel Wells
Appuyer pour fermer
avatar
Aime : la tranquilité
Déteste : les rageux
Talent : neutre
Ennemi Naturel : la fin du monde
Couleur préférée : Rouge
Expérience : 255

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
5/30  (5/30)
Couronne(s): 0 ¤
le Mar 9 Jan - 22:21
Cadeaux enchantés ( Ft Lilith)


« Alors tu es la uniquement par haine envers l'Association ? Etre un indépendant ne te permettra pas de te venger, donc tu as préféré rejoindre notre organisation pour cela ? Ou bien...Tu as une raison plus profonde que le simple désir de rendre ta justice sur cette Association démodée ? »

Ces propos sonnaient comme une sorte d méfiance envers ma personne. Une méfiance injustifiée...Elle n'avait fait connaissance que peu de temps avant cet instant. Un désir qu'elle ne comprenait point. La justice ne rimait pas qu'avec les mots sanction ou punition. La justice était avant tout une idéologie d'équité, d'égalité, une protection des intérêts de tous.

Certes, Lilith cernait correctement la part la plus « noire » de mon âme. Cependant, elle se permettait de remettre en cause mon allégeance envers la théologie de Mélancolie. Un fait qui me vexait profondément. Elle ne savait pas ce que, enfant, mes camarades d'orphelinat et moi avons vécus. La torture, autant physique que mentale. Comment ma deuxième famille avait péri, désavantagés contre l'élite des mages.

Accorder la magie à tous était un symbole d'égalité entre les hommes. Peut être même une nouvelle ère pour notre espèce. Une époque magico-scientifique.

Je serais partie sans répondre. Les gens qui critiquent mon consentement ne mérite pas ma considération. Ils sont...inutiles. Néanmoins, par ruse, il ne fallait pas laisser échapper ma frustration. Ils étaient en supériorité numérique et j'avais besoin de ce contre-sort.

Je pris donc la peine de lui répondre :

« Tu es peut être avancée dans la théorie de nombreux désirs. La justice...t'es encore inconnue. Les incultes ne voient en celle-ci qu'une punition alors qu'elle signifie l'équité et dans une moindre mesure l'égalité. Sinon ce désir serait un pêché comme les noms des généraux. De surcroît, la réponse sur ma véritable allégeance se trouve dans un passé que tu ne méritais pas d'entendre. Contrairement à la majorité des membres, d'après ce que j'ai compris, ne recherchent que la destruction de l'Association par pure haine ou autre. Mon cas est différent. Ouroboros est un moyen de renforcer ma magie avec des enseignements dispensés par des mages d'expérience. Mais j'ai rejoints Ouroboros pour connaître de nouveau les joies d la famille. Troisième raison et la plus importante, l'idéal d'une magie universelle m'a plu sincèrement. Une nouvelle ère peut être créer par nous, si l'objectif de Mélancolie se concrétise. Ce monde manque de justice, d'égalité. Une magie pour tous, c'est déjà rétablir les rapports de force entre individus. Je sais que je parais niais, mais je souhaite un monde en paix. Ou tous quelque soit leurs origines, puissent utiliser le don donné par Dieu. Ce ne serait que naturel. L'Association est un obstacle à ce but alors nous devons juste en prendre le contrôle. La détruire ne serait qu'une œuvre sans intérêt. Je ne crois pas en la destruction, je crois en la vengeance, c'est à dire les moyens de rétablir l'ordre naturel. Autrefois la magie était connue, pourquoi devrait-elle resté cachée ? Alors que tous en ont besoin ? Donc ne remet pas en cause mon jugement. »

Je retournais donc à ma musique sans un regard pour cette femme. Si elle n'avait pas compris, ce n'était pas à moi de forcer la cordialité.


Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Amenadiel Wells le Ven 19 Jan - 20:58, édité 1 fois
Message posté par : Lilith, O. Ondeflot
Ouvrir le détail
Lilith, O. Ondeflot
Appuyer pour fermer
avatar
Lilith
Féminin
Aime : Le plaisir charnel, la liberté
Déteste : L'église (la bâtiment), ses origines
Talent : Chauffer ou refroidir (les personnes)
Ennemi Naturel : Les chastes
Couleur préférée : Violet
Expérience : 794

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
10/30  (10/30)
Couronne(s): 55 ¤
le Mer 10 Jan - 12:37
[Flashback] Cadeaux e....nchantés (Ft. Amenadiel)

ft.

Je l'écoutais me répondre, et plus sa réponse avançait, plus un sourire apparaissait sur mes lèvres. Non pas un sourire de joie ou d'acceptation. Un sourire de dégoût. C'est ainsi qu'il voyait ces choses. Lui et sa “justice” et sa “vengeance”. Rien de plus que des souhaits personnelles. Il clame vouloir le faire pour le monde, mais au final, on ressent cette volonté de vouloir le faire avant tout pour soi-même. C'est la différence entre lui et moi. On recherche la même chose, mais pas pour les mêmes raisons… Et équité ? Égalité? Je sais que je clame haut et fort cette soi-disant égalité et liberté de savoir… Mais je crois qu'il est encore dans son monde d'idéal, lui qui à soi-disant un passé si sombre. Oui, je cherche à créer un monde où tout être est libre de connaître l'existence de la magie et peut en toute égalité apprendre celle-ci… Mais cela s'arrête ici. Il y aura toujours des plus forts pour dominer les plus faibles. C'est l'âme même de l'humanité. Si ce n'est ni lui ni moi, un autre dominera. C'est ainsi que la Justice fonctionne.

Et puis, un monde de paix… J'ai envie de vomir en entendant ça. Un monde en paix est impossible pour les humains d'obtenir, et, avant tout, serait un monde où l'ordre régnerait. Un monde sans conflit… Est un monde mort et destinée à mourir.

Je me déplaçais sur lui, pour me mettre dans une autre position plus agréable, avant de le regarder avec dédain et de lui répondre, non sans venin dans mes paroles. Peu de chose m'énervait. Je pouvais rigoler des menaces de morts, des insultes, des mages de l'Association… Mais pas de ça… Surtout pas de sa dernière partie. Bien que je ne sois pas une belliqueuse… Je sais reconnaître la nécessité de l'adversité.

- Tu sais quand je t'écoute… J'ai l'impression d'entendre un gamin qui est vécu des choses, et pourtant n'en est pas sortie grandit. Justice ? Vengeance ? Paix ? Entre des définitions incorrectes et des idées d'idéalistes, tu es pas au bon endroit si tu penses ainsi. Tu vas te faire manger par les autres si tu ne te réveilles pas. Enfin, libre à toi d'écouter ou de t'enfuir dans ta musique.

Par quoi commencer… Suivons ton énoncer sur ta vision. Tu clames que je connais pas la justice, que je suis une inculte et que je vois qu'une punition, alors que toi tu dis voir une équité dedans. Laisse-moi te dire celui qui te trompe c'est toi. La justice est en rien équitable. C'est le vainqueur qui appose sa justice au vaincu. L'équité que tu dis qu'elle représente n'est qu'un leurre. Elle ne sert que celui qui donne la justice. Peu importe qui c'est. Et cette personne choisi qui est digne d'être de son côté et qui ne l'est pas. D'après la 'justice de l'Association', on est machiavélique, des personnes à éliminer. Pour nous, ce sont eux. Pour résumé, une chose qui change selon le point de vue d'une personne ne peut en rien être équitable.


Je faisais une petite pause, pour regarder et peut-être écouter, la réaction de mon partenaire qui allait probablement plus m'apprécier d'ici la fin de ma tirade, puis je continuais.

Sautons la partie sur la famille, qui est un point de vue comme un autre, et continuons sur l'objectif d'Ouroboros… J'espère que tu ne penses pas sincèrement ce que tu penses. L'équité de ce monde ne changera pas, peu importe si on fait découvrir la Magie au monde. Prenons ça comme une technologie… Est-ce que le monde est un endroit plus juste pour autant ? Non, je dirais même que c'est pire. La seule chose que ça changera, c'est que tout le monde connaîtra la magie. Mais ça veut pas dire que tout le monde pourra l'utiliser, saura l'utiliser, que ça nous libérera de tout les maux. Imagine tu seulement la portée de nos actes, si l'objectif d'Ouroboros arrivait à conclusion ? J'ai connu les grandes pontes de la magie dans ma vie, tout en connaissant le monde “normal”, ce qui me permet de voir clairement que tout ne saura pas aussi rose que tu penses le penser. On est pas des sauveurs. On est plutôt des tourmenteurs.

Enfin… Le point qui me fait grincer des dents… Un monde en paix… Enfin, vu que tu parles de Dieu, tu dois être un croyant… Alors que fait tu ici ? Bien qu'on soit en paix, pour le moment, l'Église et les Mages ont des visions différentes. Ton Dieu est rien ici...

Mettons un peu de positif tout de même...Le seul point dans ce que tu as dit qui me donne du respect pour toi est ta deuxième raison pour être venu. Ouvrir ton esprit sur d'autres types de Magie, donc sur le monde. Ceci est une bonne chose, bien que personnelle.


Je faisais une longue pause, pour le laisser réagir s'il le souhaitait. Puis, après quelque temps, je concluais sur…

- On est pas des enfants… Perds tes idéaux. Vois les côtés négatifs, et comment tu peux en tirer parti, pas comment les supprimer.


Message posté par : Amenadiel Wells
Ouvrir le détail
Amenadiel Wells
Appuyer pour fermer
avatar
Aime : la tranquilité
Déteste : les rageux
Talent : neutre
Ennemi Naturel : la fin du monde
Couleur préférée : Rouge
Expérience : 255

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
5/30  (5/30)
Couronne(s): 0 ¤
le Mer 10 Jan - 18:39
Cadeaux enchantés ( Ft Lilith)


Cette femme demeurait...soûlante. Elle pensait savoir mieux que tout le monde ce qu'il pouvait se passer. Un point qui me venait à l'esprit et qui me dérangeait fortement, c'était son envie de juger les motivations des individus à rejoindre un groupe. Le genre de personne a percevoir le désir comme s'il était divin. Enfin, nous n'avions tous pas les mêmes objectifs.

« bla bla bla bla blabla »

Je ne l'écoutais même plus. La mélodie, douce musique m'emmenait dans mon propre monde. Son regard, tandis qu'elle parlait reflétait une once de dégoût. Que croyait-elle ? Que j'avais demandé de me retrouver coller à elle ? Son existence ne m'intéressait guère. Nous n'étions que des collègues, point des amis ni de futures amies. La cordialité se retrouvait donc surfaite. Donc qu'elle n'est pas un bon avis de ma personne, I don't care bitch quoi.


Je la regardais prendre une position sûrement plus confortable sur moi, puis continuer à déverser son venin tandis que mes chanteurs favoris posait les lyrics. Je devais le reconnaître, vu sa hargne à défendre la pureté de l'idéal de Mélancolie, l'exploitation des points obscurs pour son intérêt, elle méritait un poste plus haut dans l'organisation. Qui sait un jour elle sera le péché de sa division.

Les autres, tous des mâles, nous regardaient, plutôt la regardait avec des sourires, des expressions rêveuses. Une sorte d'expression que j'avais déjà vu chez mes collègues de la Mafia. Le regard d'un homme qui a prit son pied entre les jambes d'une donzelle...et il me semblait que ses cuisses s'étaient écartés de nombreuses fois. Elle parlait donc d'idéal mais telle que je connaissais ce genre de petites traînés, elle faisait cela pour avoir des avantages. Vous avez déjà vu des films ? Quand la secrétaire couche avec le patron millionnaire, c'est pas parce que le type est beau, c'est bien pour les avantages matériels qui vont de paire.

Donc qu'elle parle, moi j'avais prévu ma petite playlist pour tenir le temps qu'il fallait pour que le contre sort agisse. Ma mission au sein de cette association était claire, rien ne pourrait m'en détourner et surtout pas ce que l'on retrouve le soir dans les rues malfamés ou se trouvait mon ancien QG à Naples.

On pouvait donc dire que le dégoût était partagé sauf que je le mixais gracieusement avec une indifférence pure et totale.

« Euh, tu viens de dire quoi ? Je t'écoutais pas, tu peux refaire ton monologue ? »

Telle fut ma réponse.


Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Amenadiel Wells le Ven 19 Jan - 20:56, édité 1 fois
Message posté par : Lilith, O. Ondeflot
Ouvrir le détail
Lilith, O. Ondeflot
Appuyer pour fermer
avatar
Lilith
Féminin
Aime : Le plaisir charnel, la liberté
Déteste : L'église (la bâtiment), ses origines
Talent : Chauffer ou refroidir (les personnes)
Ennemi Naturel : Les chastes
Couleur préférée : Violet
Expérience : 794

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
10/30  (10/30)
Couronne(s): 55 ¤
le Mer 10 Jan - 20:49
[Flashback] Cadeaux e....nchantés (Ft. Amenadiel)

ft.

C'était une des réponses que j'attendais, quand il fit probablement semblant de ne pas m'avoir entendu, utilisant sa musique comme prétexte, alors qu'il pouvait clairement entre malgré elle, pour me demander de répéter ce que je venais de dire. Temps pis pour lui. J'allais pas refaire une tirade pour un membre qui n'écoutait pas, j'avais autre chose à faire. Je m'approchais juste de lui, le regard et le sourire carnassier, lui retirant temporairement ces écouteurs juste pour dire ces mots, avant de le laisser sombrer dans sa musique.

- Tu avais qu'à écouter, vilain petit canard. Ne sois juste pas étonné qu'un jour cela se retourne contre toi.

Une fois ces écouteurs remis, je jetais un regard rapide derrière moi pour voir les personnes qui passaient, certains qui me jetaient des regards. Je leur souriais simplement en retour, mais ne fis rien de plus, tout simplement car j'étais coincé avec lui pour le moment. Je laissais échappé mes prochaines paroles, qui arriveront probablement jamais à ces oreilles.

- Enfin, pourquoi je perds mon temps avec un qui ne souhaite être qu'un pion dans le grand schéma…

Je me taisais, et me déplaçais de nouveau sur lui pour essayer enfin de m'enlever de ses cuisses, pour m'asseoir à ses côtés du mieux que je pouvais, on avait encore du temps à attendre, il allait falloir que je trouve quelque chose pour m'occuper. Le problème, c'est que je n'avais pas grand-chose… Enfin si, j'avais un objet idéal, mais il était dans ce qui me servait de chambre, donc… Hé bien je vais tout simplement passer le temps à réfléchir sur des cartes à créer, essayer d'autres méthodes de créations, de nouvelles types de cartes… Il n'y a rien d'autre à faire après tout.

Cependant, à peine je fermais les yeux que j'entendais des voix familières approchés de nous.

- Hey Lilith, comment tu vas ? Qu'est-ce que tu fais là, tu ne devrais pas bosser dans ta section ? C'est ton petit copain ?

-Ah, voyons, tu devrais savoir que Lilith et relations amoureuses sont des oxymores.

Je leur souriais légèrement avant de leur répondre.

-Évidemment que non, je me suis retrouvée coincée avec lui car un petit malin à cru bon d'offrir deux objets avec un effet magnétique à deux personnes au hasard juste pour créer une situation étrange. Les membres de ma section sont déjà en train de travailler pour briser le sort, ce n'est qu'une question de temps. Sinon, vous, que devenez-vous ?

On commençait à discuter entre nous, pour faire passer le temps. Bien qu'avec sa musique, je pense que Damoclès s'en contre-fiche.


Message posté par : Amenadiel Wells
Ouvrir le détail
Amenadiel Wells
Appuyer pour fermer
avatar
Aime : la tranquilité
Déteste : les rageux
Talent : neutre
Ennemi Naturel : la fin du monde
Couleur préférée : Rouge
Expérience : 255

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
5/30  (5/30)
Couronne(s): 0 ¤
le Mer 10 Jan - 21:39
Cadeaux enchantés ( Ft Lilith)


« Tu avais qu'à écouté vilain petit canard. Ne soit juste pas étonné qu'un jour cela ne se retourne contre toi »

Une menace voilée par une tentative de flirt. Je vois que même un homme pour qui elle ressent du dégoût aurait sa chance avec elle. Pourtant je n'ai pas de possession qui lui plaisait. Tu me diras, comme la majorité des pions de Mélancolie. Je ne devrais pas me montrer si catégorique. Elle pouvait juste être un peu folle ou malade mentale. Comment appelle-t-on déjà cette catégorie de fous du sexe. La nymphomanie, voila le terme.

Elle avait donc compris mon petit jeu. Moins idiote que je ne le pensais. Quand à cette menace, j'étais conscient que je venais de me faire une ennemie. Une ennemie quand même prêt à ouvrir ses cuisse pour moi. Quelle oxymore de le dire ainsi. Après tout Ouroboros rassemblait des mages du monde entier, je ne devrais pas être surpris de trouver des énergumènes encore plus puissants que moi dans leurs délires.

Ses paroles me firent exécuter un rictus. Enfin elle montrait pleinement les dents, la petite chienne. Un pion ? Une bonne définition. Cependant nous étions tous des pièces d'un même jeu d'échecs. Les pions ont leur importances, les fous aussi. Pourtant les deux pièces sont sacrifiées pour protéger leur reine. Et sans état d'âme de celle-ci. En somme, nous sommes tous des pions ici. L'ambition demeurait un met délicat. Un met qu'il ne fallait pas gaspiller pour des illusions. Ouroboros n'était point différente des Mafias. Un membre devait suivre les ordres et appliquer le but de son boss. Tout simplement et il en ressortait récompensé par d'autres moyens.

Décidément, cette femme n'arrêtait pas de bouger sur moi. Elle a le feu au cul ou quoi ? Oups...mauvais jeu de mots. Regarder-moi ces deux idiots qui vont tomber dans le piège, du moins si ils ne sont pas déjà sur son tableau de chasse.
Petit-ami ? Non, cette agente de l'association devait prôner le libertinage. Seigneur, pardonne leurs, ils ne savent pas ce qu'ils font. Une personne qui me connaîtrait ne sortirait jamais de tels propos. Aucune offense ni de raison de mérite, mais je ne me voyais point tenter une relation avec cette femme. Une enmerde pure et dure.

Le second était déjà plus observateur ou il ne cherchait qu'à se rassurer sur le fait qu'il aura peut être la chance de se nicher de nouveau entre les jambes qui me collaient sans cesse à cause de la blague.

Me permettant de prendre part dans leur conversation, je me montrai le plus poli que possible :

« Celui dont je ne connais pas le nom, ne t'inquiète pas. C'est de la bouche de ton amie et de Lilith que ressort la vérité. Nous avons juste subit un mauvais sort. Elle n'est en aucun cas ma copine. Tu pourras continuer à te nicher entre ses cuisses qui ont du accueillir le monde entier. Du coup, je suis juste coincé avec elle, mais continuer votre discussion avec la succube. J'écoute ma musique. »

Me replaçant de façon à être dos à eux, je repris mon MP4 dans mes mains avant de changer de titre de musique. Ah tiens une bon rap français sur le thème du jour : « Holabitch » de Aladin 134. Cette vie donnait toujours la distraction qu'il fallait pour supporter des situations désagréables.


Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Amenadiel Wells le Ven 19 Jan - 21:00, édité 1 fois
Message posté par : Lilith, O. Ondeflot
Ouvrir le détail
Lilith, O. Ondeflot
Appuyer pour fermer
avatar
Lilith
Féminin
Aime : Le plaisir charnel, la liberté
Déteste : L'église (la bâtiment), ses origines
Talent : Chauffer ou refroidir (les personnes)
Ennemi Naturel : Les chastes
Couleur préférée : Violet
Expérience : 794

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
10/30  (10/30)
Couronne(s): 55 ¤
le Jeu 11 Jan - 15:24
[Flashback] Cadeaux e....nchantés (Ft. Amenadiel)

ft.

Un rire. C'est tout ce qui a pu sortir de ma bouche quand le blondinet à sorti sa phrase, et qu'il c'est ensuite tourner encore une fois dos à nous, plus ou moins, ayant des difficultés avec ma jambe, pour ne plus nous écouter. Décidement, je ne pouvais le supporter. Dire un truc, et fuir tout de suite après, incapable de rester sur le front pour confronter des personnes. De plus, d'après ces mots, il à l'air de me prendre pour une femme qui pense à rien d'autres que le sexe… Si seulement il savait…

En tout cas, mon camarade ne semblait pas être dérangé par ce que venait de dire Damoclès, probablement il avait l'habitude, que ce soit mon traitement par certains membres de l'organisation, car, peut-être l'espère t'il, mais il est nullement le premier à me voir comme une dégénérée mentale qui ne pense qu'au plaisir charnel. Cependant, la collègue elle était devenue légèrement rouge, et rien de bien étonnant, vu qu'on avait couché quelques fois ensembles.

- Enfin voila, pas la peine d'élaborer sur ce dernier, rien que cette phrase remplis de dédain et de fausses accusations montre son immaturité. Cela m'étonnerait même pas qu'il soit encore un petit innocent mouton dans sa bergerie… Ou quelques choses du genre, je m'y connais pas vraiment en religion après tout.

Je m'étirais alors, la position dans laquelle j'étais n'étant pas spécialement agréable, avant de reporter mon attention sur les deux qui étaient venus me porter compagnie.

- Enfin bref. Pour répondre à ta question, pour ma part, étant de la sécurité, je commence à me faire à mon nouveau Général, qui viens tout juste de prendre ces fonctions. Espérons qu'il soit à la hauteur. On entend dire d'ailleurs que lui et Gourmandise sont plus ou moins proches mais bon, ce ne sont que des rumeurs… Je reste d'ailleurs que quelques instants, je dois bientôt prendre mes fonctions.

- Me concernant, c'est un jour comme un autre dans la Division des ressources. On fait ce qu'on fait d'habitude. Rien de plus, rien de moins.

- Je vois… Hé, si tu as deux minutes, tu peux m'apporter une boisson de la cafétéria s'il te plaît ? J'ai encore du temps à attendre avant que le contre-sort soit prêt, et je suis pas prêt de pouvoir bouger.

- Pas de problème ; je t'ammène ça de suite Lilith.

- Pour ma part, je vous laisse, je dois y aller. Prenez garde.

Avec ça, les deux étaient parties, bien qu'une n'allait pas tarder à revenir avec une boisson pour qu'elle me tienne compagnie le temps qu'il nous restait à attendre. Si ça tenait qu'à moi, je saurais rentrer dans l'atelier pour les aider, mais malheureusement, j'ai littéralement un boulet attaché à ma cheville. Et, on ne peut pas discuter avec un objet après tout. C'est comme parler dans le vent. Ou avec une personne dont on ne comprend même pas comment elle peut penser ainsi.

Finalement, après quelques minutes d'attente, ma camarade revenait avec deux tasses, une pour elle et une pour moi. Je tapotais d'ailleurs le banc à côté de moi pour l'inviter à s'asseoir, ce qu'elle fit, alors que je passais mon bras autour d'elle, tout en prenant de mon autre main la boisson qu'elle me tendait. Du café il semblerait. Cela aura au moins le mérite de me tenir éveiller. Je tournais également mon regard vers ma partenaire, qui bien après une courte hésitation, posa sa tête contre mon épaule. Je lui souriais tout en reprenant la conversation.

- Sinon, dis-moi. Ça te dit qu'une nouvelle fois ce soir tu laisses tomber la monotomie de ton job pour passer du temps avec moi ? Je vais devoir décompresser après cet événement.


Message posté par : Amenadiel Wells
Ouvrir le détail
Amenadiel Wells
Appuyer pour fermer
avatar
Aime : la tranquilité
Déteste : les rageux
Talent : neutre
Ennemi Naturel : la fin du monde
Couleur préférée : Rouge
Expérience : 255

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
5/30  (5/30)
Couronne(s): 0 ¤
le Jeu 11 Jan - 22:06
Cadeaux enchantés ( Ft Lilith)


Cette fille possédait un sang froid, incroyable. Elle fidélisait ses pions pour le service. Cette inconnue avait clairement entretenue des rapports sexuels avec la catin. Ses joues rouges en disait long sur sa gêne. Pathétique, pas plus évolué qu'un sex-toy.
La preuve, elle va docilement prendre une boisson pour la démone. N'avait-elle point compris qu'elle referait un tour dans le trou usé. Cela sautait aux yeux pourtant. Il était temps que ce désagrément se termine. Regardant ma montre, je remarquais que cela faisait près de trois quarts d'heure que je supportais l'énergumène. Ces paroles arrivaient à gâcher ma musique, pourtant si parfaite.
Hum, celle-la était revenue. Les enmerdes venaient de connaître une multiplication évidente. Le loup et le mouton ou plutôt le corbeau et le renard. Une pièce se jouait devant mes yeux, et j'en connaissait déjà la fin.

Ahhhh Sauvé, me dis-je. L'agent de la section de fabrication était revenu avec le contre-sort. N'étant pas de leur section, je ne compris pas un traître mot de cette incantation mais je sentis l'attraction magnétique perdre de sa vigueur. Mes pauvres hanches goûtaient à la liberté après des temps immémoriaux. J'en profitais pour faire quelques étirements rapides avant de me rapprocher de mon héros :

« Merci monsieur, je n'en pouvais plus. »

Me tournant vers Lilith et son plan cul, je voulais dire quelques mots d'adieu. Eh oui, même si la vie ne m'avais accordé une maman, je connaissais la politesse. Mais elles semblaient en pleine discussion sur leurs étreintes futures, et il était impoli de couper une conversation.

Un coup d'oeil à ma montre, merde c'est vrai j'étais en retard. Il me fallait accéder à ma section le plus vite que possible et trouver une excuse envers le chef. Mais avant je devais faire une chose qui me tenait à coeur.

Je retirai la ceinture avec ma main gantée. Invoquant ma magie, j'entourai mon membre de cette énergie et je la laissai dissoudre ce maudit accessoire par une forte chaleur. Me voila libérer du souvenir de ce moment particulier.

Sans un regard en arrière, je levais ma main en signe de au revoir et je sortis de la salle. Mon boss allait me tuer et il fallait que je retrouve l'auteur de cette « joke » pour lui faire goûter à une intense brûlure.

Ma démonstration avait du rappeler à cette libertine aux cheveux blancs un souvenir douloureux vu la marque indélébile logée sur son bras. Une rencontre éclair qui n'a servit à rien. Baa, on se reverra sûrement plus jamais. Ce n'est pas plus mal, l'attachement était une faiblesse. La preuve étant la pauvre créature qui allait de nouveau revêtir le rôle de la victime.


Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Amenadiel Wells le Ven 19 Jan - 21:02, édité 1 fois
Message posté par : Lilith, O. Ondeflot
Ouvrir le détail
Lilith, O. Ondeflot
Appuyer pour fermer
avatar
Lilith
Féminin
Aime : Le plaisir charnel, la liberté
Déteste : L'église (la bâtiment), ses origines
Talent : Chauffer ou refroidir (les personnes)
Ennemi Naturel : Les chastes
Couleur préférée : Violet
Expérience : 794

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
10/30  (10/30)
Couronne(s): 55 ¤
le Ven 12 Jan - 12:01
[Flashback] Cadeaux e....nchantés (Ft. Amenadiel)

ft.

Finalement, alors que je discutais avec ma collègue, je vis du coin de l'oeil le second revenir, prêt à lancer le contre-sort. Après un petit sourire à celle qui était dans mes bras et qu'elle partait reprendre son travail, j'attendais patiemment que le contre-sort soit fait. Une fois celui-ci terminé, je m'écartais du blond tout en bougeant ma jambe qui enfin était sous mon contrôle.

- Merci, ça devenait d'un chiant d'être coincé avec lui.

D'ailleurs, ce dernier se leva et parti, en brûlant la ceinture au passage, alors que pour ma part je retirais le bracelet de ma cheville mais le gardais dans ma main. J'allais demander à mon Général voir si je pouvais pas en tirer quelques choses sur l'identité du petit malin qui avait osé faire cela. La prochaine fois, il aurait au moins me mettre avec quelqu'un de plus adéquat que lui. Une fois ce garçon disparu, le sous-chef prit la parole.

- Hé bien. J'aurais pensé que tu en aurais profité… Mais on dirait que tu ne l'as guère apprécié.

Je haussais les épaules alors que je me dirigeais à l'intérieur de l'atelier, pour reprendre mon travail et rattraper mon retard.

- Comparé à ce beaucoup peuvent croire, j'ai des standards. Et les gamins ne sont pas dans les miens.

Sans un mot de plus, je rentrais dans l'atelier, et repris mon travail pour remplir ce que je devais faire pour la journée, oubliant pour le moment cette aventure, posant le bracelet sur mon bureau.

* Bien plus tard, dans la soirée *


J'avais enfin rattraper mon retard, et j'allais enfin pouvoir conclure cette journée comme il fallait. J'étais en train de ranger mon établit de travail quand les portes de l'atelier s'ouvrirent pour faire entrer le Général lui-même, qui paru surpris de me voir à cette heure.

- Hé bien, hé bien. Tu as une sacrée motivation pour travailler si tard, au de-là de tes horaires de travail, Lilith.

Je le saluais avant de répondre.

- Je ne faisais que rattraper mon retard, ne vous inquiétez pas.

-Retard ? Cela ne te ressemble pas. Et arrête de me vouvoyer, on à dépasser ce stade désormais. Mais raconte moi. Qu'est ce qui bien pu…

Son regard s'arrêta sur mon atelier, où il aperçut le bracelet. Sans prévenir, il approcha et le prit dans ces mains pour l'examiner.

- Ma parole… Mais c'est le bracelet que j'avais conçu pour… Comment tu l'as obtenu ?! Me dis pas que c'est toi qui me l'avais volé !


Je tournais mon regard vers lui, sincèrement surprise. Et ce, pour plusieurs raisons. Voler ? Fabriquer ? Mais qu'est-ce qu'il voulait faire avec…

- On me l'a offert… Dit-moi, tu voulais en faire quoi ? Il n'allait pas de paire avec une ceinture par hasard ?

Il hocha la tête, posant le bracelet sur son bureau, tout en expliquant tout ce qui en découlait.

- Si, ils allaient de pair… On dirait que le petit voleur, qui est forcément dans notre section, c'est fait un malin plaisir à te le donner à toi et un inconnu. Je suppose, vu que sa magie à disparu, qu'il a déjà été utilisé. Alors comment c'était ?

- Désastreux. J'aurais pas pu tomber sur pire je crois. Le garçon avec qui je me suis retrouvé me donnait une envie cruelle.

- Étrange, ça ne te ressemble pas de détester quelqu'un. Même ceux avec qui tu as des différents, tu ne les haïs pas pour autant… Tu es plutôt… relâchée sur les relations avec les autres.

- Il faisait partie d'une des catégories des gens que je supporte pas. Tout simplement. Non, plusieurs catégories que je ne supportais pas. Enfin passons, il n'est pas intéressant… Par contre toi…

Je m'approchais comme une prédatrice de mon Général, le poussant doucement jusqu'à ce que le bureau arrête nos mouvements. Je plaçais mes lèvres à ses oreilles et je lui susurrais une question.

- Dit moi… Pourquoi un tel mécanisme ? Tu voulais t'amuser a voir deux personnes dans une situation embarrassante ?

Bien évidemment, mon Général n'allait pas se démonter pour si peu. Il avait pas atteint son poste dans une pochette surprise après tout. Cependant, j'ai tout de même remarqué dans son regard un instant d'hésitation avant de répondre, ce qui était plutôt surprenant. Il répondit malgré tout à ma question, bien qu'il aurait pu garder ça sous silence.

- C'était… Pour mon usage. Je voulais qu'une chose du genre qui te sois arrivé se produise pour moi. Il y à une femme que je n'arrive pas à saisir, peu importe comment j'essaye, et… Je voulais utiliser ça comme une excuse pour la prendre dans mes filets… Tout simplement. Mais on me l'a volé et tu connais la suite. Enfin, merci de l'avoir récupéré contre ton gré. J'vais essayer de voir si j'arrive à trouver le coupable…

Je m'étais écarté de lui pour le regarder avec surprise. Une femme qu'il arrive pas à attraper ? Il ne parlait tout de même pas d'un autre Général ou de Mélancolie en personne quand même ? Enfin, j'ai du mal à croire qu'une femme lambda lui résiste, il est un grand séducteur après tout. Cela devait être une habitude pour Luxure de savoir faire cela après tout.

- Ahahah. Non, je ne suis pas fou au point de tenter des grandes pontes comme tu à l'air de penser… Non, je dirais même que j'ai recours à ces moyens car c'est une femme qui est très proche de moi et pourtant… Si loin de moi… Enfin, passons. Ce ne sont que les pensées d'un homme. Va te reposer, tu en fais déjà beaucoup pour la section, je voudrais pas que tu meures d'épuisement. A moins… Que tu veuilles qu'on passe la soirée ensemble ?

- Désolé boss, mais j'ai déjà quelque chose de prévue, je suis d'ailleurs en retard, donc je pars sur le champ. Bonne nuit, et faite attention à ne plus vous faire voler, et courage. Je suis sûre qu'aucune femme puisse vous résister. Enfin sauf peut-être la grande boss... Très mystérieuse cette femme.

Je quittais la scène, après avoir saluer de nouveau mon chef, pour rejoindre celle que j'avais rencontré plus tôt dans la journée, accomplir ce que je lui avais proposé dans la journée.

* Dans l'atelier de la division des cartes noires, le Général regardait la jeune femme partir de l'atelier et laissa échapper un soupir *

- Et pourtant, tu me résistes …


Message posté par : Contenu sponsorisé
Ouvrir le détail
Contenu sponsorisé
Appuyer pour fermer

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant


 

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum