Fate/Prisma War
YO-RO-KO-BE PROTAGONIST

Bienvenu(e) sur le charmant forum de Gudako Fate/Prisma War.

Si tu n'es pas inscrit, je t'invite à venir lécher les pieds de Gudako parmi nous. On est gentil, c'est promis !

Est-ce que ton servant d'amour est disponible ? Gudako sait. Répète Gudako trois fois devant ton écran et ta réponse sera .
Est-ce que ton avatar préféré n'a pas été volé par un vilain d'Ouroboros ? Cette fois-ci, c'est à Arya qu'il faut demander. Mais il est fort possible qu'elle finisse par t'envoyer ce livre-ci à la figure.

Tu es déjà membre ? Mais qu'est-ce que tu fais encore là, alors ? On t'attend !

>> Les lois d'Halloween [Couloirs]

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Message posté par : Adonis H. Knox
Ouvrir le détail
Adonis H. Knox
Appuyer pour fermer
avatar
Adonis
Expérience : 525
Aime : Dormir dans une baignoire, taquiner sa soeur, regarder les Ch'ti pour savoir comment faire
Déteste : Qu'on lui vende des trucs, la nourriture salée, les trains, les piscines
Talent : Ralentir le temps et s'humilier en public (Surtout le deuxième)
Ennemi Naturel : L'Ennui et les traversins.
Couleur préférée : L'Orange clair

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
8/30  (8/30)
Couronne(s): 0 ¤
le Sam 11 Nov - 15:15
Le matin, les tâches de café sur le fut. L'air perdu, la fatigue respiré, respirante. Adonis vivait, flottait, battait sans jamais ouvrir un peu son regard. Sur ce monde qui défile sans jamais l'harponner, l'attirer. C'était un chien qui avait perdu son os, un chien qui aimerai bien participer à ces explosions oranges et noires. Mais un homme, qui veut honorer encore une fois ceux qui lui donnent une chance en échange d'un peu de sa vie. Traqueurs, Knox, un peu tout ça en Adonis. Sans que rien n'accroche à cette étrange mélancolie dans ses traits.

Il était partout dans le monde, Adonis combattait la monotonie par l'ennui du monde. Japon, il a surveillé un fiché pendant deux jours. Rien n'est parvenu d'étrange, fausse alerte. Le fiché était simple, travailleur et calme. Rien à dire, rien à redire. C'était decevant pour quelqu'un qui voulait du sang et des larmes, mais paisible pour un sans prétention comme Adonis. Alors il était là à hanter les couloirs à la recherche de cette personne qui avait particulièrement désiré avoir le rapport sur ce fiché au Japon. Les couloirs étaient étrangèment décorés, parfois animés par des petites magies sans prétention. Et Adonis se perdait un peu en contemplation, le regard brillant comme un petit enfant. Il avait beau être un traqueur, il n'en restait pas étrangèrement sensible à cette joie enfantine.

Et d'un coup, des caquettements. Par centaines, partout. On parlait d'une fête, d'un festival. D'une traque de bonbons dans le bâtiment. Adonis comprendait pas réellement, il ne pouvait pas se laisser emporter passivement. Il a tenté de résister bien sûr. Mais, il faut croire qu'une armée de mages étudiants et déterminés aient une influence définitivement sur un traqueur un peu blasé.

Et c'est ainsi qu'Adonis s'est retrouvé affublé d'un costume de zombie absolument pas à son goût, peut-être même un peu trop petit pour lui et ses deux mètres au garrot. Tirant sur ses manches las, il ne put que soupirer. Cloitré dans une petite pièce, il attendait que ces Baccanalles daignent de lui donner son partenaire pour que tout ça soit le plus vite fini possible. En attendant, ses pensées s'égaraient sur ce lieu. Il se demandait si Lise était bien ici. Il n'avait pas un souvenir extraordinaire de ses années dans ce lieu. Il eut un lèger sourire quand même, bien malgré lui amusé par la situation.

La porte s'ouvrit sur une silhouette fluette dirigée par une fille affublée d'une déguisement affreusement banal de vampire. On lui présenta cette personne comme son partenaire, d'un coup d'oeil lascif, Adonis ne put rien deviner d'autre que son sexe. Probablement féminin vu sa frêle corpulence derrière cet espéce de longue robe noire. Son visage était dissimulé par une citrouille énorme, agrementé d'un nœud. Le costume était plus mignon qu'effrayant à son goût, elle avait bien de la chance cette inconnue. Alors, qu'il allait ouvrir la bouche, une voix trop connue s'émit :

-Trick or Treat Adonis ?

La voix semblait surprise. Plus surprise que lui ? Non. Il y a eu un moment de vide avant qu'il ait un grand sourire. Même masquée, c'était bien la voix de Lise. Il pourrait la reconnaître en mille, voire dix mille.

-Lise ! C'est drôle de t'avoir comme partenaire ! J'aurai preferé un partenaire plus effrayante mais soit. Es-tu devenu plus petite depuis la dernière fois ?

C'était pas professionnel. Mais bordel, que ça faisait du bien. De recommencer un peu comme avant.


Message posté par : Lisebeth A. Knox
Ouvrir le détail
Lisebeth A. Knox
Appuyer pour fermer
avatar
Féminin
Expérience : 475
Aime : Chanter, les pâtisseries, sa famille
Déteste : Ses bras, sa belle-mère
Talent : Marionnettisme et le chant
Ennemi Naturel : Sa belle-mère
Couleur préférée : Bleuet et Lilas

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
7/30  (7/30)
Couronne(s): 5 ¤
le Sam 11 Nov - 22:20
Les Lois d'Halloween

__

Trick or Treat ?


Un jour de festivité. Pour une célébration d'origine lugubre. Halloween. La fête des morts. Ta mine est crispée en pensant à ça. Cela a beau faire 12 ans déjà, tu ne peux t'y faire. Une mélancolie s'empare de toi et te rend plus... léthargique qu'à l'accoutumée. Tu es souvent perdue dans tes pensées dans ce genre de cas, comme maintenant.

Un jour de festivité. Tu soupires en t'habillant dans les apparats qui te servent de costume d'Halloween. Une épaisse robe étoffée et dansante de teinte violacée, aux larges manches, t'arrivant au-dessus de tes genoux. Des collants rayés, noir et blancs. Une parure de larges perles en plastique de multiples couleurs - certaines ressemblant à des bonbons.

Et enfin tu mets ta tête, en grimaçant de son poids, dans l'immense citrouille qui finalise ton costume. Sur l'instant, tu avais presque oublié de mettre tes gants couleur chair, cachant tes mains métalliques.

Tu es prête.
Le temps passe. Tu déambules dans les couloirs, à la recherche dudit partenaire. Tu ne connais pas son identité, mais un endroit t'a été désigné. Parlant d'un géant déguisé en zombie. C'est en ouvrant la porte menant au lieu indiqué que tu lui fais face. Le réflexe du jour te prend...

T-T-Trick or Treat- ..Adonis !?

Tu es surprise par le visage qui te fait face. Mais l'étonnement est bien vite remplacé par un moment de joie, qui te pousse à aller enlacer avec entrain ton titan de petit frère... Non sans le pincer devant la remarque sur ta petite taille. Tu fais la moue, mais cela ne se voit pas à cause de la grosse citrouille que tu as sur la tête.

C'est... C'est toi qui est beaucoup trop grand d'abord !

Tu boudes.



Message posté par : Adonis H. Knox
Ouvrir le détail
Adonis H. Knox
Appuyer pour fermer
avatar
Adonis
Expérience : 525
Aime : Dormir dans une baignoire, taquiner sa soeur, regarder les Ch'ti pour savoir comment faire
Déteste : Qu'on lui vende des trucs, la nourriture salée, les trains, les piscines
Talent : Ralentir le temps et s'humilier en public (Surtout le deuxième)
Ennemi Naturel : L'Ennui et les traversins.
Couleur préférée : L'Orange clair

Secret Garden
Rang: Count/Eldest
Niveau:
8/30  (8/30)
Couronne(s): 0 ¤
le Dim 12 Nov - 0:22
Même avec son masque de citrouille demesurée vis à vis de sa taille digne d'un nain pour la personne d'Adonis, il sentait le ton un peu enfantin et boudeur de son ainée. Il était aisé de penser qu'Adonis était le plus vieux au vu de sa taille mais eh ! Le pincement de Lise lui fit une petit sursaut. Et la douleur remontait vicieusement par petites vagues. Il n'avait pas vraiment mal, mais suffisament pour le faire extraire de sa torpeur pensive. Aujourd'hui plus de mère, ni de famille juste lui et elle. Frère et sœur.

-Alors Lise. Tu es l'ainée, tu devrais penser à manger un peu de soupe.
Il ne put s'empêcher de lui mettre une main sur la tête, enfin sur le masque avec une petite mimique taquine.
-Je me rappelle pourtant que ma taille est un grand avantage. Je pourrai te chatouiller Lise en échange du pincement.
Joignant le geste à la parole, il mit une main sur le ventre de la cadette avant de l'agiter nerveusement pendant une demi-seconde avant de se stopper brusquement
-Mais. Tu portes un costume, on va éviter de l'abîmer directement non ? Petite héritière va !
Le ton était presque affecteux. La surprise de la revoir ainsi, la surprise de savoir qu'il avait une excuse pour rester avec elle. C'était curieusement doux. Romptant à regret l'embrassade, il fallait agir stratégiquement. Et ce pour obtenir le plus de bonbecs possible pour Lise. C'était un ordre mental à ses soldats physiques. Ses bras, ses jambes et sa DETERMINATION.
-Lise. Soyons stratège. Où pouvons nous commencer pour les bonbons ? Je sais que la salle des professeurs me semblent plutôt compris. Doit-on effrayer le chalant dans les couloirs ? Je ne sais pas du tout ce qui se passe ici. Disons qu'on m'a attrapé puis...eh bien. Tu vois le résultat de ce magnifique cosplay fait pour un homme plus petit.

Et le pire. C'est qu'il avait raison Adonis.


Message posté par : Lisebeth A. Knox
Ouvrir le détail
Lisebeth A. Knox
Appuyer pour fermer
avatar
Féminin
Expérience : 475
Aime : Chanter, les pâtisseries, sa famille
Déteste : Ses bras, sa belle-mère
Talent : Marionnettisme et le chant
Ennemi Naturel : Sa belle-mère
Couleur préférée : Bleuet et Lilas

Secret Garden
Rang: Frame/Youngest
Niveau:
7/30  (7/30)
Couronne(s): 5 ¤
le Lun 13 Nov - 17:10
Les Lois d'Halloween

__

Trick or Treat ?


Tu grimaces devant le terme de soupe. C'est vraiment étrange, depuis que tu as utilisé pour la première fois ta Carte Héroïque de Merlin, tes goûts ont facilement changé. Surtout ceux gustatifs. Est-ce que cela signifierait que le Mage aux Fleurs n'aimerait pas la soupe ?

Théorie intéressante.

Néanmoins tu te permets de répondre aux taquineries du plus jeunes, non sans réagir à l'un de tes pires ennemis : les chatouilles. Bref, tu abandonnes l'accolade pour finir les bras croisés, loin d'avoir mis de côté ta moue.

On verra si ta taille est avantage devant le cadre d'une porte... E-E-Et n'y pense même pas - Ah non !

Tu recules vivement en voyant la main s'approcher dangereusement d'une zone sensible à te chatouiller. Mais lorsque tu vois qu'il se ravise, tu soupires de soulagement. Tu as échappé à l'enfer.

Néanmoins, le sérieux (moindre) s'est remis en place. Et tu écoutes avec attention se qu'Adonis planifie. Tu réfléchis, en penchant ta tête (de citrouille) de côté - qui n'est qu'un simple tic que tu as quand tu es dans tes pensées. Cherchant le meilleur lieu propice.

... Non sans lâcher une petite pique au sujet de la taille du costume.

...Ce n'est pas petit, juste fait pour un homme de taille moyenne.

Et dire que quelques années auparavant tu aurais difficilement fait ça, lancer des petites piques taquines.


Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

- Sujets similaires

 

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum