Fate/Prisma War
YO-RO-KO-BE PROTAGONIST

Bienvenu(e) sur le charmant forum de Gudako Fate/Prisma War.

Si tu n'es pas inscrit, je t'invite à venir lécher les pieds de Gudako parmi nous. On est gentil, c'est promis !

Est-ce que ton servant d'amour est disponible ? Gudako sait. Répète Gudako trois fois devant ton écran et ta réponse sera .
Est-ce que ton avatar préféré n'a pas été volé par un vilain d'Ouroboros ? Cette fois-ci, c'est à Arya qu'il faut demander. Mais il est fort possible qu'elle finisse par t'envoyer ce livre-ci à la figure.

Tu es déjà membre ? Mais qu'est-ce que tu fais encore là, alors ? On t'attend !

>> St Valentin Mon Désamour [Karna]

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Message posté par : Isaac N. Mendez
Ouvrir le détail
Isaac N. Mendez
Appuyer pour fermer
avatar
Expérience : 565

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
8/30  (8/30)
Couronne(s): 25 ¤
le Lun 12 Fév - 19:14
St Valentin, mon désamour
Karna & ?


Quelque part non loin de son trône de héros.

Karna, c’était bel et bien moi. J’étais le héros d’une époque révolu et notre vie que nous avions vécu pour certains pleine de gloire, alors que d’autres pleines de trahison et de médisance. Nous étions pourtant tous considéré comme des héros ou des légendes par nos actions, même si notre fin avait été terrible ou voir comme moi lié au destin d’un sort trop grand pour mes épaules. J’étais pourtant celui qu’on appelait fils du Soleil et aussi héros de la charité. Si ma vie n’avait été que combat, entraînement et tourment. Je trouvais cette après vie bien fade, l’ennui était commun pour nous héros enfermé dans le Graal. J’avais qu’une envie c’était de sortir ou bien trouver un endroit où reposer en paix. En attendant, un jeu s’était mis en place en l’honneur d’une coutume bizarre qui s’avérait présente dans le monde des vivants. C’était en quelque sorte un moyen de se sentir vivant, nous héros plus que mort. C’était la coutume de la St Valentin. Cela m’ennuyait d’avance, d’être dans l’attente d’un quelconque présent d’une personne que je n’allais pas forcément apprécier. Un tirage au sort, c’était le lot des héros qui n’exprimaient quasiment plus aucun sentiment humain dans notre après vie. La triste gloire accordée à ceux qui ont marqué leurs temps.

J’étais seul sur mon siège, attendant que quelqu'un vienne me divertir. J’espérais que cette personne serait d’accord pour exprimer cet amour au travers d’une joute. Le combat était la seule chose qui me permettait de me sentir vivant. L’ennui s’amusait avec ma peau de ses délicieuses gouttes de musique. Le silence était d’or et l’ennui était de diamant. La charité, le héros que j’incarnais attendait sa douce destinée.

Emi Burton
Message posté par : Angelika Disward
Ouvrir le détail
Angelika Disward
Appuyer pour fermer
avatar
Angelika
Féminin
Aime : Les fraisiers, Lisebeth, gambader et foutre la merde.
Déteste : Ne rien faire, la belle-mère de Lisebeth
Talent : La bagarre ♥
Ennemi Naturel : Envie. Definetly.
Couleur préférée : Rouge. Et vermillon s'il vous plait.
Expérience : 571

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
7/30  (7/30)
Couronne(s): 35 ¤
le Jeu 22 Fév - 10:20
St Valentin, mon désamour
Karna & Tesla


Trône des Héros, au pieds du Soleil.

Une douce destinée que représentait l’étrange type debout devant la porte, avec son air boudeur et sa boite de chocolat en forme de soleil. L’ironie, si on peut appeler ça ainsi, c’est que, de son vivant, l’inventeur était un fou furieux de l’Inde : langue, mythologie, culture… Tout était bon, tant qu’il y retrouvait du sanskrit et des choses profondes à en retirer. L’enseignement par les anciens, prêché par Aristote, appliqué par l’homme comme une philosophie de vie pour justifier ses bizarreries.

En réalité, Tesla avait été à la fois joyeux et déçu de son attribution. Il avait beaucoup lu sur son « Valentin », jusqu’à en conclure qu’il n’était peut-être pas nécessaire de se prendre autant la tête pour un cadeau, l’échec cuisant de sa belle Helena encore en tête. Aussi, bien que ce soit étrange quand on y pense, la boite brille comme un mini soleil à elle seule. Elle contenait tout le génie de l’Archer, conjugué aux ressources plus ou moins infini que le Graal pouvait daigner lui laisser à portée : une série de petit soleils, enfermé sous verre et agencé comme une guirlande décorative de Noël, alimentés par la magie et basé sur son System Keraunos lui-même. Un chef d’œuvre, donc, selon ses critères. Une babiole plus ou moins sans importance mais infiniment jolie sous les miens.

Le génie s’avance vers le trône de Karna, sans gêne aucune et lui tend la boite avant de s’incliner dans un mouvement théâtral – qu’il avait répété près d’une centaine de foi devant sa glace – où sa longue cape se plisse joliment pour dévoiler sa main robotique posée sur son cœur. Il parle alors, usant de son coffre pour se faire entendre dans un sanskrit parfait, puisqu’il aurait été idiot de converser autrement puisqu’il était largement capable de dialoguer ainsi.

« Voici pour vous, Monseigneur. J’y ai mis tout mon savoir-faire, aussi ais-je l’espoir que cela vous conviennent parfaitement. »

Emi Burton


Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

- Sujets similaires

 

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum