Fate/Prisma War
YO-RO-KO-BE PROTAGONIST

Bienvenu(e) sur le charmant forum de Gudako Fate/Prisma War.

Si tu n'es pas inscrit, je t'invite à venir lécher les pieds de Gudako parmi nous. On est gentil, c'est promis !

Est-ce que ton servant d'amour est disponible ? Gudako sait. Répète Gudako trois fois devant ton écran et ta réponse sera .
Est-ce que ton avatar préféré n'a pas été volé par un vilain d'Ouroboros ? Cette fois-ci, c'est à Arya qu'il faut demander. Mais il est fort possible qu'elle finisse par t'envoyer ce livre-ci à la figure.

Tu es déjà membre ? Mais qu'est-ce que tu fais encore là, alors ? On t'attend !

>> Bombe humaine | Flashback feat Shaad

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Message posté par : Angelika Disward
Ouvrir le détail
Angelika Disward
Appuyer pour fermer
avatar
Angelika
Féminin
Aime : Les fraisiers, Lisebeth, gambader et foutre la merde.
Déteste : Ne rien faire, la belle-mère de Lisebeth
Talent : La bagarre ♥
Ennemi Naturel : Envie. Definetly.
Couleur préférée : Rouge. Et vermillon s'il vous plait.
Expérience : 581

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
7/30  (7/30)
Couronne(s): 35 ¤
le Sam 6 Jan - 18:44
C'est la Bombe Humaine...
Shaad & Angy

Une furie. Agacée, affublée de ta tenue d’entrainement, à peine douchée, tu traverses les couloirs de la Tour de l’Horloge. Tu as quitté le cours par la porte de derrière, profitant de l’inattention du professeur – à moins que, comme les autres, il n’en aye que pour la pseudo-élite des Majeurs. – pour filer droit vers les quartiers des étudiants. Avec les rumeurs, tout le monde savait où trouver qui et quand, dans cette foutu école de magie. Et il faut avouer qu’Elias n’avait pas voulu te contrarier lorsque tu lui avais demandé où trouver Skyel. Peut-être même avait-il eu peur de la colère qui flambait dans ton regard, peur de tes poings aux jointures blanches à force d’être serrées, peur du cyclone que la toute petite et quotidienne attaque d’élèves sur Lisebeth venait de réveiller en toi.

Tu n’aimes pas devoir des services aux gens, encore moins à un Majeur et surtout pas parce qu’il a « daigné » baisser son regard de prout prout vers ta pauvre protégée en détresse. Ça te rend malade, rien qu’à l’idée que ce dernier soi en droit de venir te réclamer quoi que ce soit, à toi. Et ça te rend chèvre qu’il puisse en faire de même avec Lise. Ta douce et tendre Knox, dans les mains d’un détraqué de famille Majeur ? Au grand jamais. Aussi es-tu parti comme fusée, remontée comme une pendule au point d’effrayer certains mages croisés dans les couloirs. Ceux qui, comme toi, subissent les autres pour pouvoir finir leur cursus et remplir leurs obligations d’Apprenti.

Il te faut un moment pour attendre la chambre du Skyel et encore plus pour éviter d’en pulvériser la porte avec un des rochers de décoration de jardin. Aussi restes-tu droite comme un piquet à regarder sa foutue entrée, respirant profondément pour éviter de provoquer une guerre de famille aussi futile que mauvaise pour ta maitresse. Ce n’est qu’au bout de cinq longues minutes que tu retrouves enfin un semblant de calme, qui te permet enfin de t’ouvrir à ta magie avant d’ouvrir la porte d’un coup de pied vif.

« SHAAD SKYEL. » Tu déboules dans la pièce, à la recherche de l’objet de ta contrariété. Tu entraperçois bientôt une tête blonde par l’encadrement d’une autre porte, que tu t’empresses de suivre sans même te poser de question. « J’ai deux mots à te dire. » Tu te plantes dans l’embrasure, bras croisés, mécontentement plus que visible dans chacun de tes gestes. « Qu’est-ce que tu veux à Lisebeth ? » Un sourire carnassier traverse ton visage. Lui couper l’herbe sous le pied. L’empêcher d’utiliser la petite Knox, trop tendre pour les magouilles des gros dégueulasses, trop douce pour dire non si c’est gentiment demandé. « Je ne sais pas ce qui t’a traversé la tête quand tu l’as aidée mais, de toi à moi, elle ne te rendra pas de service en retour. » Tu soutiens son regard, ton aura renforcée par ta magie et que tu espères bien assez écrasante pour l’empêcher de négocier. « Je vais m’en charger. Personnellement. »

Tu le dévisages, guettant sa réaction pour mieux y calquer la tienne. Un poing, un sort, une parole, tu t’en fiches. Tu es prête à répondre, à mordre, à briser. Ce n’est pas parce qu’il est d’une famille Majeure que tu ne lui referas pas le portrait si c’est nécessaire. Parce que personne n’a le droit de protéger Lizzie. Personne n’a le droit de prendre avantage de sa gentillesse. Personne ne l’abusera et jamais tu ne laisseras un glandu, blond de surcroit, mettre ses sales pattes de blaireau boutonneux sur la perfection faite Lisebeth. Entre vous deux, l’air est chargé de ta tension. Dans ta tête, c’est Crevette versus Pitbull. Et croyez-moi, ça n’annonce rien de bon pour celui qui va désamorcer la bombe.

Emi Burton


Message posté par : Shaad Skyel
Ouvrir le détail
Shaad Skyel
Appuyer pour fermer
avatar
Shaad
Masculin
Aime : Sa famille.
Déteste : C'est un secret.
Talent : Se mettre les gens à dos <3
Ennemi Naturel : Wolfy ~ Louveteau
Couleur préférée : Noir ~
Expérience : 515

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
7/30  (7/30)
Couronne(s): 15 ¤
le Sam 6 Jan - 19:32
Bombe Humaine Ft Angelika Disward
feat Lilith Ondeflot
Hellcome



Une cinglée. Voilà ce qui venait de débarquer dans ta chambre sans que tu n'es rien demandé. Tu avais entendu du bruit dans les couloirs, mais rien ne présageait à ce qu'il allait t'arriver. Ta porte s'ouvre violemment, et tu sursautes de peur sur le coup, alors que tu glandais tranquillement dans ta chambre, sortant à peine de la douche, et encore en train de te sécher tranquillement, alors que tu allumais ta console. Tu attrapes avec une vitesse presque instantanée ta serviette et la pose devant ce qui est le centre de ton monde le temps d'une seconde, et ce n'est pas ton nombril dont nous parlons, alors que la jeune femme semble te tenir en grippe, alors que tu ne la connais, ou plutôt reconnais absolument pas. Une ancienne conquête que tu as oublié de rappeler ? Impossible, tu ne bois pas, donc à moins que tu ne sois atteins d'une sévère crise d'Alzheimer, tu n'as rien fait avec cette fille. Blague à part, elle en vient très vite à la raison de son intrusion dans ta vie privée.

Lisebeth Knox. La jeune blondinette que tu as aidé hier, parce que l'envie t'en avais pris, et aussi un peu la pitié. Néanmoins, je n'avais pas regretté de faire sa rencontre, vu qu'après l'avoir aidé, nous avions passé un moment, plutôt sympa ensemble... Jusqu'à maintenant donc. Néanmoins, après la surprise passé, et avoir compris la raison qui avait poussé cette fille à te rendre visite, tu regardes derrière elle, pour voir si des curieux n'essayaient pas de s'immiscer dans une discussion qui ne les concernaient pas, et effectivement, cela n'avait pas loupé. Dès l'instant où ton nom fut hurlé par la furie en face de toi, tout le monde s'était agglutiné à ta porte, quelle bande de rat...

- Tu peux fermé derrière toi, s'il te plaît, je n'aime pas avoir des spectateurs lors de scène de ménage et puis bon, pour des raisons évidentes que tu comprendras j'espère. Lui réponds-tu avec un calme plus ou moins réel. Plus ou moins acceptable.

Après qu'elle se soit exécutée, si elle l'a fait, sinon, tu le ferais toi même, tu l'as fixe du regard, avec un petit sourire qui s'affiche sur ton visage. Elle avait peur, peur pour son ami Knox, peur que tu l'as manipule ? Elle avait totalement tort. Lisebeth Knox ne t’intéresse pas le moins du monde, tant tu l'as sens fragile et incapable de tenir tête à quiconque dans cette académie, au mieux, tu pouvais l'apprécier comme une amie avec qui discuter de temps à autre quand ta sœur n'est pas disponible, comme ce fut lors de votre rencontre, mais de là à ce qu'elle te soit utile, tu ne vois absolument pas comment... Par contre, elle, sa supposée garde du corps, cela semble beaucoup plus intéressant. Elle a du caractère, certes, mais son désir fou de vouloir protéger peut peut être te servir... Ou tout du moins, te divertir.

- Lisebeth ? Que lui voudrais-je ? C'est une fille qui avait l'air d'avoir besoin d'aide, et tu ne l'étais pas pour l'aider, point. Je ne vois pas ce qu'il y a à dire d'autre. Tu reprends ton souffle cinq secondes, le temps de mettre discrètement en place ton ombre, au cas où il lui viendrait une mauvaise idée. La prochaine que des gens veulent la frapper ou pire, je laisserais faire donc, et tu pourras jouer les vengeresses autant que tu le voudras, vu que cela à l'air de t'importer plus que la vie de ton amie...

Tu ne peux t'empêcher de tirer un sourire en coin, tu sais que ça ne peut que mal finir avec une telle accusation, mais comme prévu, ton Lock se tient prêt, et tu reprends, son offre ne tombant pas dans l'oreille d'un sourd.

- Mais, je ne vais pas cracher sur ton offre donc, tu es prête à me rendre la faveur donc ? Qu'as-tu donc à me proposer ? Tu t'arrêtes d'ailleurs, il semble qu'un truc manque dans la discussion... Ah oui. Mais au fait, t'es qui déjà à la base ? Parce que t'es bien gentille de venir me faire la morale, mais il me semble pas t'avoir déjà croisé dans les couloirs... Tu l'analyses de bas en haut. Si c'était le cas, je m'en serais rappelé.

Tu observes ses faits et geste, prêt à fuir ou la bloquer au moindre faux-pas, car tu as beau te l'as jouer et tout, tu n'es clairement pas fait pour combattre, et certainement pas dans un lieu aussi clos en pleine journée. Tu vis dangereusement, mais c'est ainsi que tu l'as toujours fais, et il semble que cette fille puisse t'aider à pousser le concept encore un peu plus loin...







Thank You Adoux <3
Message posté par : Angelika Disward
Ouvrir le détail
Angelika Disward
Appuyer pour fermer
avatar
Angelika
Féminin
Aime : Les fraisiers, Lisebeth, gambader et foutre la merde.
Déteste : Ne rien faire, la belle-mère de Lisebeth
Talent : La bagarre ♥
Ennemi Naturel : Envie. Definetly.
Couleur préférée : Rouge. Et vermillon s'il vous plait.
Expérience : 581

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
7/30  (7/30)
Couronne(s): 35 ¤
le Sam 6 Jan - 19:36
C'est la Bombe Humaine...
Shaad & Angy

Dans un magnifique volteface, mu par toute l’animosité dont tu es capable, ton pied heurte le bord de la porte qui se referme avec une violence inouïe au nez des spectateurs. Colérique, oui, mais pas cruelle. Ton attention se reporte sur la Crevette blonde qui protège son intimité dans une espèce de pudeur qui est, à ton avis, un peu ridicule. L’idée même que ton intrusion puisse l’encourager à ne plus se promener à poil dans sa chambre te fait même esquisse un demi-sourire amusé. Un sourire qui s’élargit encore davantage quand tu l’écoutes. L’idiot. Il n’avait visiblement pas suffisamment ouvert ses livres puisqu’il ignorait que les Knox étaient, pour la plupart, des chasseurs d’artefacts à la botte des Drake. Un héritier qui n’avait donc pas jugé Lisebeth utile. Une véritable aubaine pour toi, donc. Tu lui couperais l’herbe sous le pied avant même qu’il ne réalise qu’il avait perdu au change en te jugeant plus intéressante que ta petite maîtresse. Le Pitbull est décidé : il va rouler la crevette dans la farine.

« Tout service doit être rendu. » Tu balayes l’insulte, d’un revers de main, sans le quitter des yeux. « C’est bien la chance de Lise de trouver quelqu’un de désintéressé au milieu de toute la vermine qui peuple la Tour de l’Horloge. » Tu sais que la plupart des mages de l’autre côté de la porte vous écoute, aussi ne perds-tu pas une miette des insultes gratuites que tu pourrais offrir aux fouines de l’étage supérieur réservé aux familles Majeurs et leurs charmants hommes de main. « Je vais te le rendre ce service oui. C’est mon devoir. » Ton sourire s’élargit encore davantage. « Effectivement, il est fort probable qu’on ne se soit jamais croisé. » Ta main cherche ta poche de pantalon, avant que tu ne te rappelles que tes affaires sont restées dans le vestiaire. Flûte. Tant pis pour cette magnifique et bien tombée photo compromettante. Tu abandonnes l’idée de te servir de ta magie. La situation ne l’exige plus. Tu sens la tension décroitre à vue d’œil, allant même jusqu’à quitter ton attitude d’attaquante pour la troquer contre une plus … relaxée. Si l’on peut appeler ainsi l’attitude d’un chat envers une souris. « Moi c’est Angelika. Je suis la garde du corps de Lisebeth et en dernière année, si on peut appeler ça comme ça. »

Tu quittes la crevette du regard pour poser tes yeux sur la console qui ronronne dans le vide, sous la télé éteinte. Puis tu passes au canapé, plutôt confortable à vue de nez, avant d’éclater de rire devant l’absurdité de la situation. Vraiment, il n’y a que toi pour arriver comme un cheveu sur la soupe, au moment où il ne faut pas. Tu franchis le peu de distance entre vous pour sauter sur un des fauteuils proches, non sans pointer Shaad et sa faible protection intime du doigt.

« Tu veux vraiment causer affaire dans cette tenue ? » Ton sourire se fait aussi moqueur qu’ironique. « En soit je n’y vois pas d’inconvénient, mais je pense que tu seras plus à l’aise habillé Skyel. » Tu le dévisages sans gêne ne perdant pas une miette de ce que tu as vu pour tout raconter à Lisebeth plus tard, à l’heure du thé, faute de preuve en image. Tu sais qu’elle va te pourrir pour ce que tu as fait, mais tu sais aussi à quel point elle va sourire quand tu lui raconteras ton aventure. « Alors ? J’ai tout mon temps mais pas toute une vie à t’accorder. » Tête en bas sur le fauteuil, tu formes une espèce de cadre photo avec tes doigts, presque trop amusée par l’idée de le mettre mal à l’aise malgré qu’il essaye de conserver un peu de dignité. Tu restes ainsi un certain temps, ne prêtant plus attention à ton interlocuteur, ne serait-ce que l’espace de quelques minutes pour qu’il puisse enfin nouer sa serviette autour de sa tailler ou daigner courir à son armoire. Peu t’importait à toi, du moment que la Crevette remuait son derrière et revenait avec son service à demander.

Emi Burton


Message posté par : Shaad Skyel
Ouvrir le détail
Shaad Skyel
Appuyer pour fermer
avatar
Shaad
Masculin
Aime : Sa famille.
Déteste : C'est un secret.
Talent : Se mettre les gens à dos <3
Ennemi Naturel : Wolfy ~ Louveteau
Couleur préférée : Noir ~
Expérience : 515

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
7/30  (7/30)
Couronne(s): 15 ¤
le Mar 16 Jan - 23:18
Bombe Humaine
feat Angelika Disward
Play the game


"Mais pourquoi tu as oublié de fermer cette maudite porte, triple idiot ?!" Voilà ce qui te passer par la tête à l'instant, surtout quand tu comprends que la personne en face de toi ne semble pas avoir une once de trace de civilité, ni même de pudeur. Tu soupires en l'observant, avant de partir dans ta salle de bain, une fois que tu as fini d'écouter ses singeries, tu t'attaches une serviette autour de ta taille, avant de rejoindre ta salle de bain, mais de ressortir immédiatement pour récupérer ton téléphone. Tu t'en foutais qu'elle fasse comme chez elle dans ta chambre, ce qu'elle ne se gêna pas de faire, mais tu préférerais éviter qu'elle fouille ton portable. Certaines choses ne la concerne pas.

Tu fermes bien évidemment la porte de ta salle de bain à clé, tu n'oublies cette fois-ci, et commence à t'habiller avec un simple T-shirt et un jean, pas le temps de faire le métrosexuel, tu n'as aucune idée de ce que l'autre est en train de faire de l'autre coté. Une fois sortis de la salle de bain, tu ne pus masquer un petit sourire en coin alors que tu devines que cette idée de te devoir une faveur ne semble pas du tout l'emballer. Elle souhaite en finir vite, dommage pour elle, tu as bien l'intention de la garder pour quand cela comptera vraiment, pour le moment, well, tu n'as rien d'autre à faire pour le moment, et il semblerait que elle aussi...

- Je n'ai pas l'intention une telle... Chance comme ça. Je te préviens. Donc si tu es là juste pour cela, tu peux partir tout de suite. Mais si tu veux t'amuser un peu, on peut sortir et faire chier notre "public" à l'extérieur... Qu'est-ce t'en dis ?

Honnêtement, tu avais aucune foutu idée de ce que tu proposais. Tu venais à peine de rencontrer cette malade, et la seule chose que tu sais, c'est que tant que tu aideras Lisebeth, tu pourras en faire ce que tu veux. Tu te reposes de nouveau sur ton lit le temps d'éteindre tout ce qu'il y a dans ta chambre, avant de sortir, et de lui montrer d'ailleurs à ton tour la sortie de ta chambre. Une fois tout les deux sortis, tu lui proposes de te suivre, pour ta part tu as faim et tu te vois bien manger en ville, et en profiter d'ailleurs pour aller faire quelques emplettes.

- Dis moi, Angelika, ça te dit d'aller manger quelque part ? Tu prends une petite pause, avant de reprendre immédiatement. Je te préviens, ça ne comptera pas comme une faveur. Je te le dirais quand je considérerais ce que je te demande comme une faveur...

En même temps, il est à peine treize heure passé, et ton ventre commence à gargouiller. Tu prends les devants, en avançant, si elle souhaite déjà te quitter tant pis, sinon, tu trouveras bien un moyen de tuer le temps, à défaut de pouvoir le passer en plus ou moins bonne compagnie...





Thank You Adoux <3
Message posté par : Angelika Disward
Ouvrir le détail
Angelika Disward
Appuyer pour fermer
avatar
Angelika
Féminin
Aime : Les fraisiers, Lisebeth, gambader et foutre la merde.
Déteste : Ne rien faire, la belle-mère de Lisebeth
Talent : La bagarre ♥
Ennemi Naturel : Envie. Definetly.
Couleur préférée : Rouge. Et vermillon s'il vous plait.
Expérience : 581

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
7/30  (7/30)
Couronne(s): 35 ¤
le Ven 26 Jan - 13:24
C'est la Bombe Humaine...
Shaad & Angy

Ton sourire s’agrandit, accompagnant le « clic » caractéristique d’une clé dans une serrure. Sans plus de cérémonie, tu te relèves et tu te mets à fouiller la pièce à pas de loup, l’ouïe toute tournée vers la salle de bain close où se trouve Shaad. Tu détailles les équipements de la chambre, allant même jusqu’à t’accroupir avec souplesse sous le lit. Tout ce qui est faillible, tout ce qui est exploitable, rien ne t’échappera. Tout ce que tu pourras tirer de cet endroit pour te débarrasser de cette faveur est bon, peu importe ce qu’il faut faire pour le trouver. Tu es déçue, cependant. La crevette rugit beaucoup mais n’assume pas tout. Et ne prend pas de risque non plus.

Un nouveau « clic » te tire de ta recherche et tu prends à nouveau place sur ton fauteuil, sans même te soucier qu’il est vu ou même deviné ce que tu faisais. A la place, tu fronces les sourcils et plisse les yeux, soudain curieuse et peut-être un peu perdu par ce que te raconte le petit héritier. Tu lui demandes une faveur et il te propose de sortir ? La Crevette manquerait-elle de compagnie ? L’idée, un peu folle, que ce type puisse être seul parmi les vautours qui n’en veulent qu’à son titre te fait presque rire. Peut-être que c’était la vraie raison pour laquelle il était venu aider Lisebeth. Ou peut être pas. Il n’y avait qu’une seule façon d’en avoir le cœur net.

« Si ça t’amuse. » Réponds-tu en chassant une mouche imaginaire avec nonchalance. « Mais je vais peut-être endosser une tenue plus normale pour passer côté civil. » Tu baisses les yeux sur ta combinaison d’entrainement, sans oser veillez plus attentivement à ton odeur corporel – que tu ne peux qu’imaginer catastrophique de toute façon. « J’retourne à Solonea récupérer mes affaires, on se rejoint dans une vingtaine de minute au pied du dortoir, Skyel. » Une petite courbette, aussi ridicule qu’ironique, et te voilà déjà dans le couloir.

Ton regard se porte sur la poignée de mage agglutinés autour de l’entrée de la chambre et un rictus t’échappes, malgré toi. Le dégout envahie ton visage, allant jusqu’à te faire déclencher ta magie. La pression, soudaine, fait baisser les yeux de quelques-uns alors que tu les dévisages sans aucune pitié.

« Foutez le camp. »

Le mépris transparait dans ton timbre, mais tu sais que c’est réciproque. Les « vrais » mages n’aiment jamais trop ceux qui, comme toi, sont le début d’une nouvelle lignée. Aussi n’as-tu pas la moindre délicatesse pour eux, oubliant jusqu’à désactiver ta magie alors que tu quittes les lieux en trottinant, histoire de ne pas mettre trois plombes à traverser le campus.

*

Une quinzaine de minute, le temps de nettoyer et d’habiller le fauve et te revoilà sur l’esplanade qui conduit aux dortoirs. Ta fidèle ombrelle est ouverte dans ton dos et tu t’amuses, de temps à autre, à la faire tourner, tantôt vite, tantôt lentement au gré de tes réflexions. Tu te savais en retard, mais il était difficile pour toi d’estimer si c’était de moins ou de plus de dix minutes. Tu n’avais pas pu résister à ta routine de vérification des armes que tu portais cachées sur toi. Couteaux de lancer, Poings américains, couteaux de bottes…. Tout y était passé en une poignée de minute et avait retrouvé sa place jusqu’à ce qu’un drôle de sentiment de sérénité se soit emparée de toi. Comme si tout ce matériel n’était rien d’autre qu’une sureté psychologique sans aucun réel intérêt physique. Personne n’avait attaqué Lisebeth au corps à corps, uniquement à l’oral. Et cela te faisait franchement chier, même si c’était dur à avouer. L’action, de tous ce temps passé assise sur un banc à user tes fonds de pantalons, c’était bien ça qui te manquait.

Tu finis par arriver au niveau de Shaad et, encore plongée dans tes pensées, tu l’invites à te montrer le chemin sans un mot. Il est rare que tu sois taciturne, pourtant. Ce n’est qu’après quelques minutes de marche que tu réalises enfin l’épaisseur du silence autour de vous. Un silence que tu as sans doute contribué à alimenter sans même le vouloir.

« Et sinon, Crevette, où est-ce que tu m’emmènes ? »

Emi Burton


Message posté par : Shaad Skyel
Ouvrir le détail
Shaad Skyel
Appuyer pour fermer
avatar
Shaad
Masculin
Aime : Sa famille.
Déteste : C'est un secret.
Talent : Se mettre les gens à dos <3
Ennemi Naturel : Wolfy ~ Louveteau
Couleur préférée : Noir ~
Expérience : 515

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
7/30  (7/30)
Couronne(s): 15 ¤
le Mar 13 Fév - 20:37
Bombe Humaine
feat Angelika Disward
Play the game



Elle accepte et essaye de se faire aussi moqueuse que mauvaise dans son attitude avant de te quitter. Qu'importe, tu avais l'habitude des plaisanteries et autres provocations depuis bien longtemps, bien avant même d'arriver à l'académie. Toute ta jeunesse s'est passée dans une atmosphère de brimade sur ta personne, lorsque que tu ignorais tout de ton paternel, et de ta famille de ce coté là. Tu connais ce genre de personne, complètement hystérique, et croyant savoir tout sur tout le monde, le genre de personne qui te fatigue au plus haut point... Tout du moins, te fatiguais. Tu as grandis maintenant, et tu t'amuses plus d'elle, sachant le jeu qu'elle souhaite mener.

M'enfin, une fois elle repartit, tu entends du bruit dans le couloir, haussant un sourcil plus ou moins expectatif vers ta porte, puis plus rien... Très bien, pourquoi pas. Tu récupères ton portable, et préviens une certaine personne que tu ne pourras pas la voir cette après-midi, ayant autre chose à faire. Elle t'en voudra certainement un peu, mais pas longtemps, tu connais trop bien cette personne pour savoir qu'elle ne t'en voudra pas longtemps, surtout si tu lui expliques la raison de ton absence.

Après une petite demi-heure à te faire propre pour sortir, et préparer tout ce que tu avais à faire, te voilà sorti pour rejoindre ta "pote" d'une journée là où vous aviez prévu de vous retrouver, en bas de ton dortoir. Tu arrives le premier au point de rendez-vous. Logique, la demoiselle ayant surement dû faire un tour à sa chambre, et se faire belle qui sait ? Mais tu devras rapidement l'éconduire. Mais bon, elle a l'air aussi intéressé par toi que tu ne l'es par Lisebeth, donc oublie tes dramas, et attends gentiment.

Au bout de trente minutes, tu en as marre, elle est en retard, et de beaucoup trop longtemps. Tu tapes du pied,  un peu agaçé alors que tu l'as vois enfin arrivé. Elle ne smeble même pas désolé. Très bien. Si elle veut vraiment jouer à ça. Tu te tournes, et part devant, ne cherchant pas à savoir si elle te suit. Vous marchez dans un silence de cathédral, ce qui semble après de longues minutes, pour elle plus que pour toi, elle finit par te poser une question fort pertinente. Tu poses les yeux sur elle pendant que tu marches et tu ne peux t'empêcher de voir ses lames aux bottes. Elle est vraiment étrange cette fille, ou alors prends beaucoup trop à coeur son taff de chienne de garde. Fascinant.

- Bah déjà, si tu souhaites dévaliser l'endroit où nous allons, je vais éviter de t'emmener dans un restaurant important, donc ce sera surement un simple fast-food. J'espère que ça t'ira.

Ta voix se fait monotone, presque méchante pour les plus paranoïaques, mais tu te reprends un peu, essayant de rattraper ta petite mesquinerie.

-Tu as l'air de prendre à cœur ton désir de voler la vie, qui semble assez... Visible, c'est uniquement pour protéger Lisebeth ? Tu sais que si tu tues un mage, tu vas finir dans la merde ?

Tu es curieuse d'avoir son avis sur cette question, car elle semble vraiment motivé par une attitude redneck, où est-ce qu'il y a des choses qui l'intéresse plus que sa petite protégée, après tout, tu as une faveur à faire fructifier...




Dernière édition par Shaad Skyel le Mer 14 Fév - 15:53, édité 3 fois




Thank You Adoux <3
Message posté par : Angelika Disward
Ouvrir le détail
Angelika Disward
Appuyer pour fermer
avatar
Angelika
Féminin
Aime : Les fraisiers, Lisebeth, gambader et foutre la merde.
Déteste : Ne rien faire, la belle-mère de Lisebeth
Talent : La bagarre ♥
Ennemi Naturel : Envie. Definetly.
Couleur préférée : Rouge. Et vermillon s'il vous plait.
Expérience : 581

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
7/30  (7/30)
Couronne(s): 35 ¤
le Mer 14 Fév - 13:11
C'est la Bombe Humaine...
Shaad & Angy

Tu tiques en l’écoutant, faisant mentalement à nouveau le tour de ton strict minimum de défense. Est-ce que c’était trop ? Non. C’était juste pile poil ce qu’il te fallait si le besoin s’en faisait sentir. Quant à la visibilité des armes, tu ne peux t’empêcher de hausser un sourcil. Les couteaux dissimulés dans tes bottes le sont pour un œil attentif mais quand est-il de tes lames de lancer qui leste tes manches ? Rien. Le joli ourlet de la veste cache aussi bien que tes propres mouvements. Et l’ombrelle… Toi seule savait tout ce qu’elle pouvait faire. Encore une fois, tu te permets d’hausser un sourcil.

« Bon coup d’œil pour les lames de bottes. Mais si tu t’inquiètes pour deux malheureux couteaux papillon, il vaut mieux que tu ne me demandes jamais ta faveur. » Tu prends le temps de t’arrêter, histoire d’ajuster leur position. Juste assez caché pour passer inaperçu, juste assez facile à attraper pour fuser vers la gorge de celui qui aura le malheur de te menacer. Tu te rembrunis pourtant, à son insinuation. « Ce n’est pas un jeu. » Tu refermes tes mains sur tes coudes, en secouant la tête. « J’avoue que, même si je te l’expliquais, je ne suis pas sûre que tu saisisses. » Tu avances tranquillement, à côté de lui mais tu as les lèvres pincées. « Ceux qui choisissent d’apprendre à chasser les mages ne le font pas par plaisir.  C’est par facilité, par ordre de son chef de famille, par foi… mais jamais par goût du sang. »

Ton regard scrute les alentours, alors que tu suspends ta phrase. L’habitude, sans doute. Tu avances de quelques pas, nonchalante, mais pourtant le moindre de tes mouvements est calculé. Alerte. Tu sais ce qui se trouve dans la rue et comment t’en servir, dans quelles circonstances, pour telle blessures ou telle parade.

« En ce qui me concerne, c’est parce que je n’ai qu’une personne qui compte. Une seule en qui je crois et pour laquelle je suis prête à jouer carte sur table. » Ton regard revient à Shaad. « Le moment venu, je devrais être à ses côtés. » Ton regard se pose sur tes mains et sans même y prêter attention, une des lames cachées dans ta manche apparaît dans tes mains. « C’est pour ça, tout ça. Parce que je dois être prête, si du jour au lendemain, on réclame mes services. Parce que je sais que c’est moi, qu’on enverra, si les choses tournent en notre défaveur. » L’arme retrouve sa place aussi vite qu’elle était sortie, sans un bruit. Tes yeux vairons fixent le jeune homme avec une intensité nouvelle. Une nouvelle pause et un sourire, pensif, traverse ton visage. Tu ne lui diras pas que tu as déjà tué plus d’un mage. Pas seule, certes, mais tu l’as fait et quelque part, son innocence te fait du bien. Et tu n’as aucune envie de gâcher ça avec une vérité, pure et dure, dépourvue de compassion et d’empathie. Il dirigera une famille sans savoir qu’une ombre opère, non loin de lui, couteaux en main, pour maintenir l’ordre lorsque les mots ne suffisent plus. « Alors juge moi. Traite-moi de Rookie, de molosse sans cervelle aussi. C’est peut-être vrai, ou peut-être pas, mais après tout, ça n’a aucune importance. »

Tu refermes ton ombrelle et la pose dans le creux de ton coude avant de croiser les bras.

« Maintenant que j’y réfléchis, tu es peut-être plus à plaindre que Lise. » Tu le scrutes, attentive. Tu veux savoir s’il y a vraiment une différence de taille entre les petites et les grandes familles de mage, ou si ce n’est, au fond, qu’une histoire d’âge de lignée et de mesquinerie interne. « Tu vas arriver à la tête d’une famille et déterminer l’orientation d’une multitude, par tes actions et tes choix. Mais contrairement à Lisebeth, tu le feras sans doute seul, malgré la femme qu’on t’aura assignée et les gamins que vous aurez dû pondre pour la postérité. » Tu lui offres de la sympathie, à travers ton regard, ton sourire, et dans ta voix commence à poindre un sentiment que tu n’exprimes que rarement : l’empathie. L’empathie pour une croix qu’il portera un jour, sans savoir quel poids fera réellement cette dernière. « Tu vas vivre sur un trône sans quiconque pour partager tes doutes ni ta douleur, parce que ce serait risquer ta vie que de te montrer affaibli. » Tu secoues tristement la tête, tristement. « C’est peut-être pour ça que tu veux de la compagnie. Tu veux voir au-delà de la jolie prison dorée dans laquelle on t’a jeté sans te demander ton avis. » Tu secoues la tête, encore, mais en souriant cette fois. « Tu te moques de moi, mais au fond, on n’est pas si différent. Tu seras la tête d’affiche d’une famille et moi l’ombre d’une autre. Notre seule différence étant que j’ai pleinement choisis de sacrifier ma vie pour que celle de quelqu’un d’autre soit plus douce et plus légère. »

Tu t’es arrêtée de marcher après l’avoir dépassé. Dos à la sortie de la rue, tu l’observes avec une sérénité que tu n’avais pas sentie depuis longtemps. Lise et lui ne sont pas si différent. Tu ressens la même chose à propos de votre discussion que lors de celle avec ta protégée. Cette constatation te rend à la fois heureuse et triste. Il ne mentait sans doute pas en disant qu’il n’avait jamais pensé à utiliser son avantage à profit et, même si tu lui en donnes l’occasion en lui rappelant que ce dernier existe, tu t’estimes satisfaite de ta connerie voire même punie à juste titre. Pourtant, tu ne peux t’empêcher d’éprouver de la pitié pour lui. Si dans ce monde implacable, il est aussi seul et innocent qu’il le parait… Il sera écrasé. Défiguré. Abîmé. Marqué à vie. Quelle que soit l’erreur commise.

Emi Burton


Message posté par : Shaad Skyel
Ouvrir le détail
Shaad Skyel
Appuyer pour fermer
avatar
Shaad
Masculin
Aime : Sa famille.
Déteste : C'est un secret.
Talent : Se mettre les gens à dos <3
Ennemi Naturel : Wolfy ~ Louveteau
Couleur préférée : Noir ~
Expérience : 515

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
7/30  (7/30)
Couronne(s): 15 ¤
le Mer 14 Fév - 17:39
Bombe Humaine
feat Angelika Disward
This is why we li(v)e


Un gamin. Voilà pour quoi elle te prenait. Crevette, cela semblait beaucoup moins insultant après son petit speech. Au départ, tu pensais qu'elle prenait son ton condescandant pour t'humilier comme un gamin, comme elle tentait de le faire depuis votre rencontre, mais tu comprends lentement toute l'ampleur du fossé qui vous sépare. Elle prenait tellement au sérieux tout ce qui lui arrivait, alors que de ton coté, rien ne t'atteins, tout du moins en apparence. Tu n'es pas un monstre, et ta rencontre avec Lisebeth le montre. Quand tu l'entends parler de la personne qu'elle veut protéger, tu sais pertinnement qu'elle parle de Lisebeth, qui d'autre ? Même toi, d'ordinaire peu intéressé par les affaires des autres, tu t'es sentis obligé d'intervenir pour la défendre, et lui venir en aide, puis lui faire la discussion et même en faire une de tes connaissances les plus agréables, si ce n'est une possible amie. Tu comprends parfaitement l'idée qu'elle cache derrière ce désir de protection, son désir de retrouver une certaine innocence à travers Lisebeth, tu comprends tout ça, mais il y a beaucoup de chose qu'effectivement tu ne comprends pas dans son attitude, dans ses ambitions, ses désirs, trop de chose pour en rester là, Et alors que tu es méfiants vis à vis de ses lames qui se croisent entre ses poches, ses bottes et tout le reste, tu tentes de

"Je vois ton idée. Malheureusement beaucoup de chose m'échappe." Tu prends un instant pour bien mettre en ordre tout ce dont tu veux parler. "D'une part, évidemment que c'est un jeu. Un jeu dont tu n'as pas encore tout les tenants et les aboutissement, mais évidemment qu'on joue, simplement tu n'aimes surement pas le rôle que tu as dedans, c'est tout. Hormis défendre Lisebeth donc." Tu prends de nouveau une pause dans votre discussion, tant de choses à réfléchir, à mettre à l'endroit dans ce que tu vas dire, car là il n'est plus question de simple taquinerie entre gamin, mais bien de choses qui vous dépasse, toi et elle, et de très loin : Vos destins. "Je ne sais pas si tu es courant de la rumeur qui courent sur ma sœur et moi, sur le fait que nous ne sommes mages que depuis quelques années, mais elle est vraie. Alice et moi connaissons le monde de la magie que depuis nos dix ans, avant ça, la magie, c'était les idiots dans les cirques ou les spectacles qui nous manipulaient à leur guise pour le besoin de leur show. C'est surement pour cela que nous avons une si mauvaise réputation auprès des autres élèves. Tu imagines ? Un gosse au hasard dans la ville de Londres qui se trouvent en faite être le fils d'une des plus grande famille de mage de tout les temps ? Le rêve absolu n'est-ce pas ? Pourtant, depuis ma découverte de tout ceci, comme tu le dis, cela n'a été qu'une prison doré. On m'a forcé à m'inscrire à cette Tour de malheur, on m'a fiancé, on m'a ordonné tellement de chose que j'ai eu l'impression de perdre toute liberté. Et pourtant, si c'est mon destin, je l'accepte sans rechigner." Tu récupères de la salive, avant d'enchainer "Tu connais surement mieux que moi le monde magique, je te laisse volontiers ça, mais je t'interdis d'insinuer quoi que ce soit sur ma famille. Je serais le seul et unique à hériter de mon père, j'aurais le poids de toute les branches de ma famille sur le dos, aucun doute la dessus, mais le fait que je sois seul est une connerie sans nom. Jamais ma tante ou ma sœur ne m’abandonneront dans l'enfer qu'est le monde politico-magique. Je sais à quel point celui-ci est vicieux. Ma famille a tenu plus d'un millénaire au sommet de celle-ci, c'est qu'il y a des raisons. Je ne suis pas seul, tout comme Lisebeth ne le sera pas avec toi. Tu considères que ton sacrifice rendra celle la vie de Lisebeth meilleure ? Alors que dois-je dire du mien, alors que je ne le considère même pas comme un sacrifice, c'est une bénédiction que j'ai de pouvoir rendre celle de toute les familles liés à la mienne meilleure. Est-ce que je vais réussir, nous verrons, mais une chose est sur, tu sembles beaucoup trop confiante sur ce que ton "sacrifice" va offrir aux autres. Et c'est moi le solitaire ? Se sacrifier pour les autres n'est qu'une histoire que tu essayes de monter pour te rassurer. Et je suis pas sur que ce "sacrifice" soit apprécié par Lisebeth... M'enfin, sur ce point, cela ne me regarde pas." Tu continues d'avancer avant de contempler ta camarade de sortie. Jusqu'à qu'une idée te vienne à l'esprit.

"Hormis Lisebeth, quelqu'un d'autre compte dans ta vie ? Une famille, un copain..." Tu rougis un peu, par gêne, mais pas forcément celle que l'on pense, simplement que si ça réponse est celle que tu penses, tu comprendras bien mieux sa situation, et les raisons de son idéologie que définitivement, tu ne peux accepter, même si tu le comprends au fond, et que tu serais capable de le faire pour elle...






Thank You Adoux <3
Message posté par : Angelika Disward
Ouvrir le détail
Angelika Disward
Appuyer pour fermer
avatar
Angelika
Féminin
Aime : Les fraisiers, Lisebeth, gambader et foutre la merde.
Déteste : Ne rien faire, la belle-mère de Lisebeth
Talent : La bagarre ♥
Ennemi Naturel : Envie. Definetly.
Couleur préférée : Rouge. Et vermillon s'il vous plait.
Expérience : 581

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
7/30  (7/30)
Couronne(s): 35 ¤
le Jeu 22 Fév - 11:23
C'est la Bombe Humaine...
Shaad & Angy

Tu regardes tes mains, pensives, mais tu hoches la tête en écoutant Shaad. Il a la fois tort et raison. Tu te cherches, encore et toujours. IL te l’avait dit. Tu allais te chercher toute ta vie, jusqu’à trouver une réponse. Partielle, complète, les deux à la fois, peut-être. Tu en avais souvent discuté avec lui et, à chaque fois, vous en étiez revenu au même point. Vivre à cent à l’heure et s’abimer dans le maelstrom qu’on laisse derrière soi, jusqu’à ce que la mort nous rattrape. Une réponse fataliste, mais qui sonnait comme une douce mélodie à tes oreilles. La promesse d’une vie sans regret, qui se termine aussi vite qu’elle commence. La promesse d’une dernière danse permanente qui te permet de combler le vide que tu as laissé, à tort, envahir ton cœur.

« J’ai été abandonné par ma génitrice à cause de la magie. En un sens, je la comprends. C’est difficile, pour une civile seule de gérer un mage. Encore plus une petite fille qui pose des questions sur les raisons qui la pousse à savoir comment casser la main qui lui donne son bol de porridge chaque matin. Encore une rumeur qui galope dans les couloirs de la Tour. Si on continue comme ça, on va pouvoir les rassembler plus vite qu’elles ne sont lancées. » Pause, puis réponse, à nouveau. « Pour en revenir à ta question, il ne me reste plus que Lisebeth, Adonis et Ash. » Tes poings se sert et un instant, tu fermes les yeux pour embrasser le chaos des sentiments qui te réveille chaque nuit. Les souvenirs et les promesses qui s’efface en même temps que le contrat avec ta carte se renforce. « Même si ce dernier ne reviendra jamais. » Tu es raide. La douleur pulse dans tes veines mais ton regard ne flanche pas, jusqu’à ce que ton esprit saute du coq à l’âne. Il s’illumine alors, taquin, bientôt suivit d’un de ses sourires qui t’es si caractéristique. Une manière de gérer un fléau par un autre. « Un petit ami ? Venant d’un homme marié, la question est presque … » Ton humeur s’améliore, comme toujours lorsque tu détournes la conversation. Tu reprends la marche à ses côtés, sans cesser de papillonner. « Non. Je n’en ai pas. Pas pour le moment, mais peut-être, un jour. Quand j’arrêterais de n’en faire qu’à ma tête. »

Tu hausses à nouveau des épaules et fourres tes mains dans tes poches. Une chose qui vous différenciait, Ash et toi. La volonté de laisser une trace. De ton avis, ta magie n’était pas apparue à ce stade sans raison. Tu avais observé les mages de « première lignée », ceux qui réussissait à accéder à la Tour et à prospérer par leur effort malgré des conditions de vie difficile. Ton don n’était pas comme le leur. Moins puissant, peut-être mais plus profond, plus travaillé, comme un joyau qu’on aurait passé des années à ciseler. Pourtant, tu n’avais rien trouvé à propos des Disward, dans la bibliothèque aussi t’étais-tu mise à douter. Vraie ou fausse civile, c’était toujours le dernier mot qui comptait à la Tour de l’Horloge. Jamais le reste.

« Et du coup, toi aussi, tu viens de chez les moldus ? » Ta question est innocente, dépourvue de moquerie. « Qu’est-ce que ça fait, d’être propulsé de M. et Mme tout le monde à Héritier de famille ? » La curiosité est visible. Tu veux savoir, tu veux comprendre. Tu as bien une petite idée de pourquoi il aurait été caché avec les civils, mais tu la tais. Peut-être as-tu tort, comme pour cette histoire de trône de verre et de son Roi solitaire. « Tu as été entrainé à la magie où tu as tout appris sur le tas en arrivant chez ton père ? »

Ton regard embrasse la rue, jusqu’à tomber sur un joli salon de thé, mais tu ne vois pas de fast-food à l’horizon. Sans doute aviez-vous trop marché et dépassé le havre de paix favori de Shaad. Au fond, tu penses que l’idée du temple de la malbouffe était un prétexte pour discuter un peu, pour se connaitre mieux d’ici à ce qu’il se décide à user de sa faveur. Une idée qui t’enchantait et qui t’embêtait un peu à la fois, puisque tu perdrais une bonne occasion de surgir à n’importe quelle heure dans ses quartiers, avec ou sans Lisebeth, pourvu que la situation en devienne cocasse.

Emi Burton


Message posté par : Shaad Skyel
Ouvrir le détail
Shaad Skyel
Appuyer pour fermer
avatar
Shaad
Masculin
Aime : Sa famille.
Déteste : C'est un secret.
Talent : Se mettre les gens à dos <3
Ennemi Naturel : Wolfy ~ Louveteau
Couleur préférée : Noir ~
Expérience : 515

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
7/30  (7/30)
Couronne(s): 15 ¤
le Mar 13 Mar - 12:49
Bombe Humaine Ft Angelika Disward




Tu ne peux que te sentir concerné par sa situation. Toi aussi tu as étais un enfant étrange durant la première dizaine d’années de ta vie. Néanmoins, tu avais eu la chance qu’elle ne te rejette pas, et bien au contraire, fasse tout pour que tes pouvoirs ne soient jamais un handicap dans ta vie. Du mieux qu’elle pouvait, et ce fut bien évidemment insuffisant, mais l’intention y était, et elle ne t’a jamais rejeté comme celle d’Angelika, bien au contraire, et tu fais d’ailleurs ton maximum pour pouvoir la voir et l’aider du mieux que tu peux dorénavant que tu vis de manière beaucoup plus… Aisée. Pourtant, en évoquant tout cela, tu ne peux que ressentir un mélange de colère et de déception pour ta compagne de la journée. Elle est seule. Elle a beau donné des noms, aucuns d’eux n’est un Disward. Et donc ne seront certainement pas éternellement à ses côtés. Cruelle réalité, ou juste un sermon trop bien appris ? Toi seul sais quoi en penser.  

-Je ne suis pas marié ! Simplement fiancé. Ne me jette pas dans les griffes de l’ours avant que je l’aille appréhender.[/color] Tu prends une pause avant de reprendre juste à sa suite. Pourquoi perdre ton temps à chercher un ? Je serais toi, je ferais justement uniquement ce que j’ai en tête…  Merde, on a passé le Burger King… Fais chier. Tu as une idée d’où on pourrait aller ?

Tu vois que son regard vers une maison de thé. Erf, tu n’aimes pas le thé, mais tu feras avec pour aujourd’hui. La prochaine fois, elle n’y échappera pas.

- Hé oui, je suis comme toi, un moldu. Mais au fond, je m’en fous, ce qui se dit sur nous ou non, je suis un Skyel, et grâce à ça, personne ne pourra jamais contre nous… Si tu veux, tu peux nous rejoindre, si tu veux que les Disward deviennent une famille respectée, grâce à toi, n'hésite pas, nous sommes déjà nombreux, mais une de plus ne sera pas de trop. Tu l’as taquine sur un sujet surement sensible, mais tu t’excuseras si jamais elle le prend mal. Pour en revenir à ta question. Je tiens à préciser avant que je devienne ce que je suis maintenant, j’étais comme toi, aussi teigneux et incontrôlable. Libre à toi d’imaginer ce que « pour le bien de ma famille », j’ai dû accepter de faire pour changer.

Tu l’as laisse vaquer à son imagination pour ceci, amusé par ce qu’elle pourrait imaginer sur ta « formation ». Avant d’enchaîner sur sa dernière question.

-J’ai très tôt éveillé ma magie. Néanmoins, elle était assez « docile », donc je pensais que c’était de simple hallucination ou autre. J’avais l’impression d’être fou.  C’est qu’une fois arrivé chez mon père que j’ai appris à la contrôler véritablement.  Pour ce qui est de mon rang social dans la vie magique. Je pense que tu as compris que je m’en cogne, tout du moins, tant que je ne vois pas d’intérêt à m’en servir … Sinon, je ne vois à quoi ça sert, ça fait noble et tout, mais bon, la noblesse, en 2017…

Tu lui souris en coin en finissant cette phrase, pour lui rappeler que tu n’avais pas oublié ton dû et que tôt ou tard, tu trouverais bien une idée à faire fructifier. Entrant dans le salon de thé, tu ne peux cacher ta frustration. Tu as faim, pas soif, et encore moins de thé. Tu es gallois, pas anglais, que diable. Tu acceptes malgré tout, par courtoisie de la suivre. Après tout, c’est toi qui lui avais demandé ce rendez-vous…







Thank You Adoux <3
Message posté par : Contenu sponsorisé
Ouvrir le détail
Contenu sponsorisé
Appuyer pour fermer

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

- Sujets similaires

 

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum