Fate/Prisma War
YO-RO-KO-BE PROTAGONIST

Bienvenu(e) sur le charmant forum de Gudako Fate/Prisma War.

Si tu n'es pas inscrit, je t'invite à venir lécher les pieds de Gudako parmi nous. On est gentil, c'est promis !

Est-ce que ton servant d'amour est disponible ? Gudako sait. Répète Gudako trois fois devant ton écran et ta réponse sera .
Est-ce que ton avatar préféré n'a pas été volé par un vilain d'Ouroboros ? Cette fois-ci, c'est à Arya qu'il faut demander. Mais il est fort possible qu'elle finisse par t'envoyer ce livre-ci à la figure.

Tu es déjà membre ? Mais qu'est-ce que tu fais encore là, alors ? On t'attend !

>> [Mission Rang D - Solo] EM - 503.

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Message posté par : Arya L. Dehaene
Ouvrir le détail
Arya L. Dehaene
Appuyer pour fermer
avatar
Arya
Féminin
Aime : Manger, les noisettes, lire, dormir, manger
Déteste : Le reste
Talent : A un avenir certain dans la vente
Ennemi Naturel : Libra
Couleur préférée : Pourpre, Or, Noir
Expérience : 765

Secret Garden
Rang: Cause/Open
Niveau:
10/30  (10/30)
Couronne(s): 20 ¤
le Jeu 23 Nov - 19:24



A taaaable



PARTICIPANTSDivision Vente
Résumé • 28h chrono.



Home

Tu n'as jamais vu un tel carnage dans le QG de ta chère Ouroboros. Lorsque l'on est venu te chercher en agonisant, tu ne t'attendais pas à ça non plus – à vrai dire, tu n'as surtout pas cru le sous fifre qui te l'a raconté. Des erreurs magiques, il y en a des centaines, et elles peuvent arriver à n'importe quel moment. Mais celle-ci. On t'a dit qu'il s'agissait d'une erreur, mais tu appelles ça une bénédiction. En voyant de tes propres yeux la situation actuelle, tu ne perds pas une seule minute.
❝ ▬ L'heure est grave. Nous avons été chargés d'une mission capitale. ❞
Devant les portes de la cafétéria, tu as réuni toute ta division. Les voir devant toi, dans cet ordre serré, à la limite du garde à vous, te fait toujours autant frissonner. Parce que tu peux constater que tu es à leur tête, et que tu as presque leurs vies entre tes mains. Livre dans une main, tu fais de grands gestes de l'autre tout en expliquant la situation dans laquelle l'organisation se trouve actuellement : tout bonnement fantastique. Tu précises d'autres choses, notamment le fait d'en profiter, parce que c'est pas tous les jours que Mélancolie offrira les repas à volonté à qui le voudra.
❝ ▬ Et celui ou celle qui viendra à bout de ce plat géant... Nous lui donnerons une petite promotion. Il pourra devenir notre suppléant ! N'hésitez pas à donner tout ce que vous avez dans ce défi. ❞
Et tu fais sonner le glas. Le réfectoire s'ouvre sur tous tes subordonnés qui s'avancent pour manger de la spaghetti. Tu observes un peu de loin, avant de t'attaquer à celui qui ose se mesurer à ton ventre. Tu profites que tes chers larbins servent un peu de cobayes pour, également, aller voir le responsable de tout ceci et lui dire de trouver une façon d'inverser le processus. Certes, tu peux faire en sorte que ça ne se propage pas dans les locaux, mais tu restes humaine. Tu vas leur donner le temps dont ils ont besoin pour résoudre le problème, donc autant qu'ils ne le gaspillent pas.

Tu retournes donc sur la scène du crime avant de te servir tranquillement et de manger le plus normalement du monde. Un peu plus loin, tu remarques ceux qui ont essayé avant de te prévenir. Et qui seront sûrement malade les prochains jours. En plus d'être interminables, ces pâtes ne sont pas forcément bonnes. Trop cuites à ton goût, pas assaisonnées non plus. Juste de simples pâtes alimentaires trouvées dans un supermarché bas de gamme et laissées trop longtemps dans l'eau. Quitte à faire une erreur magique, ils auraient au moins pu prévoir la bolognaise. Ce qui hausse d'autant plus le niveau du jeu que tu as lancé. Tu es persuadée de ne pas être la seule fine bouche, malgré le fait que tu manges par automatisme.

***

Un coup d'œil à droite, un autre à gauche. Cela fait désormais plus de vingt heures que tu continues de mâchouiller sans vraiment t'en inquiéter. Tu as demandé à ce qu'on t'amène une tablette tactile afin de regarder des vidéos pendant ton repas permanent. Tu as eu le temps d'observer de nombreux corps au sol, encore des personnes ayant trop forcé sur leurs capacités physiques. Dans tous les cas, tu n'as aucune intention de perdre contre quelqu'un de ta propre faction. Donc aucune promotion ne sera donnée. Autant qu'il te prenne ta place si tu ne peux même pas tenir un challenge pareil. Mais ça te permet de faire le tri mentalement entre les gens potables et ceux qui le sont moins. Peut-être quelques mutations devraient être envisagées...

Quitte à aider, tu fais également signe aux personnes lambda qui voulaient manger qu'ils ont le droit de se servir. En même temps que tu imagines que les spaghettis sont comparables à des tentacules, et tu as lu beaucoup de choses là-dessus. C'est en voyant une demoiselle affalée contre sa chaise, visiblement à calée pour les cinq prochains jours, que ton illusion mentale augmente et il te vient, soudainement, des milliers d'idées de magies à apprendre afin que cette vision tentaculaire devienne réalité. Malheureusement, là n'est pas le souci actuel.

***

Quatre heures plus tard, tu arrives à bout de patience. Encore, si le plat était bon, tu le ferais pendant bien plus longtemps sans rechigner, mais là, tu manges des pâtes sans goût depuis une journée complète, sans pause. Tu as parfaitement conscience que si tu te décides de manger plus vite, tu tiendras moins de temps. Tu gardes en tête que le but est de, justement, donner le temps d'inverser le bordel. Cependant, tu commences sérieusement à douter de leurs capacités s'ils n'ont pas été capables de gérer des pâtes en vingt-quatre heures. La quantité n'augmente plus, mais ne diminue pas non plus au fur et à mesure que tu – et parfois ceux qui se joignent à toi – manges.

***

Ce n'est, à nouveau, que quelques heures plus tard que tu constates que le sommet commence progressivement à s'effondrer. Il semblerait qu'ils n'aient pas annulé le plat en lui-même, mais sa croissance l'a été. Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour ton estomac. Tout s'accélère lorsque le reste de d'Ouroboros apprend cela et décide de t'accompagner pour le sprint final. Grand bien leur fasse. Tu n'as pas spécialement besoin d'eux, mais tu peux comprendre qu'ils jalousent ton talent, et surtout qu'ils puissent enfin saucer leur nourriture sans que ça ne continue d'envahir la salle.

Tu avales le dernier spaghetti, et te lèves pour certifier que tout ceci est bien terminé. Tu donnes un coup de pied dans le récipient, parce que tu n'as pas mangé de la bonne nourriture. Et tu tombes à l'intérieur, épuisée. Tu sens vaguement qu'on te ramène à ta chambre, mais qu'importe. Ça faisait vingt-sept heures dix-huit que tu mangeais, et environ trente-sept que tu ne t'est pas reposée d'une façon ou d'une autre. Cela mérite bien une petite sieste après le repas.



(c) By Halloween










Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

- Sujets similaires

 

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum