Fate/Prisma War
YO-RO-KO-BE PROTAGONIST

Bienvenu(e) sur le charmant forum de Gudako Fate/Prisma War.

Si tu n'es pas inscrit, je t'invite à venir lécher les pieds de Gudako parmi nous. On est gentil, c'est promis !

Est-ce que ton servant d'amour est disponible ? Gudako sait. Répète Gudako trois fois devant ton écran et ta réponse sera .
Est-ce que ton avatar préféré n'a pas été volé par un vilain d'Ouroboros ? Cette fois-ci, c'est à Arya qu'il faut demander. Mais il est fort possible qu'elle finisse par t'envoyer ce livre-ci à la figure.

Tu es déjà membre ? Mais qu'est-ce que tu fais encore là, alors ? On t'attend !

>> [Mission Rang Eldest] SAV : Service Avant-Vente

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Message posté par : Lilith, O. Ondeflot
Ouvrir le détail
Lilith, O. Ondeflot
Appuyer pour fermer
avatar
Lilith
Féminin
Aime : Le plaisir charnel, la liberté
Déteste : L'église (la bâtiment), ses origines
Talent : Chauffer ou refroidir (les personnes)
Ennemi Naturel : Les chastes
Couleur préférée : Violet
Expérience : 794

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
10/30  (10/30)
Couronne(s): 55 ¤
le Ven 17 Nov - 22:10
Dire que j'étais agacée était un euphémisme. Cette journée avait pourtant commencé si bien, dans les bras d'une de mes nombreuses… compagnes dans l'organisation, après une nuit dès plus agités avec cette dernière. Un éveil des plus calmes, alors que la jeune membre était partie de ma chambre pour remplir ses fonctions. Je m'étais moi-même préparer pour faire mon travail dans l'organisation que j'allais remplir, après un bon petit-déjeuner. C'est là que le drame c'était produit.

Je m'étais installés avec le plat du jour près des membres comme à mon habitude, j'aimais passer du temps avec les membres lambda d'Ouroboros… Ça pouvait amener à des rencontres fortes productives. Cependant, lors du repas, ce n'est autre que Gourmandise en personne qui vint à ma rencontre, et, après un bref échange, elle m'indiqua que la main qui était actuellement entre ses mains et qu'elle me remettait en main propre était défaillante. D'après ses dires, peu importe la quantité d'énergie vital qu'un utilisateur mettait dans celle-ci, elle ne s'activait jamais. Évidemment, elle me pria de régler ce problème au plus vite pour que celle-ci puisse être vendue avec les autres.

Évidemment, je ne pouvais laisser cette Carte Noire dans l'état. Non seulement elle était inutilisable mais en plus elle n'apportait rien et était donc dans l'état une perte de ressource, perte que l'on devait absolument éviter. Remerciant donc Gourmandise, je m'étais lever de table aussitôt la carte entre les mains, et je m'étais dirigé dans mon atelier, là où moi et ma division créons les cartes pour qu'elles soient vendues aux non-Mages. Je ne cacherais pas que quand j'ai reçu cette demande de mon compagnon Prêcheur, je fus très étonnée. Normalement, si les membres de ma section appliqués les réglementations que je leur avais demandé de suivre, ils étaient censés testés par eux-mêmes les cartes, en y mettant un peu de leur énergie vitale, voir si elle réagissait, mais ils sembleraient qu'un d'eux à oublier de le faire. Au fond, je remerciais Gourmandise d'être aussi précautionneuse envers tout ce qui touche sa mission, car si cette carte aurait été vendue, Mélancolie m'aurais sûrement fait comprendre douloureusement ce que le mot « gaspillage » signifie pour elle.

C'est donc dans un grand mouvement que j'ouvris la porte de l'atelier, faisant sursauter la plupart des travailleurs, qui avaient l'habitude du calme, et en particulier de ma tiédeur quand je travaillais sur ses cartes qui, disons-le, était bien différent de mon attitude sur les activités… charnels. Je prenais très au sérieux les confections de ses cartes après tout… Et un allé subir un cours particulier sur la fabrication des cartes, car non seulement il n'a pas vérifié la marchandise, mais en plus il a réussit à rendre une carte inopérante. J'avais reconnu le type de carte que c'était. En effet, là où sur le verso il y a le symbole de notre organisation, sur le recto, c'était une icône qui représentait le sort de la carte. Celle-ci était tout simplement une épée, une des toutes premières catégories de Carte Noire créer au sein de l'Association, par mon prédécesseur lui-même. Vu le nombre produit par rapport aux autres, et la simplicité du sort, il est des plus naturels que ce soit les cartes que je donne à fabriquer aux nouveaux membres de la division. Ainsi, je savais exactement vers qui me tourner, vu que la carte non fonctionnelle était la première depuis ma prise de fonction, et que, comme par hasard, nous avons reçu un nouveau membre. La suite des choses étaient des plus banales. Lui parler, lui faire comprendre qu'il c'est trompé, lui faire réparer la carte, lui faire tester, rendre la carte à Gourmandise, et faire passer l'envie à mon jeune fabricant de refaire ce genre de bêtise.

Je me plantais donc devant lui, posant la carte sur son établir magique. Surpris, il me regardait puis regardait la carte, avant de prendre la parole.

« Bonjour Lilith… Je...Je peux t'aider ? »

« Oui… Teste la carte s'il te plaît. J'ai besoin de voir comment tu fais. C'est pour ton entraînement. »

Bien évidemment, il s’exécuta en prenant la carte et en essayant de l'activer… Rien, et ce, pendant la longue minute où il semblait forcer en vain à activer la carte. Il essayait de faire disparaître sa gêne en rigolant comme s'il n'était pas sérieux, avant que je lui retire la carte des mains pour la reposer sur l'établit. Son regard était incertain sur la suite des événements, comparé au mien.

« Ce n'est pas la peine d'essayer. Tu n'y arriveras jamais. Tu vois, ma très chère collègue Gourmandise, à celle à qui notre division donne les cartes que nous créons pour les vendre dans le monde, me l'as rendue pas plus tard qu'il y à dix minutes. Je dois avouer que j'ai été surprise d'entendre que la carte marchait pas. Pour tout te dire, c'est la première fois depuis ma promotion à ce poste qu'elle me rend une carte. Une carte épée… Avec un nouveau membre à qui on a assigné ses cartes avec notre supervision... »

Je posais mon regard sur lui, et il n'y avait nullement besoin d'être un génie en psychologie humaine pour voir qu'il se savait coupable.

« Tu sais ce qui te reste à faire. Je surveillerais la ‘réparation’ de la Carte Noire, puis, une fois opérationnel, on la rendra à la division de vente, alors que toi et moi allons avoir… Des cours particuliers. Ça ne doit jamais se reproduire après tout. »

J'accompagnais donc la reconstruction de la Carte Noire avec le jeune membre, le surveillant et lui donnant les indications de comment faire, après avoir analysé la carte et voir quelle partie du sort ne fonctionnait pas. Par chance pour le jeune, j'avais remarqué le problème très rapidement, en supposant deux hypothèses des dires d'Arya. Soit le sort en lui-même ne marchait pas, où il fonctionnait mal, expliquant pourquoi on pouvait mettre en continue de l'énergie magique, enfin vitale ici, dans la carte. Soit c'était la conversion même de la force vitale en énergie magique qui ne s'effectuait pas comme il le faut, et absorbait la vie certes, mais ne rendait pas d'énergie magique, gaspillant donc l'énergie en continue amenant donc à l'impossibilité d'utiliser la carte. Après une courte recherche sur la carte en elle-même, je pus en déduire assez rapidement qu'il s'agissait du deuxième cas, mais il lui a prit bien cinq minutes au jeune homme pour trouver l'erreur et la corriger. Une fois cela fait, il me tendit la carte, que je ne repris pas.

« L...Lilith ? Pourquoi tu reprend pas la carte, elle est bonne maintenant n'est-ce pas. »

Je restais ainsi quelque temps, croisant les bras pou voir s'il comprenait ce que je lui demandais. Mais vu qu'il n'avait aucune idée de ce que j'attendais de lui, et que je n'avais pas toute la journée, je soupirais avant de lui mettre une frappe légère sur l'épaule.

« Que doit-on faire quand on finie une Carte Noire ? »

« Ah… Oui c'est vrai… J'avais oublié… Tester la carte pour voir si elle fonctionne comme elle le devrait. »

Je hochai la tête et le laissa investir de son énergie vitale dans l'objet de convoitise, qui, désormais, répondait enfin et pouvait finalement être vendue aux intéréssés. Il me la retendit une fois cela terminé, carte que je reprenais cette fois-ci.

« Ce n'était pas si compliqué, n'est-ce pas ? Ce soir… Ne met rien dans ton agenda… Toi et moi on va avoir une petite session rattrapage sur la création des cartes et les règles de fabrications. Compris ? »

Il hochait la tête, et satisfaite, je sortais finalement de l'atelier, carte à la main, pour la remettre à Gourmandise pour qu'elle puisse être vendue à son tour. Il semblerait que je doive davantage demander à mes membres, ainsi qu'à moi-même, d'escorter dans leur nouvelle fonction les nouvelles têtes, s'ils étaient capables de faire de telles erreurs, qui sait ce qui risque d'arriver ensuite...

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

- Sujets similaires

 

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum