Fate/Prisma War
YO-RO-KO-BE PROTAGONIST

Bienvenu(e) sur le charmant forum de Gudako Fate/Prisma War.

Si tu n'es pas inscrit, je t'invite à venir lécher les pieds de Gudako parmi nous. On est gentil, c'est promis !

Est-ce que ton servant d'amour est disponible ? Gudako sait. Répète Gudako trois fois devant ton écran et ta réponse sera .
Est-ce que ton avatar préféré n'a pas été volé par un vilain d'Ouroboros ? Cette fois-ci, c'est à Arya qu'il faut demander. Mais il est fort possible qu'elle finisse par t'envoyer ce livre-ci à la figure.

Tu es déjà membre ? Mais qu'est-ce que tu fais encore là, alors ? On t'attend !

>> [France][Mission C]Maladie Scandaleusement Transmissible (PV Arya)

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Message posté par : Lilith, O. Ondeflot
Ouvrir le détail
Lilith, O. Ondeflot
Appuyer pour fermer
avatar
Lilith
Féminin
Aime : Le plaisir charnel, la liberté
Déteste : L'église (la bâtiment), ses origines
Talent : Chauffer ou refroidir (les personnes)
Ennemi Naturel : Les chastes
Couleur préférée : Violet
Expérience : 794

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
10/30  (10/30)
Couronne(s): 55 ¤
le Mer 20 Déc - 18:03
Maladie Scandaleusement Transmissible

ft.

La France… Un scénario que j'espérais n'avoir jamais, au grand jamais, à affronté. Mon pays natal, fouler ses terres une nouvelle fois me rend légèrement anxieuse. Après tout, quand tu es capable de retrouver sur une mission une personne que tu as vu il y a quelques semaines à l'autre bout du monde, je me dis que j'ai de grande chance de tomber sur des connaissances ici-bas… Manquerait plus que ça, d'autant plus que je ne suis pas la plus discrète des personnes avec mon apparence. J'essayais bien sûr de me camoufler du mieux que je pouvais, mais bon… C'est d'ailleurs pour ça que, pour la peine, bien que j'en ai horreur, mais ne souhaitant pas faire rater la mission, j'ai des lentilles de couleurs vertes, avec une coloration de cheveux châtain et des habits plus… Conventionnelle. J'avais laissé mon Mystic Code que je portais d'habitude au QG… Bien que j'en avais trouvé très particulier que je gardais sur moi.

C'est également pour cette même discrétion, et peut-être autre chose, que Gourmandise et moi arrivions à des dates différentes dans cette région le nord de la France, l'origine des premières maladies qui avaient pourtant disparu de la surface de la planète, et probablement pas loin de la zone d'opération du groupuscule « La grande prostituée ». Notre mission était d'enquêté sur cette organisation, et voir si des partenariats ou autre serait envisageable entre nos deux parties. Quand j'y pense, ce n'est pas étonnant qu'on a été choisie… Sans compter le bonus français qui fait qu'on connaît la langue et un minimum notre pays, notre division respective nous désigne tout naturellement pour le job. Une qui s'y connaît en partenaire… commerciaux et tout ce qui y est lié, dont les contrats, et moi… Malheureusement pas pour mon péché, mais pour mon travail. Les armes magiques sont plus ou moins mon domaine… Et je dois, si on arrive pas à sécuriser une collaboration après avoir fait le nécessaire, essayé d'étudier leurs recherches pour les utiliser pour Ouroboros.

Je sortais mon portable pour regarder l'heure et la date. Nous étions arrivées en plus de date différente dans des lieux séparés, pour étendre nos zones de recherches… Enfin, c'est ce que j'aimerais dire mais… Je suis probablement sûre qu'Arya savait dès le début de la mission où trouver la personne nécessaire pour notre objectif… Elle possède bien cette magie après tout. Enfin, hasard ou non, le résultat est le même, et il ne manquait plus désormais qu'à mettre notre plan d'action en place et confronté nos informations. Elle avait plusieurs méthodes pour le faire, ne restait plus qu'à voir laquelle elle allait choisir. Pour ma part, j'étais posée dans un petit café dans le centre d'une ville, sirotant un café. Ces derniers jours, je m'étais promenée en villes, en tant que touriste, pour étudier le terrain est leur méthode de vente, mais pas seulement. J'avais également observé les malades pour voir si je pouvais en tirer quelques indications, et j'avais peut-être une piste… Manque plus qu'à voir ce que ma partenaire de mission à trouver, voir ce qu'elle à fait. Je ne savais pas spécialement comment elle opérait sur le terrain, mais elle est probablement plus expérimentée que moi, c'est son travail après tout… Potentiellement, le seul qui serait meilleur dans ce domaine est peut-être le chef de la division de recrutement. Du coup, je lui avais laissé plus ou moins le commandement de la mission, autant laissé ça à des personnes compétentes dans le domaine. J'ai jamais été doué pour ce genre de mission malheureusement, entre mon apparence… Et peut-être le fait que je sois… Trop direct, je n'ai pas un langage mielleux pour appâter… Je préfère utiliser mon corps pour cela.

Je repris une gorgée de mon café, attendant voir ce qui allait se passer.


Message posté par : Arya L. Dehaene
Ouvrir le détail
Arya L. Dehaene
Appuyer pour fermer
avatar
Arya
Féminin
Aime : Manger, les noisettes, lire, dormir, manger
Déteste : Le reste
Talent : A un avenir certain dans la vente
Ennemi Naturel : Libra
Couleur préférée : Pourpre, Or, Noir
Expérience : 765

Secret Garden
Rang: Cause/Open
Niveau:
10/30  (10/30)
Couronne(s): 20 ¤
le Mer 10 Jan - 16:29



Recherche d'amis



PARTICIPANTSDeux Prêcheuses
Résumé • Je suis malaaaaadeuh



Sick

Tu t'es retenue de rire quand Mélancolie vous a confié la mission d'aller enquêter – et plus si affinités – sur la Grande Prostituée. Après cinq années de bons et loyaux services, tu ignorais toujours à quel point son sens de l'humour pouvait être développé – ou non. Cependant, envoyer la Luxure sur une affaire portant ce nom, ça ne pouvait être qu'une mauvaise blague. Qui s'est révélée pourtant bien sérieuse lorsque tu t'es retrouvée à domicile, à devoir chercher des informations sur cette organisation louche aux buts inconnus. Une fois n'est pas coutume, tu as camouflé ta véritable apparence afin de ne pas te faire repérer plus que ça. Les excentriques, ça existe, mais pas dans le petit village perdu dans lequel tu avais atterri.

Il semblerait que des maladies disparues aient fait un ravage monstrueux ici. Chose qui t'intéresse plus que d'ordinaire, puisqu'il pourrait également s'agir pour toi d'un excellent nouveau moyen de torture. L'excitation à son comble, tu commences à mener ta petite enquête, en te promenant dans ce hameau désormais abandonné et mis en quarantaine, de peur d'une contamination à l'échelle nationale. On peut même dire que ce petit bout du pays avait été rayé de la carte. De quoi en faire frissonner plus d'un lors d'une urbex. Et si tu as utilisé ta magie pour t'infiltrer ici, tu ne comptes pas t'en servir pour fouiner un peu partout. Parce que tu as l'intention de profiter de l'ambiance morbide y régnant, te rappelant quelques bons souvenirs au passage.

Tu ignores ce que ta collègue est en train de faire à l'heure actuelle, mais tu n'as aucun doute que ce n'est pas aussi divertissant. Elle était arrivée avant toi, et tout ce dont tu as besoin, c'est qu'elle trouve des informations de son côté. Pendant ce temps, tu vas repérer des traces magiques. S'il y a bien quelque chose à laquelle tu es sensible, c'est l'augmentation de mana dans les environs. Et, l'environnement se trouve naturellement chargé en mana. Cependant, tu ne ressens ni augmentation, ni stabilité. Il n'y a rien. Pas de mana. Ou du moins, il n'y en a plus. Tu décides donc de retourner un peu vers l'extérieur, et d'aller voir tes plus grands amis, les animaux. Si cette maladie est belle et bien contagieuse, et que l'Association a fait en sorte que plus personne ne vienne ici, c'est pour éviter un autre décès. Plus aucun corps ne se trouve sûrement ici. C'est donc dans une grande déception que tu approches un chat qui se baladait non loin de cette nouvelle frontière.

Parlant avec un animal sauvage, tu ressens rapidement une peur bleue qui émane de lui lorsque tu évoques le village derrière et ce qui a pu se passer. Lorsque tu lui demandes de te guider ailleurs, à un endroit similaire, il refuse. Chose tout à faire compréhensible. L'instinct de survie avant tout.

Tu passes donc tes autres jours à te déplacer tranquillement sur les lieux en question. À chaque fois, tu vois une nouvelle – ancienne – maladie ronger des personnes qui ne l'ont pas forcément demandé. Mais un détail te perturbe plus que le reste. Tu le notes afin de ne pas l'oublier quand tu retrouveras Lilith. C'est certainement la première chose que tu devras lui dire. À défaut d'avoir trouvé qui et pourquoi faisait ça, tu as trouvé comment. Et ce n'est pas quelque chose de bien compliqué. Qui t'amène à d'autres déductions. En partageant vos journées séparées, vous devriez pourvoir en tirer quelque chose.

C'est après tout ceci que tu retrouves Luxure, assise à un café. Tu lui avais vaguement dit, que généralement, tu te faisais appeler Mary, car deux faux noms valent mieux qu'un. Qu'importe si elle l'a oublié. Car si tu te reconnais sous ce patronyme, il t'arrive de l'oublier également. Tu t'installes face à elle et commandes toi aussi un café, bien corsé – ce que tu trouves ironiques, parce que vous êtes dans le nord de la France, et non en Corse, mais tu gardes cette réflexion pour toi. Tu te demandes rapidement si elle parle le langage des signes avant de réaliser que le braille serait plus pratique. Tu sors aussi ton appareil photo numérique pour lui montrer ce que tu as découvert.  
❝ ▬ Nous savons que les personnes comme nous sont plus touchées que les civils, la preuve venant de notre première excursion où l'air ambiant était totalement pollué. De même, ces maladies se transmettent, accrochez-vous, par les fluides corporels. Il s'agit d'une trace de sueur ou un peu de salive laissée quelque part pour que cela fasse effet. Elles semblent être d'autant plus redoutables sur les personnes de notre genre donc nous supposons qu'un autre de ce type est bien à la tête de cette affaire. ❞

Tu remplaces en langage des signes les « personnes comme nous », « de notre genre » « un autre de ce type » par « mage » et « air pollué » par « vide de mana ». En espérant que même si elle ne saisisse pas les signes, elle comprenne pourquoi tu bouges tes mains uniquement à ces moments là.
❝ ▬ Cependant, nous n'avons aucune piste pour remonter à eux. Mais ça ne devrait pas être si compliqué. Pour la simple et bonne raison que leurs actions, ce que nous avons observé et que vous voyez sur cet appareil, ne sont probablement que des tests. Mais ne vous fiez pas totalement à nous pour ceci. Nous pensons juste être pareille que la personne que nous cherchons. Donc nous vous disons juste ce que tout ceci représente pour nous. ❞
Recevant ton café, tu en bois une gorgée et tu lèves les yeux vers Lilith. Tu payes au passage pour vous deux, pour que plus personne ne vienne vous voir. Tu avais été uniquement dans les lieux extrêmement touchés, mais tu n'avais pas encore eu le temps de faire quoi que ce soit d'autre.  
❝ ▬  Racontez-nous vos aventures, chère amie. Nous serons ravie de vous écouter. ❞



(c) By Halloween










Message posté par : Lilith, O. Ondeflot
Ouvrir le détail
Lilith, O. Ondeflot
Appuyer pour fermer
avatar
Lilith
Féminin
Aime : Le plaisir charnel, la liberté
Déteste : L'église (la bâtiment), ses origines
Talent : Chauffer ou refroidir (les personnes)
Ennemi Naturel : Les chastes
Couleur préférée : Violet
Expérience : 794

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
10/30  (10/30)
Couronne(s): 55 ¤
le Jeu 11 Jan - 16:54
Maladie Scandaleusement Transmissible

ft.

Je buvais mon café tranquillement, quand soudain une femme s’assoit à la même table que moi. Il ne m'a fallut qu'une seconde pour reconnaître ma partenaire de mission, elle aussi était transformée pour la nécessité de la mission. D'ailleurs, je me rappelais qu'elle m'avait demandé de l’appeler par un autre nom, Marie je crois. Elle possédait plusieurs faux noms, une mesure tout à fait honorable en vrai, et surtout très maline. Cependant, je ne pouvais me permettre d'utiliser un tel stratagème. Trop de monde me connaissait sous ce nom désormais et puis… Cela ne me ressemble pas d'utiliser différente appellation pour ma personne.

J'écoutais en tout cas le résumé des découvertes de Marie quant à ses recherches. Durant plusieurs de ces expressions, elle utilisait ces mains, probablement du langage des signes, que je ne connaissais pas. Pourtant, j'étais presque sûr qu'un des signes signifiait mage. Enfin, je l'avais compris dès ces sous-entendus. Le deuxième par contre m'a fallut un peu plus de temps. Quand elle parlait de l'air, elle parlait probablement du Mana, et qu'il avait quelques choses de différents. Soit un manque, soit un surplus, soit une variation. En tout cas, elle était capable de le ressentir, ce qui allait nous aider. Par contre, le fait que ce soit transmissible par les fluides corporelles me posait un brin de problème. J'étais légèrement plus sensible à cela que les autres, rien de plus normal je présume. Je devais donc être extrêmement attentionnée maintenant. Il manquerait plus que je contracte une de ces maladies.

Elle me montra ensuite les images, et la possibilité comme quoi ce n'était que des tests pour leur maladie. On peut pas dire que j'étais en déssacord. Étant moi-même de cette branche, bien que ça datait de l'époque où je n'étais qu'une simple membre, on a fait des tests sur des civils qui ne possédait pas la magie. Bien sûr, nos tests étaient dans des endroits fermés, vu qu'il ne s'agit pas du même type d'arme, mais il est très probable qu'Arya est vue juste. Dans le pire dès cas, ils ne sont, qu'à mon avis, pas plus loin que dans les premières utilisations, même si les phases de tests sont déjà passées. Reste juste à les trouver et à comprendre leur objectif.

Enfin, attendant que le payement soit effectuer pour qu'on soit en paix, je me mis à conter mes expériences dans ces lieux.

- Pour ma part, après avoir fait le tour la première journée pour comprendre plus ou moins le fonctionnement sans entrer dans les détails, pour voir comment le 'producteur' distribuait ses 'produits', je me suis concentré sur des probablement récemment visités par lui, pour essayer de voir si je ne trouvais pas des traces sur comment il opérait, et, même possiblement, allez jusqu'à essayer de prévoir la potentielle vente.

J'avais légèrement souligné bien entendu les deux mots clés, producteur et produit, pour bien lui faire comprendre, bien que je la pense pas stupide, au contraire, qu'on parlait bien de la même chose, tout en restant étrangement basique pour des oreilles extérieures. Je prenais une nouvelle gorgée, avant de continuer mon récit.

- Les résultats sont satisfaisants on va dire. Et d'après ce que tu m'as signalé très chère, je suis bien contente de n'avoir pas poussé à ce point mes recherches. Mon corps est quelques peu sensibles après tout. Pour revenir sur ce que tu disais, comme quoi que tu signales qu'il ne faisait que tester ces produits, je suis du même avis que toi. Dans le pire des cas, sa production en fait que commencer, donc on devrait pouvoir encore pister sa position, avant que trop d'information à son sujet nous arrive dessus. En allant à l'essentiel, j'ai réussi à avoir quelques informations. Une proche d'un atteint m'as signalé que un détail qui semblait anodin pour elle, et pourtant… On dirait qu'on à de la concurrence. Bien que ces derniers vendent leur produit sans signaler ce qui la compose. C'est par de la vente dans la rue que se font probablement ces choses.

Je plongeais mon regard dans mon café pendant quelques secondes, existant à continuer à boire, avant d'arrêter, pour ne pas le boire trop vite, et continuer mon récit, remontant mes yeux vers mon 'amie'.

- Je ne sais pas précisément ce que c'est ce qui à été vendu. Cependant, on peut conclure de ce que tu as dis que c'est quelques choses qui doit avoir lieu avec le corps. Peut-être des crèmes ou je ne sais quoi. Je n'ai eu malheureusement qu'une description rapide, je ne sais pas s'il est seul ou s'ils sont plusieurs, du moins pour vendre. En tout cas…

Je fouillais dans ma sacoche un morceau de papier plié que je lui tendais, si elle le déplie, elle verrait une carte de la zone dans laquelle on était, marqué de cercles, en particulier autour des communes touchés par ces maladies.

- Au début, quand j'ai fais mes recherches, je croyais qu'il vendait au hasard, pour être imprévisible. Cependant, plus je récoltais d'information, plus il me semble qu'il y est un ordre… Ou plutôt, il serrait plus correcte de dire une destination. Tu as déjà du le remarqué. Une commune, parmi toute celle où les ventes on eus lieu, n'a pas encore été touché. Celle aux centres. Cela m'étonnerait que celle où on se situe ne soit pas dans leur objectif. Non, je dirais que c'est ce village le dernier. Ça ne m'étonnerait pas, vu qu'on parle de produit contagieux, qu'ils aient voulus tester leurs propagations. Ou encore qu'ils ont voulu faire un circuit fermé pour voir la réaction des gens. Finalement… Peut-être que leur base est là-bas, et vu le succès de leur entreprise, vont la faire disparaître avec la maladie pour pouvoir recommencer à zéro, cette fois-ci sous couverture. Car bon, y a quand même deux trois mages dans les environs… Mais ce ne sont que des conjectures. Je finirais mon exposé juste en disant qu'il est très probable qu'il soit dans les environs. Vu de ce qu'on parle, il aurait pas préparé des stocks si important sans savoir si cela fonctionnait ou pas.

Une fois cela dit, je reprenais enfin une gorgée du café, avant de lui poser une question.

- Maintenant qu'on à une bonne compréhension de leur fonctionnement et des effets. Comment on agit. On cherche celui qui est entre le 'producteur' et les 'acheteurs' ou bien… On cherche directement ce premier ?


Message posté par : Contenu sponsorisé
Ouvrir le détail
Contenu sponsorisé
Appuyer pour fermer

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

- Sujets similaires

 

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum