Fate/Prisma War
YO-RO-KO-BE PROTAGONIST

Bienvenu(e) sur le charmant forum de Gudako Fate/Prisma War.

Si tu n'es pas inscrit, je t'invite à venir lécher les pieds de Gudako parmi nous. On est gentil, c'est promis !

Est-ce que ton servant d'amour est disponible ? Gudako sait. Répète Gudako trois fois devant ton écran et ta réponse sera .
Est-ce que ton avatar préféré n'a pas été volé par un vilain d'Ouroboros ? Cette fois-ci, c'est à Arya qu'il faut demander. Mais il est fort possible qu'elle finisse par t'envoyer ce livre-ci à la figure.

Tu es déjà membre ? Mais qu'est-ce que tu fais encore là, alors ? On t'attend !

>> [France] Singin' in the Rain

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Message posté par : Tony Rédraïke
Ouvrir le détail
Tony Rédraïke
Appuyer pour fermer
avatar
Tony
Masculin
Aime : ~ Les pommes, les dragons, Kotomine Kirei ~
Déteste : ~ La compote, les autruches, Zôken Matou ~
Talent : ~ Je sais compter 2 par 2, mais lacer mes chaussures ~
Ennemi Naturel : ~ Ceux qui déteste ce que j'aime et ce que je déteste ~
Couleur préférée : ~ The Red Rouge ~
Expérience : 550

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
8/30  (8/30)
Couronne(s): 45 ¤
le Sam 16 Déc - 19:56




~ Héros de la Pluie ~

Mission de Rang C
Des lutins... Non, pas là... Pas ça... Hum... Où est-ce que j'allais bien pouvoir trouver des lutins ici moi ? En France ? Certainement pas. La plupart de ces créatures vivaient dans de grandes forêts au abord des montagnes, pas dans une ville de pêcheur breton.
Je n'avais donc idée d'où est-ce que je pourrais bien me procurer les-dites créatures. Maintenant que j'étais ici je n'avais plus le temps de retourner en Angleterre dans la vraie "Cornouailles".

- Oh et puis tant pis hein... Si je suis là autant en profiter pour faire un peu de tourisme ~ Je pourrais même goûter ces fameuses « chocolatine » dont j'entends si souvent les mérites ~

Pendant que le jeune homme à la veste rouge avançait lentement dans le froid de la Bretagne française, Douarnenez, revenons un peu dans le temps pour mieux situer et expliquer la situation.

- Monsieur, vous voulez dire que vous allez chercher vous-mêmes les lutins qu'on utilise ?

- Moi je reste sur mon avis que c'est carrément pas possible, j'suis sûr que vous vous faites simplement livrer ça comme n'importe quel matos scolaire !

- Ouais c'est sûr, désolé monsieur mais j'vous vois mal enfiler votre veste et partir en Cornouailles allez chercher au calme des lutins.

- Et pourtant ! Je peux vous assurer que c'est bien ce que je fais ~ D'ailleurs puisque vous ne me croyez pas je...

- Non non, pas de photo ou de truc comme ça, on sait très bien que vous savez utiliser photoshop et tout ces trucs comme ça, vous allez juste faire un montage et hop.

- Mais non voyons, loin de moi l'idée de...

- Le mieux, c'est de filmer, un truc en continu et sans coupure, comme ça au moins on sera certains que vous aurez pas truqué la vidéo.

- Euh... Ok mais...

- Ok on part sur ça alors ! On vous laisse une semaine monsieur. Si jamais c'est vrai, on vous promet de s'inscrire dans votre classe au moins pour l'année scolaire qui suit. Ça vous va ?

- Héhé, j'espère que vous avez déjà acheté vos manuels sur les créatures magiques !

Et c'est ainsi que Tony, convaincu par le marché de ses « futurs » élèves emprunta le chemin de la Cornouailles afin de ramener quelques précieux lutins de là-bas.
Toutefois, ce qu'ignorez notre Professeur Chimérique c'est qu'il existe deux « Cornouailles ». Une en Angleterre : Cornouailles (avec un s) et une en France : Cornouaille (sans s). La première est celle où l'on trouve les lutins et où Tony devait se rendre, la deuxième est celle sans Lutin et où il s'est rendu.

Suite à une petite mésaventure au guichet de renseignement et un accent british des plus mauvais, Tony fût conduit dans un tout autre pays, dans une toute autre région. Il ne lui fallut que quelques heures (seulement) pour se rendre compte de son erreur.

- Dans le meilleur des cas, je vais trouver des lutins français et dans le pire des cas...

J'ouvrais la porte d'une auberge avec écrit « A la bonne Suzette ».

- J'aurais juste à trouver un autre truc ! Héhéhé ~

Une fois à l'intérieur de l'auberge, une douce chaleur envahit le petit citadin que j'étais. L'odeur de la nourriture et de la boisson étaient omniprésentes ici. En quelques minutes tout mes sens étaient déjà conquis par cet endroit et je n'avais qu'une envie c'était d'y rester un peu plus longuement. Prenant place à une table, assez près de deux personnes âgés, j'attendais tranquillement.
J'espérais là pouvoir entendre quelques ragots voir même rumeur tel un rôliste dans un jeu de rôle à l'affût des quêtes secondaires données par les personnages non-joueurs.

- Comme j'te dis ! Moitié moins ! On rapporte presque plus rien en c'moment. J'sais pas c'que c'est que c'bordel mais j'suis sûre que c'est encore à cause de l'autre trou du cul d'Irvine et de ses expériences à la con là.

- C'est vrai que depuis que la mairie à envoyer monsieur s'assurer de la propreté du port suite à quelques plaintes sanitaires j'ai l'impression qu'on à jamais eu aussi peu de poissons à vendre.

- Comme j'te dis, c'est encore un complot ça pour nous forcer à dégager, mais sont pas près de me faire partir en tout cas, rien à foutre du port, j'irais dans celui à coté là et hop.

Hum... Un port qui rapporte moitié moins de poissons ? Wouah. Alors là, on tient vraiment une quête des plus intéressantes. Je pense que celle-ci va très certainement me rapporter beaucoup d'expérience et de pièces d'or.
Non.
Je préfère plutôt commander une bonne crêpe fourrée au miel et au chocolat. Voilà une vraie mission, celle de remplir mon estomac, bien plus intéressante et prioritaire.
Après ce repas plein de calorie je décidais de ne pas m'attarder plus que cela ici. Bon j'avais tout de même louer une chambre pour la semaine ici, mais j'avais aussi un peu envie de voir d'autres choses françaises. Voyons voir ce que la Bretagne possède donc d'intéressan...

- Euh... C'est quoi ça ? Dix minutes encore y'avait rien du tout et maintenant...

Bien plus puissante que la Magie elle-même, la nature n'avait mis que quelques secondes pour transformer les rues de cette ville en un vrai champ de bataille où chacun luttait pour sa survie. Ou du moins pour ne pas être trempé jusqu'au os par cette averse torrentielle.

- Pas question de sortir pour le moment en tout cas, je vais attendre tranquillement que la pluie s'arrête avec une autre tournée de crêpe !

C'est à ce moment qu'un homme passa devant moi en tout hâte, sortant de l'auberge et me bousculant au passage. Le contenu de son sac se renversa par terre, libérant un tas de papier, petites sacoches en cuirs et aussi quelques fioles qui heureusement ne furent pas briser en atterrissant par terre.
Il se jeta par terre pour ramasser cela en toute hâte et je ne l'entendis prononcer qu'un vague « désolé » une fois que j'eu finis de l'aider car mon attention était beaucoup plus portée sur les fioles que je venais de voir. J'aurais presque juré que l'une d'entre elle était remplis d'un liquide similaire à du sang de lutin.
Enfin. Je dis presque. Mais j'en suis certain étant donné que je viens de lui en prendre une au passage.

- D'ailleurs c'est vraiment marrant hein ~ Je suis presque certain que j'ai aussi vu une carte de scientifique avec écrit « Irvine » dessus parmi les affaires de sa sacoche... Pfiouuuuu.... Saleté de quête de PNJ !

Direction le port donc. Je n'avais qu'à suivre cet homme de loin dans la plus grande des discrétions.
Sifflotant doucement, les mains dans les poches et la capuche sur la tête, j'avançais donc en direction du « port aux poissons à moitié disparu ».
Franchement, j'aurais mieux fait de demander à ce que l'on me donne l'Héroïc Card de Sherlock Holmes. N'est-ce pas Monsieur le Directeur ? Enfin bref. Trêve de bavardage mentale inutile, l'heure était à la filature.

Après une vingtaine de minute sous la pluie, nous arrivions enfin, Irvine et moi, à notre destination : le port. Il entra dans un hangar encore ouvert, jettant de rapides coups d’œils dans toutes les directions.
J'utilisais ensuite un peu de magie et d'un sort d'eau pour me rendre quasiment invisible à l'aide de la pluie. Ce petit tour de passe-passe n'était en réalité pas si puissant que l'on pourrait le penser. Il ne me permettait que lors de grande averse (ou avec beaucoup d'eau à disposition et en continue) à dissimuler légèrement la réfraction de la lumière sur la pluie et donc de mon image. Un sort qui ne fonctionne qu'à distance et qui ne dissimule rien d'autre que l'image, donc pas le son.
C'est ainsi que j'en profitais pour m'approcher un peu plus du scientifique qui était lui dans le hangar, accroupi devant des tonneaux remplis de poissons (?).

- Voilà, maintenant tout est prêt pour le rituel il ne me reste plus qu'à.. Mais... Où est-ce que...

- Vous voulez très certainement parler de ceci ?

J'agitais devant lui la petite fiole que j'avais dérobé un peu plus tôt.

- Je vois... Encore vous... Un chien de l'association venu mettre un terme à mes projets... Je ne pensais pas qu'elle enverrait de sitôt les Traqueurs contre moi.

- Euh... En faite je...

- Mais puisque vous y tenez tant que ça ! Je vais vous donner un adversaire à la hauteur de votre sale réputation !

L'homme dirigea sa main vers l'un des tonneaux. En sortit une immense créature faite entièrement d'eau. Prenant la forme d'un long serpent, voir peut-être même d'un dragon, il lança sa création vers moi en la dirigeant de la même main qui venait de l'invoquer.

- Rugis ! Dragon Aqueux !

Un dragon donc. Deux petites pierres précieuses rouges en guide d'yeux me fusillèrent du regard avant de se jeter sur moi. Le dragon éclata contre un bateau amarré au port. Merci la dissimulation. Cela me laissa juste le temps nécessaire pour réagir et contre-attaquer.

- AH-HA Monsieur le Mage, vous sous-estimez quelque chose, quelque chose de bien plus puissant que la Magie ! La technologie !

Et hop, ni une ni deux que je te lance un taser allumé puissance max' aux pieds d'Yrvine avec la tête des plus choqué qui soit. Électrocuté complètement, je ne l'entendis prononcer qu'un vague « merde » avant qu'il ne tombe par terre. Le dragon se dissipa instantanément, ne laissant que les deux petites pierres lui servant d'yeux comme trace de son existence. Remercions humblement la trace d'eau que le dragon avait laissé entre lui et moi.

- Bien, bien, bien, qu'avons-nous là... Hum... Le projet Karma ? Qu'est-ce que...

Et là. Horreur et stupeur et autre mot en « eur ». Les papiers que je n'avais pas eu le temps de lire n'était rien de plus que des comptes rendus d'expériences magiques.
Mais pas n'importe lesquelles. Kidnapping, transfusion de sang, tentative de transfert de circuit magique, de « chance », nous avions là tout un tas de charabia scientifique et magique pour décrire une tentative de transmissions de « chance ». Oui oui, de chance. La chance était ici décrite comme un concept bien concret que l'on pouvait quantifier, observer et surtout, appréhender.

- Voilà qui est plutôt intéressant. Je ferais mieux de prendre tout cela et de le ramener avec moi. Nous verrons bien ce que l'Association pourra en faire et surtout...

Je ramassais les deux p'tits cailloux magiques rouges du dragon d'eau.

- Ça c'est pour moi.

Une fois de plus sous la pluie, je revenais en direction du centre-ville tout en fouillant méticuleusement-non- le reste du sac d'Yrvine. Yrvine que j'avais tout de même attaché à contre ses tonneaux à l'aide de ce que j'avais put trouver dans le hangar.

Hormis les rapports, les enquêtes et d'autres trucs que je ne comprenais pas forcément, je découvris l'utilité et la composition des fioles. Il s'agissait en réalité de sang de korrigan des créatures très très similaires aux lutins, une sorte de variante française si vous préférez. Les korrigans, comme presque tous les genres de lutins, possèdes d'énormes propriétés magiques basé sur la « chance » et la manipulation de celle-ci. Je suppose qu'avoir ceci lui permettait d'effectuer des sortilèges ou d'avancer dans ses recherches.

Finalement, j'eus un bref entretien télégraphique avec l'Association des Mages consentant à venir me chercher et envoyer quelques Mages sur cette drôle d'affaire. C'est bon, j'étais devenu moi aussi un PNJ distribuant des quêtes aux autres personnages...

Peu de temps après et de retour à la Tour de l'Horloge, j'arrivais dans ma salle de classe un peu gêné et encore trempé par cette aventure. Cela ne m'avait pas pris plus de 48 heures au final.

- C'est marrant, je vous vois vous monsieur, dégoulinant certes, mais sans aucun lutin vous accompagnant. Vous allez nous refaire le coup du « non mais ils sont pas là je l'ai déposé plus loin ? »

- Vous allez bien monsieur ? Comment cela se fait-il que vous soyez aussi trempé ? Tenez, j'ai toujours une serviette de secours dans mon sac au cas où !

- On dirait bien qu'on va finir l'année scolaire dans une autre faculté. Dommage...

J'éteignais la lumière de la classe avant de venir sur l'estrade, devant le tableau, sortant de ma poche une des petites pierres que j'avais gardé avec moi. La montrant d'un air triomphant.
Je rallume la lumière.

- Et voici en exclusivité devant vos yeux ébahis : une pierre d'invocation élémentaire aqueuse majeure !

Les quelques élèves qui ne s'était pas déjà levé pour quitter le cours me regardèrent un peu déçu, mais aussi interrogateur.

- Bon... Il ne vous reste plus que 5 jours monsieur. 5.

©️ A-Lice



~ Yo, yo, yo mon poto' ! Généralement Tony te parle en #dc143c ~

Si tu veux en apprendre plus sur le mec le plus cool de la Terre ; Fiche de Présentation ~~
Si tu veux rejoindre la Famille la plus ouf'guedin qui soit ; Fiche de Famille ~~
Si tu veux rencontrer un mage fabulous dans ta région ; Fiche de Lien ~~
Si tu veux savoir si ton mec te trompe avec un homonculus ; Là désolé j'peux rien pour toi ~~

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

- Sujets similaires

 

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum