Fate/Prisma War
YO-RO-KO-BE PROTAGONIST

Bienvenu(e) sur le charmant forum de Gudako Fate/Prisma War.

Si tu n'es pas inscrit, je t'invite à venir lécher les pieds de Gudako parmi nous. On est gentil, c'est promis !

Est-ce que ton servant d'amour est disponible ? Gudako sait. Répète Gudako trois fois devant ton écran et ta réponse sera .
Est-ce que ton avatar préféré n'a pas été volé par un vilain d'Ouroboros ? Cette fois-ci, c'est à Arya qu'il faut demander. Mais il est fort possible qu'elle finisse par t'envoyer ce livre-ci à la figure.

Tu es déjà membre ? Mais qu'est-ce que tu fais encore là, alors ? On t'attend !

>> [Mission Spéciale D] « Le sang attire le sang »

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Message posté par : Lilith, O. Ondeflot
Ouvrir le détail
Lilith, O. Ondeflot
Appuyer pour fermer
avatar
Lilith
Féminin
Aime : Le plaisir charnel, la liberté
Déteste : L'église (la bâtiment), ses origines
Talent : Chauffer ou refroidir (les personnes)
Ennemi Naturel : Les chastes
Couleur préférée : Violet
Expérience : 794

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
10/30  (10/30)
Couronne(s): 55 ¤
le Mar 20 Mar - 18:19
[Mission Spéciale D] « Le sang attire le sang »

ft.

Lagos… La capitale du Nigeria. Autant en Chine j'étais un phare parmi la foule… là je suis carrément une étoile. C'est juste impossible que je me déplace dans cette citée sans même que je sois remarqué à plus de cent mètres dans la foule. Ce qui rend ma mission que plus difficile et délicate. Une mission donnée par Mélancolie elle-même, bien qu'elle soit plus liée à ma personne qu'à l'organisation. Je m'étais quand même arrangé pour passer dans la foule, en me camouflant du mieux que je pouvais. J'avais appliqué une teinture blonde sur mes cheveux, et j’avais mis des lentilles vertes pour faire moins unique que je le suis déjà dans ces lieux.

J'avais reçu une mission, que je devais m'occuper par moi-même ici. Sinon j'aurais envoyé un de mes hommes, qui se fond plus dans l'environnement que moi… Mais c'était un ordre de Mélancolie en personne, et au fond, ce n'est pas plus mal que je sois ici moi-même pour ce sujet. En effet, elle avait reçu une information qu'un mage non déclaré s'y trouvait. Sa particularité n'était ni le fait qu'il se cache, ni le fait qu'il soit un médecin. Non… Il possédait une magie identique à la mienne, ou très proche du moins. Une magie liée au sang. Une magie… Que j'avais mis une vie à perfectionner… Et que j'ai littéralement fait couler mon sang pour cela. Tout ce qu'elle m'avait demandée, c'était de le rencontrer. Le reste, elle laissa ça à ma discrétion. Je pourrais le tuer, le recruter, le prendre en tant qu'apprenti, comme je le souhaitais. Je n'avais pas non plus de condition dans la rencontre. Je pouvais aussi bien le faire de façon officielle que dans une ruelle sombre.

Je me suis questionnée tout le long de mon voyage ici sur comment le faire, alors que je récoltais des informations à son sujet. C'était le docteur Amenaghawon Onyilogwu… Ou quelques choses proches de ça. Je dois dire que les noms africains sont bien particuliers… Et j'ai appris qu'ils avaient une signification bien précise pour chaque, par rapport à la majorité des occidentales qui nomment leur enfant avec des idées plus vagues… Bien sûr, ce n'est pas mon cas… Ce nom que je porte est choisi pour une raison précise. De ce que j'ai compris de ce l'homme qui m'a indiqué sur ce nom très particulier, il signifie pour la première partie « L'eau que tu boiras viendra sûrement à être » et pour la deuxième « Un qui est invulnérable à la magie noire ». Je ne peux m'empêcher de penser que la vie essaye sans arrêt de me rappeler mes origines maudites.

En tout cas, je ne connais pas trop la magie africaine, mais si le nom peut représenter les talents de celui qui le porte… Alors je vais devoir faire attention. En effet, il sera probablement capable de supporter ma propre magie si je venais à l'agresser… Et pas parce que son nom le protégera, mais parce qu'il sait comment la contrer.

J'avais étudié, par-delà le nom de ma cible, ces habitudes quotidiennes. Il était un petit médecin pas très connu, il jouait de la discrétion après tout. Mais il avait utilisé sa magie, ce qui à valu le fait qu'on le remarque. C'est pas tout médecin qui peut soigner d'une anémie rien que par un touché par exemple. Il le faisait bien sûr discrètement, mais pas suffisamment pour les espions de notre dirigeante.

J'avais finalement choisi mon approche, et comment régler cette histoire. Je ne pouvais le laisser vivre après tout. Il était un risque si l'Association, ou tout autre Mage, tombait sur lui. Un risque de pouvoir apprendre comment contrer ma magie, ou même de posséder une personne capable d'annuler ma propre magie… Le recruter était hors de question, et puis, j'imagine mal un médecin voulant rejoindre ce que les autres montrent comme une organisation machiavélique… Bon, d'accord, on l'est. Et notre raison finale est peut-être pire ce que j'imagine. Mais on offre une chance unique au monde. Un geste pour changer l'humanité. Reste à voir comment le monde réagit à cela. Mais c'est une chose qu'il ne vivra jamais.

Je savais son trajet du retour pour rentrer chez lui… J'avais juste à attirer son attention, et espérer que le fait qu'il soit un médecin joue en ma faveur… En effet, j'étais après tout, en train de subir un saignement très important, et ma vie est en danger… Enfin que dans le scénario évidemment. Je ne risque rien, vu que je suis capable de soigner ce type de blessure moi-même. Oui. “Simuler” une blessure et une perte de sang massive. Bien sûr, tout sera réel. Ça saura mon sang sur le sol. En quantité abondante. Mais vu que je peux le régénérer à une vitesse assez rapide, je devrais pouvoir le berner pour qu’il s'approche de moi et me soigne grâce à sa magie et à partir de ce moment-là, il saura dans mon étreinte.

Et ça n'a pas manqué. Je l'ai vu approcher et me remarquer, et sans attendre, il s'approcha de moi pour m’ausculter. Il examinait mes blessures et annonça à voix basse quelques choses pour lui-même dans une langue locale que je connaissais pas. Il vérifia les lieux et appliqua ses mains sur ma blessure et la referma, tout en accélérant ma régénération sanguine… Il était tombé dans mon piège si facilement… Cependant, j’avais fait une erreur de jugement. Je pensais pouvoir tenir le coup mais… Le corps du médecin qui à fait un léger sursaut pour retomber sur le dos, se tenant le ventre après s’être pris mon poing dans celui-ci est un signe que ce n'est pas le cas. J'avais juste envie de lui sauter dessus et de le tuer, et vu qu'il reculait, mon expression devait clairement exprimer mes intentions. Mais je me retenais de le tuer ici et maintenant dans un simple excès de colère. J'avais des ordres que je devais au moins essayer d'honorer.

Je hais cette sensation de subir les modifications d'une autre personne sur mon corps. Je la déteste du plus profond de mon être.

- Ne bouge pas. Ne crie pas, et tu auras peut-être une chance de t'en sortir vivant… Mage.

Il semblait comprendre l'anglais, vu que ses yeux se sont relevés vers les miens à cette dernière parole. Puis, après quelques secondes, il prit la parole à son tour, répondant également en anglais, facilitant donc notre interaction.

- Tu… Comment… Qui es-tu ? Je ne t'ai jamais vu, comment tu sais que je suis un Mage… Je veux dire, comment l'as tu-su avant de m'attirer dans cette mise en scène?

Aucun de nous bougeait pendant notre dialogue, et pourtant, chacun de nous semblait souffler pour reprendre nos idées. Lui probablement pour se remettre du choc de la situation, et moi de me calmer et m'empêcher de faire un meurtre. Finalement, je repris la parole.

- C'est comme un ordinateur tu sais… Branche le une fois sur l'internet… Et tu es capable de le pister. C'est pareil. Tu as fait l'erreur d'utiliser ta magie, tu as été repérer. Tout simplement.

Tout en se relevant, il continuait la conversation.

- Ça ne répond pas spécialement à ma question… Mais passons. Tu es une membre de cette Association des Mages je présume, qui est venue me demander de me déclarer auprès de celle-ci ? Je refuse, je n'ai que faire d'une Association qui se concentre sur des pays et des cultures qui ne sont les miennes. Je suis assez attentionné et sensé pour pas dévoilé mon existence… Ou celle de la magie au monde. Bien que je trouve stupide le fait que celle soit réserver à une caste particulière. Ça fini par mener à une situation comme notre pays. Corrompue, et sans rédemption. Je refuse de faire partie d'un tel système.

Mes impulsions redescendues, j'écoutais sa réponse. Et bien que satisfaite par celle-ci sur un plan… Politique, moralement, il était clairement pas dans notre alignement… Ou du moins il ne le montrait pas actuellement… Et un autre point me dérangeait… Beaucoup plus grave à mes yeux. Mais je passais outre pour le moment, et continuais à converser avec lui. Mais je me faisais pas grand d'espoir.

- L'Association des Mages est une organisation démodée. Ils essayent de garder un contrôle sur la magie, soi-disant parce qu'ils sont meilleurs que les autres. Il suffit de voir où cela nous à mener. Nous ne sommes plus que l'ombre des mages du passée. Et la découverte de la magie pourrait être le souffle que l'humanité à de nouveau besoin pour progresser, au lieu de s'enliser dans les abîmes qui ne peuvent quitter. C'est ce pourquoi je lutte. C'est ce pour quoi nous agissons.

- Nous ?


- L'organisation que je sers. On souhaite changer le monde, et montrer aux gens que la magie existe, et leur en donner l'accès…

Quel que soit le prix à payer… Et nombreux sont ceux qui sont prêts à donner leur vie vu la vente des cartes.

-Tu restes donc venue ici pour la même raison que j'ai cité, juste pas le même employeur. Me recruter dans ce qui ressemble une secte. Même si vous dites être pour le changement du monde, dans une vision qui me semble correspondre… Quelques choses me dit que je n'y ai pas ma place. Donc, merci mais non. Maintenant, je vais partir et…

-C'est là que tu as tout faux. Ma venue est liée à ta magie… Tu sais que c'est une magie rare que tu possèdes là… Et très probablement tabou. L'Association n'apprécie pas spécialement ce type de magie. Ils ne l'interdisent pas… Mais ils gardent un œil sur ceux qu'il la maîtrise.

-Pourquoi ? C'est pas plus dangereux que de la magie de feu par exemple, non ? C'est juste parce qu'ils l'ont décidés, rien de plus.


-Bien sûr que si. Modifier les propriétés sanguines du personne… Tu es médecin, je te laisse imaginer les étendues d'actions que ça offre… Et pas qu'en bien.

Pendant le dialogue je m'approchais de lui, puis je lui montrais ma plaie qui venait de renfermer.

- Par exemple. Oui, tu peux soigner les plaies, même internes ! Mais tu peux aussi faire en sorte que celle-ci ne se renferme jamais. Et c'est qu'un exemple. Tu peux tuer sans que personne ne soupçonne rien. Tu peux t'améliorer sans que personne n'en soupçonne rien. Oui, d'autres magies peuvent le faire… Mais la véritable raison pour laquelle cette magie est mal vu… Et parce qu'elle doit s'entraîner… Et si ce n'est sur le corps de l'utilisateur… C'est sur celui des autres. Tu ne l'as pas fait que sur toi, n'est-ce-pas ? Tu as utilisé des cobayes.

- … C'était… Des mourants. Ils étaient condamnés.

- Cela n'excuse rien tu sais. Absolument rien. C'est juste une persuasion pour te rendre plus pur à tes yeux.

On était désormais à porter de bras. Mon regard était planté dans le sien.

- Peut-être… Mais comme tu le dis, j'hésiterais pas à faire des tests sur des personnes plus en forme. Je suis sûre que je pourrais apprendre à comment arrêter un cœur par exemple…

Je soupire aux paroles du docteur en fasse de moi, et pose une main sur son torse, tout en activant ma magie.

-J'en doute pas une seconde tu sais. Un accident cardiaque est si vite arrivé… Il suffit d'un caillot dans le cœur et… C'est la fin.

Je retire ma main de son torse, et à peine quelques instants plus tard, l'homme se tenait l'emplacement, tombant à genou. Je pouvais sentir l'activation à son tour de sa magie, pour essayer de sauver son coeur. Cependant, j'allais pas lui laisser le plaisir de se sauver. Il avait baissé sa garde, j'allais en profiter… Après tout, il allait mourir. Il à eu le malheur d'avoir choisi la même spécialité que moi. Il était un risque pour moi. Profitant de ma main brûlé, je le pris à la gorge, et réactiva ma magie tout en serrant également sa nuque. Je commençais à alourdir son sang pour réduire oxygénation.

Par pur réflexe, il plaça une main sur la mienne, et je commençais à ressentir des changements dans mon corps, de léger vertige. Il était en train d'essayer de me faire une anémie et de m'affaiblir. Je continuais simplement jusqu'à ce que son cerveau ou son cœur lâche en premier. Pendant dix bonnes secondes, on est resté au contact de l'autre… Puis finalement, la main du docteur se desserra, pour tomber sur le sol, son corps inerte. Je me relevais, puis faillit tomber en avant. J'ai sous-estimé ses pouvoirs ils sembleraient, il m'a mis dans un état plus dangereux que je le pensais. Rien d'irréparable, après être partie dans un autre endroit, j'inverserais simplement son sortilège. En tout cas, j'ai bien fait de le supprimer. Il aurait pu être un danger pour mes projets personnels sur le long terme. Il ne me reste plus qu'à me débarrasser de son corps… Peut-être dans une des poubelles environnante. Le temps que les secours arrivent, je saurais déjà loin, et aucune trace ne remontera jusqu'à moi. Surtout si l'Association ne sait rien ni de lui, ni de moi.


Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

- Sujets similaires

 

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum